2018-08-22 
Appel à candidature pour le Prix National pour l'agrobiodiversité animale

Libourne, le 21 août 2018 - Les candidatures pour la 7ème édition du Prix National de la Fondation du patrimoine pour l'agrobiodiversité animale sont ouvertes. Depuis 2012, ce concours initié par Ceva Santé animale et la Fondation du patrimoine, a permis de mettre en lumière près de 200 initiatives régionales françaises et de récompenser 19 lauréats (éleveurs, associations d'éleveurs, conservatoires de races, centres de ressources génétiques, parcs naturels régionaux...) agissant pour sauver la biodiversité animale. 

 

La vache Bordelaise, lauréate de l'édition 2018

 

Un engagement commun pour soutenir la biodiversité animale

Alors que plus de 80% des races locales françaises sont considérées comme menacées d'abandon pour l'agriculture [1], la conservation de la biodiversité animale constitue pour Ceva Santé animale, plus que jamais, une priorité majeure pour préserver notre identité locale, notre capital génétique et par conséquent notre potentiel agricole.

Créé par Ceva Santé Animale et la Fondation du patrimoine, soutenu par un mécène privé, le Prix national pour l'Agrobiodiversité animale illustre aujourd'hui une ambition commune de valoriser la biodiversité domestique à travers un projet économique qui fait sens avec le territoire. Placé sous le haut patronage du ministère de l'Agriculture, il récompense des actions originales de préservation et de valorisation de races agricoles françaises domestiques à faible effectif, représentatives d'un patrimoine génétique unique : bovins, caprins, équidés, ovins, porcs, volaille, chiens de travail et tous les animaux de basse-cour.

 

En créant ce prix, Ceva Santé Animale et la Fondation du patrimoine ont affirmé leur volonté de soutenir des modèles de production différents, ainsi que les races locales, afin de prendre en compte la durabilité des systèmes et protéger la biodiversité agricole. « 32% des espèces de vertébrés voient aujourd'hui leur population décliner dans le monde [2], la biodiversité est toujours plus menacée » explique le Dr Marc Prikazsky, Président-directeur général du groupe Ceva Santé Animale. La conservation des races animales régionales est une priorité majeure pour le groupe : aujourd'hui, il est de notre devoir de mettre en lumière ces agriculteurs et ces races agricoles locales à travers des initiatives comme celles récompensées par le Prix national de l'agrobiodiversité animale".

 

Célia Verot, Directrice générale de la Fondation du patrimoine souligne elle aussi l'importance pour la Fondation du patrimoine d'agir en faveur des races locales françaises menacées de disparition : « La Fondation du patrimoine a reçu pour mission de sauvegarder le patrimoine bâti en même temps que le patrimoine naturel. N'opposons pas nature et culture, la biodiversité et les activités humaines. Dans les campagnes, nos races agricoles locales ont façonné les paysages et continuent aujourd'hui de les préserver. Elles sont riches d'un patrimoine génétique unique. Nous sommes fiers de pouvoir soutenir à travers ce prix des éleveurs qui sauvent ce patrimoine vivant et qui nous appartient tous. »

 

Vidéo de Stéphane Terlet - 1er Prix - Salon de l'agriculture 2018

 

Appel à candidatures

 

Le jury appuiera son choix, comme l'année précédente, sur trois critères majeurs :

  • La valeur économique du projet
  • Son impact social ou environnemental sur un territoire donné
  • Les actions de sensibilisation et de communication autour d'une race à préserver

 

Pour cette 7e édition, les candidats ont jusqu'au 30 novembre 2018 pour envoyer leur dossier de candidature (disponible ICI). Le prix 2019, d'une dotation totale de 20 000 € (10 000 € pour le premier prix, 6000 €, pour le deuxième prix, 4000 € pour le troisième prix) sera remis lors du Salon International de l'Agriculture (Paris, 23 février / 3 mars 2019).

 

Liste des lauréats des précédentes éditions

Photos et vidéos libres de droits

 


À propos de Ceva Santé Animale

Créé en 1999, Ceva Santé Animale est un groupe vétérinaire mondial spécialisé dans la recherche, le développement, la production et la commercialisation de produits pharmaceutiques et de vaccins pour les animaux de compagnie et d'élevage (ruminants, porcs, volailles). Présente dans 110 pays, cette Entreprise française de Taille Intermédiaire (ETI) affiche tous les ans une croissance à deux chiffres pour atteindre un chiffre d'affaires de 1,1 Md€ en 2017 (+20%) dont près de 50% en biologie. À ce jour, Ceva Santé Animale emploie plus de 5 500 personnes dans le monde dont 1 500 sur ses sites français basés dans le sud-ouest et le grand ouest : Libourne (33) Siège social, filiale France et site de production ; Laval (53) Ceva Sogeval Campus ; Landivisiau/Landerneau (29) EcatiD ; Loudéac (22) site de production et Angers (49) Ceva Desvac Campus et Ceva Biovac. Le management et les salariés sont, depuis 2007, les actionnaires majoritaires de Ceva Santé Animale qui est présidé par le le Dr Marc Prikazsky.

Site Internet : www.ceva.com

       

 

À PROPOS DE LA FONDATION DU PATRIMOINE

La Fondation du patrimoine est la première organisation privée de France dédiée à la sauvegarde du patrimoine de proximité le plus souvent non protégé par l'État. Organisme sans but lucratif créé par la loi du 2 juillet 1996 et reconnu d'utilité publique par le décret du 18 avril 1997, elle a pour mission de sauvegarder et mettre en valeur le patrimoine national bâti, mobilier et naturel. Depuis sa création,  près de 30 000 projets ont déjà été soutenus sur tout le territoire et plus de 2 milliards d'euros de travaux ont été engagés.

Site Internet : www.fondation-patrimoine.org

       

 

Contacts Médias :

Laurène SECONDÉ, Agence Passerelles - ceva@passerelles.com - 05 56 20 66 77

Martin Mitchell, Directeur de la Communication du Groupe Ceva Santé Animale - martin.mitchell@ceva.com - 05 57 55 40 80

Laurence LÉVY, Directrice presse & presse événementielle Fondation du patrimoine - laurence.levy@fondation-patrimoine.org - 06 37 84 67 26

 

 


[1] Bovin, ovin, caprin, porc, cheval, âne, poule, dinde, oie, canard - Source : INRA, Étude 'Races menacées', 11-2014

[2]  Etude Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) parue le 10 juillet 2017


 Ceva_AppelCandidature_PrixAgroBiodiversite_2018_VOk.pdf

 

 

Top