ABONNEZ VOUS
Qui sommes-nous? Contacts Nos autres sites Recommander ce site Google+ facebook
La gazette du laboratoire
Recherche par mot clé / Search by keyword
S'abonner à la e-lettre de la gazette
S'abonner aux infos nouveautés
 Produits et Sociétés

Infos Nouveautés WEB
Galerie produits
La E-lettre
L'HYBRIDE
Formations
White papers
Applications vidéos

 Actualités

Les titres du mois
La E-gazette New
Les brèves
Les offres d'emploi
Appels d'offres

 Utiles

Annuaire des fournisseurs
Calendrier des manifestations
Calendrier des webinaires New
Petites Annonces
Infos financement / Bourses
Les archives de la Gazette
Où rencontrer la Gazette
Liens professionnels

 

 

 

Accueil / Les brèves / Rhenovia lance des programmes de recherche de nouveaux médicaments ciblant les maladies neurodégénératives rares, orphelines et négligées

Saisissez votre mot clé :  
Consulter les archives des brèves

Envoyer un communiqué

   
 

2012-03-19 
Rhenovia lance des programmes de recherche de nouveaux médicaments ciblant les maladies neurodégénératives rares, orphelines et négligées

La société effectuera ses recherches par le biais de ses plateformes de biosimulation innovantes

Mulhouse, France et Cambridge Massachussetts, USA, le 19 mars 2012 - Rhenovia Pharma SAS, société biotechnologique spécialisée dans la biosimulation appliquée à la recherche de nouveaux médicaments pour le traitement de maladies neurodégénératives, neurologiques, et psychiatriques, annonce aujourd’hui le lancement de programmes de recherche de nouveaux médicaments ciblant les maladies rares, orphelines et négligées.

Les maladies rares sont des maladies dont la prévalence est faible au regard de la population générale (elles touchent moins d’une personne sur 2000). Elles sont à 80 pour cent d’origine génétique, mais peuvent aussi être des formes rares de cancer, des maladies auto-immunes, des malformations congénitales, des maladies infectieuses et des intoxications. Près de 7 000 maladies rares sont recensées dans le monde et 25 millions de patients sont concernés en Europe (source : Ministère de la santé).

Pour la plupart des maladies rares, il n’existe toujours pas de traitement curatif mais uniquement des soins qui aident à prolonger la qualité de vie des malades. La Journée des Maladies Rares, journée de sensibilisation internationale, qui s’est déroulée le 29 février dernier, permet ainsi chaque année d’améliorer la reconnaissance de ces maladies dans le monde afin d’en faciliter le diagnostic et la prise en charge.

Pour répondre également à ce besoin pressant en découvertes de nouvelles thérapeutiques, la direction de Rhenovia a décidé d’étendre ses champs d’expertise aux maladies rares, ainsi qu’aux maladies orphelines et négligées, avec une première focalisation sur la maladie de Huntington et sur la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).
 
Dans un premier temps, Rhenovia finalise la mise au point d’une nouvelle plateforme de biosimulation (RHENOMS (TM) STRI) qui permettra de modéliser l’interaction complexe qui existe entre les mécanismes biologiques dans le striatum, la région du cerveau la plus touchée par la maladie de Huntington. Cette maladie neurodégénérative, rare et mortelle, est particulièrement difficile à traiter en raison du large éventail de symptômes qu’elle engendre, et qui incluent, notamment, des troubles des mouvements involontaires, des déficits cognitifs et des manifestations psychiatriques.

« C’est précisément à cause de cette variété de symptômes, souvent opposés, que la stratégie d’approche par biosimulation nous semble la plus appropriée pour la recherche de nouveaux traitements », déclare le Dr. Serge Bischoff, Président et Directeur Général de Rhenovia Pharma. « La biosimulation nous permet d’intégrer la complexité des systèmes biologiques affectés par la maladie de Huntington, et d’en étudier la nature multifactorielle. »

L’objectif de ce programme est de fournir de nouveaux outils et solutions pour optimiser la découverte et le développement de médicaments tout en accélérant la recherche de nouvelles stratégies de traitements. Il s’agit non seulement de soulager les symptômes des patients atteints de la maladie de Huntington, mais aussi de ralentir la progression de leur maladie. Rhenovia souhaite également consolider, grâce à ce programme, son pipeline de candidats médicaments.

La seconde ambition de Rhenovia, dans le cadre de son programme de maladies rares, orphelines et négligées, réside dans le développement d’une plateforme de modélisation et de simulation (M&S) conçue pour mieux comprendre les mécanismes neuronaux basiques qui sous-tendent les déficiences cognitives et mentales associées à certaines dystrophies musculaires, avec une première focalisation sur la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).

