ABONNEZ VOUS
Qui sommes-nous? Contacts Nos autres sites Recommander ce site Google+ facebook
La gazette du laboratoire
Recherche par mot clé / Search by keyword
S'abonner à la e-lettre de la gazette
S'abonner aux infos nouveautés
 Produits et Sociétés

Infos Nouveautés WEB
Galerie produits
La E-lettre
LABORATOIRE.COM
Formations
White papers décembre 2014
Applications vidéos

 Actualités

Les titres du mois
La E-gazette
Les brèves
Les offres d'emploi
Appels d'offres

 Utiles

Annuaire des fournisseurs
Calendrier des manifestations
Calendrier des webinaires
Petites Annonces
Infos financement / Bourses
Les archives de la Gazette
Où rencontrer la Gazette
Liens professionnels

 

 

 

Accueil / Les brèves / Un panorama des champignons du fromage et de leurs origines

Saisissez votre mot clé :  
Consulter les archives des brèves

Envoyer un communiqué

   
 

2012-03-06 
Un panorama des champignons du fromage et de leurs origines

On sait depuis longtemps que les champignons jouent un rôle prédominant dans la fermentation des fromages, influant sur leur flaveur et leur consistance. Certains champignons avaient déjà été étudiés en détail comme ceux présents dans le roquefort ou le camembert. Jeanne Ropars, doctorante au Laboratoire « Origine, Structure et Evolution de la Biodiversité » (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS), sous la direction de Joëlle Dupont et en collaboration avec l’INRA et l’Université de Brest, a étudié pendant 1 an les champignons du fromage les moins connus. Elle s’est particulièrement intéressée à la phylogénie et à la taxonomie de ces champignons ainsi qu’à leur adaptation à ce milieu de vie bien particulier. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue International Journal of Food Microbiology le 14 février dernier.
 
La sécurité alimentaire est une exigence de plus en plus forte aujourd’hui. Dans le milieu laitier, elle se traduit, entre autre, par un effort pour améliorer la connaissance des micro-organismes utilisés pour la fermentation des fromages. Au Muséum national d’Histoire naturelle, Jeanne Ropars a précisément étudié les espèces de champignons filamenteux utilisés pour l’affinage de divers fromages français. Si les espèces emblématiques comme Penicillium roqueforti et P. camemberti étaient déjà bien décrites, Sporendonema casei, par exemple, utilisé pour l’affinage du Cantal, n’était pas encore clairement positionné dans la phylogénie globale des champignons.
 
Le travail de Jeanne Ropars a permis d’identifier les espèces proches des champignons « fromagers » et de poser des hypothèses sur l’origine de ces espèces fromagères. En effet, les produits laitiers sont des substrats inhabituels pour les champignons qui sont plutôt friands de matières végétales. Les espèces fromagères ont donc dû acquérir de nouvelles enzymes pour transformer ces produits et leur ont ainsi donné les flaveurs et textures que nous apprécions. Par conséquent, elles résultent d’un processus de domestication.
 
Cette étude a ainsi permis de dresser un inventaire des champignons filamenteux vivant en milieu « fromager » et de réaliser une véritable étude taxonomique et phylogénique des champignons filamenteux du fromage. Dans cette démarche, elle a bénéficié de l’aide d’industriels fromagers qui ont financé son étude et lui ont fourni une centaine de souches de l’environnement fromager rendues anonymes. Les industriels ont ainsi acquis une connaissance précise des différentes souches présentes dans leurs produits.
 
Référence
Ropars J., Cruaud C., Lacoste S. & Dupont J., A taxonomic and ecological overview of cheese fungi, International Journal of Food Microbiology, 14 février 2012.
 
Contact presse
Muséum national d’Histoire naturelle
Estelle MERCERON – 01 40 79 54 40
Apolline DEFREMONT- 01 40 79 53 87
presse@mnhn.fr

 
     

 


Retour

 

 

Tél : +33 4 77 72 09 65
Email : gazettelabo@gazettelabo.fr

Mentions légales
© 2011 la gazette du laboratoire, All rights reserved