2018-11-15 
Gilead Sciences annonce de nouvelles données sur la fibrose avancée due NASH, sur les hépatites virales B et C et sur la cholangite sclérosante primitive

À l’occasion de Liver Meeting® 2018, Gilead Sciences annonce les nouvelles données issues de son programme de développement clinique sur la fibrose avancée due à la stéatohépatite non alcoolique (NASH), les dernières données de ses programmes de recherche sur les hépatites virales B et C et des résultats positifs d’un essai de phase 2 évaluant le GS-9674 dans la cholangite sclérosante primitive.

 

  1. Gilead Sciences présente les données de son programme de développement clinique sur la fibrose avancée due à la stéatohépatite non alcoolique (NASH)
  • Les résultats d’un essai de phase 2 randomisé, contre placebo, du GS-9674, agoniste sélectif, non stéroïdien, du récepteur du farnésoïde X (FXR), en cours de développement (abstract n°736) ont notamment été présentés.
    • Dans cet essai, 140 patients atteints de NASH ont reçu le GS-9674 à la dose de 100 mg, le GS-9674 à la dose de 30 mg ou un placebo, par voie orale, une fois par jour pendant 24 semaines.
    • Une diminution d’au moins 30 % de la graisse hépatique, mesurée par imagerie par résonance magnétique de la densité protonique de la fraction adipeuse (IRM-DPFA), a été observée chez 38,9 % des patients du bras traité par GS-9674 100 mg (p = 0,011 vs placebo), 14 % des patients du bras traité par GS-9674 30 mg (p=0,87 vs placebo) et 12,5 % des patients sous placebo.
    • Les patients des bras GS-9674 100 mg et 30 mg présentaient également des améliorations des constantes biochimiques hépatiques (GGT sérique) et des marqueurs de réduction de la biosynthèse des acides biliaires (taux sériques de C4 et des acides biliaires).
    • Le traitement par GS-9674 a été globalement bien toléré ; un prurit (démangeaisons) modéré à sévère a été observé chez 14 % des patients dans le bras GS-9674 100 mg, vs 4 % dans les bras GS-9674 30 mg et placebo. Les évènements indésirables les plus fréquents chez les patients traités par le GS-9674 incluaient : prurit, infections des voies respiratoires supérieures, maux de tête et fatigue. Les évènements indésirables ont conduit à l’arrêt du traitement chez un patient traité par le GS-9674 100 mg (2 %), cinq patients traités par le GS-9674 30 mg (9 %) et deux patients sous placebo (7 %).
  • Un essai de phase 2 distinct (ATLAS) porte sur le traitement par le GS-9674, le selonsertib - un inhibiteur de l’ASK-1 (apoptosis signal-regulating kinase 1) en cours de développement - et le GS-0976 - un inhibiteur de l’acétyl-CoA carboxylase (ACC) - seuls ou en association, chez des patients présentant une fibrose avancée due à une NASH. Cet essai randomisé en double aveugle, d’une durée de 52 semaines, évaluera l’amélioration de la fibrose sans aggravation de la NASH, les évènements indésirables et les anomalies des constantes biologiques chez près de 350 patients

 

  1. Gilead Sciences présente les dernières données de ses programmes de recherche sur les hépatites virales B et C
  • Gilead Sciences annonce aujourd’hui les résultats d’études évaluant Epclusa® (sofosbuvir 400 mg / velpatasvir 100 mg) chez des patients porteurs chroniques du virus de l’hépatite C (VHC) sous dialyse suite à une insuffisance rénale sévère et avec Harvoni® (ledipasvir / sofosbuvir) chez des enfants de trois à cinq ans infectés par le VHC, études qui viennent compléter le profil d’efficacité et de tolérance des traitements à base de sofosbuvir dans diverses populations de patients.
    • Les résultats d’une étude de phase 2 en ouvert ont montré qu’un traitement en comprimé unique en prise unique quotidienne par l’association sofosbuvir / velpatasvir pendant 12 semaines chez des patients infectés par le VHC de génotypes 1, 2, 3, 4 ou 6, et sous dialyse suite à une insuffisance rénale sévère, a donné des taux de guérison (SVR12, c’est-à-dire une charge virale indétectable 12 semaines après la fin du traitement) de 95 % (n = 56/59), avec seulement deux patients connaissant un échec virologique. Aucun patient n’a interrompu le traitement pour cause d’évènement indésirable.
    • Dans une autre étude de phase 2 en ouvert, des enfants âgés de trois à cinq ans infectés par le VHC de génotype 1 ou 4 ont reçu une dose orale de granulés de ledipasvir / sofosbuvir de 33,75 mg / 150 mg si leur poids était < 17 kg ou de 45 mg / 200 mg si leur poids était ≥ 17 kg, une fois par jour pendant 12 semaines. Au total, 97 % (n = 33/34) des patients ont guéri et aucun n’a connu d’échec virologique. Un patient a interrompu le traitement en raison d’un événement indésirable (goût anormal du médicament).
  • Gilead présente les données évaluant le GS-9688, agoniste sélectif du TLR8 (toll-like receptor 8) par voie orale en cours de développement, l’un des nombreux composés en cours de développement dans le programme de recherche de Gilead d’un traitement curatif du VHB. Les données obtenues justifient de poursuivre le développement du GS-9688 comme possible option thérapeutique visant la guérison fonctionnelle des patients atteints d’hépatite B chronique.

 

  1. Gilead Sciences annonce des résultats positifs d’un essai de phase 2 évaluant le GS-9674 dans la cholangite sclérosante primitive (CSP)
  • Gilead Sciences annonce aujourd’hui que le traitement par GS-9674, agoniste sélectif, non stéroïdien, du récepteur du farnésoïde X (FXR) en cours de développement, a donné des améliorations significatives des constantes biochimiques hépatiques et des marqueurs de cholestase chez des patients atteints de cholangite sclérosante primitive (CSP).
    • Dans l’essai de phase 2, en double aveugle contre placebo, 52 patients non-cirrhotiques atteints de CSP ont été randomisés et ont reçu 100 mg de GS-9674 (n = 22), 30 mg de GS-9674 (n = 20) ou un placebo (n = 10), par voie orale, une fois par jour pendant 12 semaines.
    • Après 12 semaines de traitement, les patients recevant le GS-9674 à la dose de 100 mg ont présenté des améliorations significatives de leurs constantes biochimiques hépatiques. Dans les deux bras recevant le GS-9674, une baisse des taux sériques de C4, intermédiaire dans la biosynthèse des acides biliaires, a été observée par rapport au placebo (-23,2 % dans le bras 100 mg, p = 0,21 et -30,5 % dans le bras 30 mg, p = 0,024). Les réductions des taux sériques d’acides biliaires étaient plus importantes à la dose de 100 mg.
    • Le GS-9674 a été bien toléré et le taux d’incidence du prurit de grade 2 ou 3 était numériquement plus faible avec le GS-9674 100 mg (13,6 %) et 30 mg (20 %), comparés au placebo (40 %). Les taux sériques des lipides n’ont pas augmenté. Le traitement a été interrompu pour cause d’événements indésirables pour trois patients dans le bras GS-9674 100 mg (14 %) (dont un arrêt pour prurit) et pour un patient dans le bras placebo (10 %).

 

Maëly Daviles | Service Presse de Gilead Sciences
ELAN EDELMAN
Agence Conseil en Stratégie et Communication
25, rue Jean Goujon, 75008 Paris – France
t: +33 (0)1 86 21 51 26

 

Top