2018-11-27 
L'inactivation du gène RECQ4 permet d'augmenter la recombinaison génétique chez les plantes cultivées

Au cours du processus de reproduction sexuée, les chromosomes échangent du matériel génétique par recombinaison (crossing-over), participant ainsi à la diversité. Mais ce brassage s'effectue de façon limitée, car les échanges sont rares. En cause, la présence de gènes, dont l'action inhibe le mécanisme. Des chercheurs de l'Inra et du Cirad ont démontré que désactiver l'un d'entre eux, nommé RECQ4 entraîne la multiplication par trois du nombre de recombinaisons chez des plantes cultivées telles que le riz, de pois et de tomates. Cette découverte, qui a fait l'objet d'une publication dans la revue Nature Plants, le 26 novembre 2018, pourrait permettre d'accélérer le processus de sélection génétique des plantes, et ainsi développer plus rapidement des variétés mieux adaptées aux conditions environnementales (résistance aux maladies, adaptation au changement climatique).

Lire l'intégralité du communiqué de presse :
http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/gene-RECQ4-recombinaison-genetique-chez-les-plantes-cultivees

Contact scientifique
Raphaël Mercier
T. 01 30 83 39 89 - raphael.mercier@inra.fr
Institut Jean-Pierre Bourgin (Inra, AgroParisTech)
Département scientifique « Biologie et amélioration des plantes »
Centre Inra Ile-de-France Versailles-Grignon

Contact presse
Inra service de presse : presse@ina.fr - T. 01 42 75 91 86

 

Top