2018-10-09 
Efficacité préclinique du GKT831 de Genkyotex dans le cancer de la prostate présentée lors du congrès ESUR18

•    Les données démontrent le potentiel du GKT831 pour cibler efficacement les fibroblastes associés au cancer
•    Les résultats préliminaires de l’étude de phase II avec le GKT831 dans la cholangite biliaire primitive sont attendus début novembre 2018

 

Genkyotex (Euronext Paris et Bruxelles : FR00011790542 – GKTX), société biopharmaceutique et leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui la présentation de données précliniques montrant que le GKT831, l’inhibiteur de NOX1 et NOX4 au stade clinique, cible efficacement les fibroblastes associés au cancer (CAF) dans le cancer de la prostate et annule l’effet pro-tumorigène du microenvironnement tumoral. Les résultats ont été présentés par le Dr. Natalie Sampson, Division d’Urologie Expérimentale, Département d’Urologie de l’Université de médecine d’Innsbruck en Autriche, lors du 25e Congrès de l’Association Européenne d’Urologie ESUR18, qui s’est tenu du 4 au 6 octobre 2018 à Athènes en Grèce (poster n°P-23 présenté le 5 octobre).

Les CAF sont une composante essentielle du microenvironnement tumoral, un des principaux éléments stimulant la progression du cancer de la prostate. Les nouvelles données précliniques ont mis en évidence une corrélation entre l’expression accrue de NOX4 dans le cancer de la prostate et la récidive de la maladie ainsi que le raccourcissement de la survie sans récidive. Par ailleurs, l’inhibition de NOX4 avec le GKT831 fait régresser les CAF prostatiques issus d’une culture primaire vers un phénotype de type bénin, et annule leurs effets pro-tumorigènes paracrines sur les cellules tumorales prostatiques in vitro & ex vivo. Des récentes données additionnelles suggèrent que des sous-types spécifiques de CAF pourraient avoir des rôles tumorigènes distincts. Ainsi, cette étude a identifié un sous-type dominant de CAF exprimant NOX4, dont la production de dérivés réactifs de l’oxygène a été réduite et dont les marqueurs d’activation ont été supprimés par l’action du GKT831. Le GKT831 a aussi bloqué les effets pro-oncogéniques des CAF, tels que la stimulation de la prolifération et de la migration des cellules cancéreuses prostatiques.

« Ces nouvelles données corroborent nos observations antérieures démontrant que NOX4 joue un rôle clé sur le microenvironnement tumoral, et sur les CAF en particulier, en favorisant la progression vers un cancer de la prostate agressif. De plus, les résultats de cette étude préclinique témoignent du potentiel thérapeutique du GKT831 via le ciblage de NOX4 dans le cancer de la prostate », déclare le Dr. Sampson.

« Ces études, associées aux résultats publiés précédemment, indiquent que le GKT831 peut potentiellement bloquer les multiples effets tumorigènes des CAF, tels que la stimulation de la croissance tumorale, de l’invasion, et de la résistance aux traitements immuno-oncologiques. Par conséquent, nous poursuivons notre évaluation de stratégies potentielles de développement clinique du GKT831 pour répondre à d’importants besoins médicaux non satisfaits chez les patients atteints de cancer », explique le Dr. Philippe Wiesel, Vice-président exécutif et Directeur médical de Genkyotex.

Le rôle de NOX4 dans l’activation des CAF est similaire à son rôle dans l’activation des myofibroblastes, une caractéristique essentielle de la fibrogenèse dans de nombreuses maladies fibrotiques. Le GKT831 a aussi montré sa puissante activité antifibrotique dans de multiples modèles précliniques de fibrose hépatique, pulmonaire, cutanée et rénale. La sécurité et l’efficacité du GKT831 sont actuellement en cours d’évaluation dans deux études de phase 2 chez des patients atteints respectivement de cholangite biliaire primitive (CBP) et de néphropathie diabétique, deux maladies fibrotiques évolutives. Comme précédemment communiqué, les résultats préliminaires de l’étude dans la CBP sont attendus début novembre 2018 et les résultats finaux au printemps 2019. Une troisième étude de phase 2, financée par le National Institutes of Health aux États-Unis et menée chez des patients souffrant d’une fibrose pulmonaire idiopathique, devrait démarrer au premier semestre 2019.

 
A propos de Genkyotex
Genkyotex est une société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, cotée sur les marchés réglementés d’Euronext Paris et Euronext Brussels. Leader des thérapies NOX, son approche thérapeutique unique est basée sur l’inhibition sélective des enzymes NOX qui amplifient de nombreux processus pathologiques comme les fibroses, l’inflammation, la perception de la douleur, l’évolution du cancer et la neurodégénérescence.
Genkyotex dispose d’une plateforme permettant d’identifier des petites molécules administrables par voie orale et capables d’inhiber de manière sélective des enzymes NOX spécifiques. Genkyotex développe un portefeuille de candidats médicaments représentant une nouvelle classe thérapeutique ciblant une ou plusieurs enzymes NOX. Son candidat médicament le plus avancé, le GKT831, un inhibiteur des enzymes NOX1 et 4, est évalué dans un essai clinique de phase 2 dans la cholangite biliaire primitive (CBP, une pathologie fibrotique orpheline) et dans un essai clinique de phase 2 initié par des investigateurs dans le diabète de type 1 et de néphropathie diabétique (DKD). Une subvention de 8,9 M$ du National Institutes of Health (NIH) des États-Unis a été accordée au professeur Victor Thannickal de l'Université de l'Alabama à Birmingham (UAB) pour financer un programme de recherche pluriannuel évaluant le rôle des enzymes NOX dans la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI), une maladie pulmonaire chronique qui entraîne la fibrose des poumons. L'élément central du programme sera de mener un essai de phase 2 avec le GKT831 chez des patients atteints de FPI. Ce candidat pourrait également être actif dans d’autres indications fibrotiques. Le deuxième produit candidat de Genkyotex, le GKT771, est un inhibiteur de NOX1 ciblant plusieurs voies dans l’angiogenèse, la perception de la douleur et l’inflammation, actuellement en phase de tests précliniques.
Genkyotex dispose également d’une plate-forme polyvalente, Vaxiclase, particulièrement adaptée au développement d’immunothérapies. Un partenariat sur l'utilisation de Vaxiclase en tant qu'antigène en soi (GTL003) a été établi avec le Serum Institute of India Private Ltd (Serum Institute), le plus grand producteur de doses de vaccins au monde, pour le développement par le Serum Institute de vaccins de combinaison de cellules multivalentes contre plusieurs maladies infectieuses. Ce partenariat pourrait générer jusqu'à environ 150 M€ de recettes pour Genkyotex, avant redevances sur les ventes.
www.genkyotex.com

 

NewCap
Dušan Orešanský, Tristan Roquet Montégon et Emmanuel Huynh
Tel. : +33 1 44 71 94 92
Email : genkyotex@newcap.eu

LifeSci Advisors, LLC
Brian Ritchie
Tel. : +1-212-915-2578
Email : britchie@lifesciadvisors.com

 

Top