Debiopharm et Neovacs signent un accord de licence et d'investissement pour le développement du kinoid anti-TNF-Alpha de Neovacs

Lausanne, Suisse, et Paris, France, 27 juin 2005 – Debiopharm S.A., société indépendante de développement de médicaments spécialisée dans l’oncologie, l’endocrinologie et les produits de niche, et sa filiale d’investissement détenue en totalité, Debioinnovation, et Neovacs SA, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’immunogènes thérapeutiques anti-cytokines, ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de licence et d’investissement pour le développement du TNF alpha Kinoid® et de programmes technologiques associés. Les indications potentielles comprennent les cachexies cachexies cancéreuses et les maladies autoimmunes. Debiopharm financera et développera au minimum une indication jusqu’à réalisation complète de la phase IIb, avant de rechercher des partenaires commerciaux.

Selon les termes de l’accord, Debiopharm et Debioinnovation effectuerons des paiementséchelonnés, en comptant et en actions, à différents stades du développement. En outre, Debiopharm financera l’ensemble du développement du produit. A la commercialisation du produit, Neovacs recevra une redevance sur la base des revenus de Debiopharm sur les ventes mondiales.

Le mécanisme d’action du TNF-alpha Kinoid® implique une immunisation active contre une cytokine endogène. L’administration du TNF-alpha humain associé à une protéine porteuse entraîne la génération d’anticorps polyclonaux par l’organisme lui-même. A la différence des anticorps monoclonaux actuellement utilisés, qui peuvent provoquer la génération d’anticorps anti-idiotypes pouvant bloquer l’effet thérapeutique recherché, on s’attend à ce que l’administration de TNF-alpha Kinoid® entraîne la production d’anticorps endogènes et évite la génération d’anticorps anti-idiotypes.

« Nous sommes enthousiasmés par ce concept de traitement innovant utilisant l’immunisation active. Cela devrait nous permettre de développer des médicaments plus efficaces et plus sûrs pour le traitement des cachexies, cause majeure de décès des malades présentant certaines formes de cancer », a déclaré Rolland-Yves Mauvernay, Président et Directeur Général de
Debiopharm.

«Nous avons été immédiatement convaincus par l’expertise de Debiopharm en matière de développement de médicaments, ce qui constitue une qualité majeure pour un partenaire alors que nous préparons nos prochaines études pré-cliniques et cliniques. Nous sommes à l’aube d’une longue collaboration mutuellement fructueuse », a déclaré pour sa part le Dr Alain Huriez, Directeur Général de Neovacs.

Au sujet de la cachexie du cancer

La cachexie correspond à un état de fatigue et de faiblesse qui est la conséquence d’une perte de poids involontaire compliquant les maladies cancéreuses, infectieuses et inflammatoires et contribuant significativement à la mortalité. La cachexie est associée à une réponse inflammatoire systémique chronique. Malgré les controverses existantes sur les mécanismes induisant la cachexie, il est tout à fait clair que les cytokines pro-inflammatoires sont étroitement liées à tous les mécanismes d’induction de la cachexie.

Beaucoup d’autres maladies chroniques, telles que la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn sont associées à la cachexie, une condition associant un déficit pondéral anormal, une faiblesse et un déclin de l’état général qui détériore la qualité de vie des patients et influence négativement leur pronostic. Une forte proportion des patients souffrant d’un cancer présente déjà lors du diagnostic une perte pondérale substantielle. Les patients cancéreux présentant une perte pondérale involontaire de 5% ont déjà une survie médiane plus courte que ceux ayant un poids stable. Les patients cachectiques ne répondent pas bien à la chimiothérapie et ont une toxicité augmentée. 20 à 50% des patients cancéreux meurent de cachexie.

À propos de Debiopharm

Debio constitue un groupe de cinq sociétés complémentaires: Debiopharm, Debioinnovation, Debio R.P., Debioclinic et H3 Pharma. Debiopharm a été créée en 1979 à Lausanne en Suisse et compte plusieurs succès dans l’évaluation de molécules aux différents stades, dont les études précliniques, le développement clinique, le dépôt du dossier en Europe et aux États-Unis et la mise sur le marché de nouveaux produits. Les produits déjà déposés et lancés comprennent l’Eloxatin®, un des produits phares de sanofi-aventis, le Decapeptyl®, produit phare d’Ipsen en Europe et le Trelstar® (1-mois et 3-mois) aux États-Unis. Ces produits, leaders sur leurs marchés thérapeutiques respectifs, ont atteint des ventes supérieures à 1.8 milliards de US dollars en 2004. Debioinnovation a été créée pour renforcer les objectifs clés de Debiopharm en adressant les besoins de partenariat et de financements spécifiques de jeunes compagnies de biotechnologie, de « start-up » pharmaceutiques et d’incubateurs. Debio R.P. est l’un des principaux acteurs mondiaux dans la recherche, la mise au point et la fabrication de formules injectables à libération contrôlée à base de polymères, pour les peptides et protéines. Debio R.P. effectue également des transpositions industrielles dans le cadre des Bonnes Pratiques de Fabrication actuelles (BPF) et dispose d’une usine inspectée par la FDA. Debioclinic est une organisation de recherche à contrat et se consacre entièrement au développement clinique en offrant des compétences réglementaires, biométriques répondant aux normes de Bonnes Pratiques Cliniques (BPC). H3 Pharma est une société de développement de produits pharmaceutiques établie à Montréal et est spécialisée dans le domaine de l'oncologie et de l'endocrinologie.

A propos de Neovacs

Neovacs est le pionnier mondial dans le développement de nouvelles thérapeutiques anti-cytokines et anti-virales. Fondé en 1993 par le Professeur Daniel Zagury avec plusieurs chercheurs de l’Université Pierre et Marie Curie à Paris, dont elle est une entreprise « spin-off », NEOVACS a investi plus de 20 millions d’Euros depuis sa création dans le développement de ses technologies, a reçu le soutien de l’ANVAR, détient un portefeuille de 15 brevets couvrant au plan international ses technologies Toxoid et Kinoid® et développe plusieurs vaccins thérapeutiques pour le traitement du SIDA, de maladies auto-immunes et de cancers. NEOVACS a signé un accord de licence avec Sanofi-Pasteur pour le développement de son vaccin thérapeutique pour le traitement du SIDA qui entrera prochainement en essais cliniques de phase II. Truffle Venture, société de capital risque basée en France et dirigée par le Dr Philippe Pouletty, est l’investisseur majoritaire de Neovacs.

Avertissement : Le développement de technologies de nouveaux vaccins ou médicaments est difficile, aléatoire et incertain. Les prévisions et les résultats futurs de Neovacs dépendent de la recherche future et de multiples facteurs et les résultats peuvent être très différents des projections actuelles.

Contacts :
Neovacs
Alain Huriez, MD
Chief Executive Officer
Neovacs SA
ahuriez@neovacs.com

Additional Media
Caroline Carmagnol
Alize Public Relations
caroline.carmagnol@wanadoo.fr