« Ce choix est dicté par notre partenariat privilégié avec l’Association Française contre les Myopathies (AFM), ainsi que par les patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne(DMD), qui sont dans l’attente d’un traitement spécifique des symptômes liés à la dégradation de certaines fonctions du cerveau », déclare Serge Bischoff.

Il ajoute, « le renforcement de nos efforts dans le domaine des maladies négligées, et plus précisément des maladies rares, contribuera non seulement à mieux comprendre les mécanismes biologiques et les manifestations pathologiques sous-jacentes de ces maladies, mais également à consolider la technologie de biosimulation maîtrisée par Rhenovia Pharma ».

« Grâce aux énormes progrès réalisés, ces deux dernières années, par les neurobiologistes, les chimistes ainsi que les ingénieurs informaticiens, mathématiciens et physiciens de Rhenovia, les avancées attendues en simulant les déficiences provoquées par les maladies rares permettront d’apporter des éclaircissements sur des maladies qui affectent de plus en plus de patients. Citons notamment, les maladies neurodéveloppementales (ex. : l’autisme), neurodégénératives (ex. : Alzheimer) et psychiatriques (ex. : la dépression ou la schizophrénie) »
, conclut le Dr. Serge Bischoff.

Rhenovia a récemment présenté les premières données sur la manière dont l’entreprise évalue les syndromes de la maladie de Huntington par le biais de sa plateforme de biosimulation, lors de la 7ème Conférence Annuelle de la maladie de Huntington qui s’est tenue à Palm Springs (Californie, Etats-Unis). Le poster de
présentation intitulé « Use of Biosimulation to Facilitate Drug Discovery in Huntington’s Disease » (« Utilisation de la biosimulation pour faciliter la découverte de médicament contre la maladie de Huntington ») peut être téléchargé sur le site Internet de Rhenovia Pharma, http://www.rhenovia.com, section Publications.

A propos de Rhenovia Pharma SAS

Rhenovia Pharma SAS est une société biotechnologique spécialisée dans le développement et l’optimisation de traitements pour la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies du système nerveux central et périphérique. Ces dernières années, Rhenovia est devenue une société de Recherche et Développement à part entière, disposant d’outils technologiques pour la découverte et le développement de médicaments, d’un pipeline émergent de candidats médicaments, d’un prototype unique d’administration transdermique contrôlée de médicaments, et d’une technique d'analyse ultra-performante de purification des protéines, servant à l'identification de biomarqueurs de l'efficacité des médicaments.

Rhenovia est leader mondial de la biosimulation dans le domaine du système nerveux appliquée à la recherche de médicaments. Sa technologie unique au monde de modélisation de la transmission nerveuse permet de reproduire sur ordinateur les mécanismes cellulaires et moléculaires du cerveau impliqués dans l’apprentissage, dans la mémoire et dans toute une gamme d’autres fonctions cérébrales détériorées dans les maladies neurologiques telles que l’épilepsie, les maladies neurodégénératives telles que Alzheimer, Huntington ou Parkinson, ou les maladies psychiatriques comme la schizophrénie ou la dépression. Dans le cadre de son offre de prestations de services RHEDDOS (TM) (Rhenovia Drug Development Optimization Services), la société effectue des études de biosimulation pour les sociétés de biotechnologies et pharmaceutiques qui souhaitent prolonger le cycle de vie de leurs médicaments, développer de nouvelles combinaisons de médicaments et identifier ou valider de nouvelles cibles pour les molécules thérapeutiques. Rhenovia évolue également dans les secteurs de la sécurité, de la nutrition, de l’écotoxicité et de la neurotoxicité.

Rhenovia est basée à Mulhouse, France et à Cambridge, MA, Etats-Unis. La société emploie 20 collaborateurs en France, en Suisse, en Allemagne et aux Etats-Unis. Son siège (situé à Mulhouse) a été fondé en 2007 pour apporter des solutions innovantes qui visent à optimiser le processus de recherche et de développement de médicaments pour l’industrie pharmaceutique et biotechnologique. Depuis sa création, la société a collecté 4,5 millions d’euros provenant de contrats commerciaux, d’appels à projets français et européens, d’appels d’offres publics, d’investisseurs (Alsace Business Angels, SODIV), de fonds publics et d’amorçage, et s’appuie sur les fonds propres des fondateurs et des membres de l’équipe de Rhenovia.

Pour davantage d’informations : http://www.rhenovia.com

Contact media et analystes
Andrew Lloyd & Associates
Andrew Lloyd – Jihane Douazi
allo@ala.com - jihane@ala.com
Tel : + 33 1 56 54 07 00

 
     

 


Retour

 

 

Tél : +33 4 77 72 09 65
Email : gazettelabo@gazettelabo.fr

Mentions légales
© 2011 la gazette du laboratoire, All rights reserved