2018-10-05 
Poxel présente les résultats complets de l'étude de phase I sur le PXL770, ainsi que le profil de sécurité cardiaque et les données précliniques d'efficacité dans la NASH lors du congrès scientifique AMPK

  • L’étude de phase I a mis en évidence un profil de sécurité et pharmacocinétique favorable du PXL770
  • Le profil de sécurité cardiaque favorable du PXL770 a été démontré chez des volontaires sains et dans des modèles animaux
  • L’efficacité du PXL770 a été observée dans un modèle de NASH chez des souris atteintes d’obésité induite par un régime alimentaire 


Lyon, France, le 4 octobre2018 – 8h00 (CEST) – POXEL SA (Euronext – POXEL – FR0012432516), société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), annonce aujourd’hui la présentation de données du PXL770 lors du congrès scientifique AMPK - From Mechanisms to New Therapies - qui s’est tenu à Niagara-on-the-Lake, Ontario au Canada, du 30 septembre au 4 octobre 2018. Les résultats du PXL770 ont été communiqués lors de deux présentations de posters et d’une présentation orale. Les données présentées ont souligné le profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du PXL770 mis en évidence dans l’étude de phase I, ainsi que son profil de sécurité cardiaque et électrocardiographique (ECG) favorable à la fois chez des sujets en bonne santé et dans des modèles animaux. Par ailleurs, des données mécanistiques et d’efficacité dans un modèle murin de NASH provoqué par l’alimentation (DIO-NASH) ont également été présentées. Poxel avait déjà communiqué les résultats de l’étude de phase Ib à doses multiples et croissantes et l’analyse d’interactions médicamenteuses potentielles du PXL770, un activateur direct de la protéine kinase activée par l’AMP (AMPK), dans un communiqué de presse publié le 18 juillet 2018. Sur la base de ces résultats, la Société a décidé de poursuivre le développement du PXL770 et d’engager la phase IIa de preuve de concept d’ici début 2019 chez des patients atteints d’une stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) susceptible d’évoluer vers la NASH.
 
« Nous sommes très heureux d’avoir eu l’opportunité de présenter les résultats complets de notre étude de phase I à la communauté scientifique AMPK ainsi qu’à des experts de premier ordre. L’AMPK est un régulateur majeur du métabolisme énergétique et son activation devrait avoir des effets bénéfiques sur des maladies métaboliques et cardiovasculaires » déclare Sophie Bozec, PhD, Vice-Président Senior, Recherche & Développement en Pharmacologie chez Poxel. « Grâce aux résultats précliniques mécanistiques et d’efficacité positifs dans un modèle DIO-NASH, nous pensons que le PXL770 a le potentiel de traiter les causes sous-jacentes des pathologies caractérisées par une accumulation anormale de lipides dans le foie, telles que la stéatose, l’inflammation et la fibrose du foie, avec des effets bénéfiques sur les comorbidités, dont celles liées aux maladies cardiovasculaires. »
 
« Nous nous réjouissons du lancement du programme de phase IIa de preuve de concept sur le PXL770 dans la NASH début 2019 » explique Thomas Kuhn, Directeur général de Poxel. « Notre récente acquisition auprès de DeuteRx du PXL065 renforce notre présence dans la NASH, et nous sommes l’une des rares sociétés de biotechnologies à mener deux programmes de développement clinique dans ce domaine thérapeutique. Les mécanismes physiopathologiques sous-jacents qui conduisent au développement et à la progression de la NAFLD et de la NASH sont très complexes, et confirment la nécessité de développer des traitements innovants agissant sur différentes cibles. Nos deux programmes pourraient aboutir au développement de médicaments utilisés en monothérapie, de manière combinée ou en association avec d’autres médicaments. »
 

A propos de Poxel SA

Poxel s’appuie sur son expertise de développement dans le métabolisme pour poursuivre l’avancement clinique de son portefeuille de candidats médicaments concentré sur le traitement des désordres du métabolisme, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH). Nous avons mené à terme avec succès aux États-Unis, dans l’UE et au Japon, la phase II de développement de l’Imeglimine, notre produit phare, premier d’une nouvelle classe de médicaments, qui cible le dysfonctionnement mitochondrial. En partenariat avec Sumitomo Dainippon Pharma, nous réalisons actuellement au Japon le programme de phase III TIMES dans le traitement du diabète de type 2. Notre partenaire Roivant Sciences prend en charge le développement de l’Imeglimine et sa commercialisation aux États-Unis, en Europe et dans d’autres pays non couverts par le partenariat conclu avec Sumitomo Dainippon Pharma. Le PXL770, un activateur direct, premier de sa classe, de la protéine kinase activée par l’adénosine monophosphate (AMPK) avance dans son développement clinique avec le lancement d’un programme de phase IIa de preuve de concept pour le traitement de la NASH. Le PXL770 pourrait également traiter d’autres maladies métaboliques chroniques. Le PXL065 (R-pioglitazone stabilisée par substitution au deutérium), un inhibiteur du transporteur mitochondrial du pyruvate (Mitochondrial Pyruvate Carrier – MPC) est actuellement en phase I de développement pour le traitement de la NASH. Poxel dispose également d’autres programmes à un stage plus précoce de développement dont des candidats médicaments deutérés pour le traitement de maladies métaboliques rares et de spécialité. Poxel entend poursuivre son développement par une politique proactive de partenariats stratégiques et de développement de son portefeuille de candidats médicaments. (Euronext : POXEL)

www.poxelpharma.com

Poxel
Jonae R. Barnes
Senior Vice President, IR and Public Relations
Tel. : +1 617 818 2985
Email : jonae.barnes@poxelpharma.com

NewCap
Alexia Faure / Nicolas Merigeau
Relations Investisseurs / Média - France
Tel. : 01 44 71 94 94
Email : poxel@newcap.eu

 

 

Top