2018-07-26 
L’anémone de mer, un animal qui cache bien sa complexité

Image : A gauche : une anémone de mer, Nematostella vectensis. Au centre : cellules vivantes (vertes) et mortes (rouges) isolées après dissociation.
A droite : neurones de N. vectensis révélés par l'expression spécifique d'un marqueur transgénique. © Institut Pasteur

 

Derrière son apparente simplicité – un cylindre surmonté de tentacules –, l'anémone de mer recèle une grande complexité. Des chercheurs de l'Institut Pasteur, en collaboration avec le CNRS, viennent en effet de découvrir plus d'une centaine de types cellulaires différents chez ce petit invertébré marin, et notamment une incroyable diversité de neurones. C'est en réalisant un véritable atlas cellulaire de l'animal que les chercheurs ont pu révéler cette étonnante complexité. Leurs résultats, qui vont alimenter la réflexion sur la façon dont les cellules se sont diversifiées et regroupées sous forme d'organes au fil de l'évolution, ont été publiés dans la revue Cell.

Lire le communiqué sur l'espace presse en ligne.



Service de Presse - Press Office  presse@pasteur.fr
Myriam Rebeyrotte  @myriamrebeyrot1

Institut Pasteur
25-28 rue du docteur Roux
75724 Paris cedex 15
tel : + 33 (0)1 45 68 81 01
fax : + 33 (0)1 40 61 30 30
 
www.pasteur.fr
www.pasteurdon.fr

 

Top