2018-11-30 
Pour sa troisième édition, le prix Puyoo récompense cinq projetsrelatifs à la médecine intégrative

Pour sa troisième édition, le prix Puyoo récompensait cette année cinq projets mettant en œuvre des actions relatives à la médecine intégrative. Les prix ont été remis le 28 novembre en présence des lauréats. Ils se traduisent par une aide financière et, pour le premier prix, également par un accompagnement managérial.

De plus en plus souvent, les malades recherchent des soins complémentaires aux traitements médicaux dits « traditionnels ». Ce qu'on appelle la « médecine intégrative » est l'articulation entre ces deux types de soins, encore trop peu connue en France.

Le principe de la médecine intégrative : ne pas traiter que l'organe malade, mais prendre en charge le patient dans sa globalité, dans son environnement. Dans les maladies dites « de civilisation » - cancers, maladies cardiovasculaires, diabète de type 2, maladies inflammatoires et dysimmunitaires -, quatre piliers de soins complémentaires sont principalement identifiés, liés à l'activité physique, la nutrition, les thérapies de réduction du stress et la médecine énergétique.

La spécificité de la médecine intégrative consiste à concevoir des parcours « intégrés », qui vont être réfléchis, discutés entre tous les professionnels, avec une coordination réelle et efficace.

Jean-Jacques Puyoo, dont le prix porte le nom, est président du groupe Aiglon dont les principaux clients sont des acteurs majeurs de l'industrie pharmaceutique et cosmétologique.

 

Réduction du stress, sport, nutrition... pour compléter la médecine « traditionnelle »

Les principaux critères retenus par les membres du jury pour attribuer les prix ont été : la réelle coopération entre les médecins traitants et les intervenants proposant des parcours complémentaires, la diversité des offres complémentaires, leur faisabilité.

Des projets originaux et complémentaires

Le premier prix, de 25 000 euros, est attribué à l'Institut de cancérologie de Paris Nord. Celui-ci intègre systématiquement le patient dans un parcours coordonné en lui proposant une évaluation nutritionnelle, de l'onco-psychologie, de l'hypnose, de la réflexologie plantaire, de l'auriculothérapie (massage de l'oreille) pour la douleur, ainsi qu'une socio-esthéticienne, et des cours de français pour acquérir les éléments de langage spécifiques à la prise en charge médicale en cancérologie.

Le deuxième prix, de 10 000 euros, est attribué à l'association Siel bleu. Elle propose des programmes d'activités physiques à moindre coût, accessibles à tous, destinés à réduire les problèmes liés à la maladie. Ils sont adaptés à chaque phase, pour les malades en cours de traitement, en fin de traitement et en post-traitement. L'objectif est de compléter ce programme par un accompagnement nutritionnel.

Le troisième prix, de 7000 euros, est attribué à la clinique de l'Estrée, pour étudier l'impact de « l'immersion visuelle relaxante » sur la réduction de l'anxiété pendant les traitements de chimiothérapie. Il s'agit d'une unité mobile de projection vidéo verticale qui propose aux patients alités ou en fauteuil de visionner des films relaxants : images de scènes de nature en haute définition et en très grande dimension, accompagnées de sons naturels ou d'une musique relaxante.

Le quatrième prix, de 5000 euros, est attribué à la société Follow patient, pour son application Follow Metrios, qui est un carnet de santé permettant de collecter les données relatives aux patients souffrant d'endométriose, de les partager avec les différents praticiens (gynécologue, chirurgien, diététicien, ostéopathe, sophrologue...), et de proposer aux patients un programme de soins multimodal.

Le cinquième prix, de 3000 euros, est attribué au Centre de recherche en oncologie et hématologie pédiatrique, dont l'objectif est de former tous les soignants volontaires de jour comme de nuit afin qu'ils puissent proposer une offre de soin en hypnose aux jeunes patients. L'hypnose a pour but de diminuer leur anxiété et leur angoisse ainsi que d'accompagner les gestes douloureux.

 

Jean-Jacques Puyoo a félicité l'ensemble des lauréats pour la qualité et l'originalité de leurs projets. Cette troisième édition confirme l'intérêt de ce prix pour mener à bien des projets utiles et efficaces.

La quatrième édition sera lancée au printemps 2019.

 

______________

Les membres du jury

Monique Coiffard  - présidente du jury

Médiatrice.
10 ans Directeur chez Altedia, animation du département "création-reprise d'entreprise" ; 15 ans associée fondatrice d'un cabinet de conseil en création d'entreprises et ressources humaines, Réseaux pour le Développement d'Entreprises (RDE); actionnaire fondatrice d'une société hôtelière ; 12 ans Chargée de Mission dans le groupe de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).

Jean-Jacques Puyoo

Après 10 ans d'enseignement de l'espagnol dans l'Education nationale, il crée en 1964 une entreprise industrielle qui rachète rapidement Aiglon qui avait vu le jour en 1901. Il dynamise l'activité Vaselines pour les secteurs Pharmacie et Cosmétologie. Après plusieurs rachats, Jean-Jacques Puyoo est aujourd'hui à la tête du groupe Aiglon qui compte 5 sociétés.

Dr David Zucman

Médecin à l'hôpital Foch de Suresnes.
Spécialiste de l'infection VIH.
Fondateur et coordinateur du Réseau Ville-Hôpital Val de Seine, association de prise en charge et de lutte contre le SIDA
Récipiendaire du Prix Puyoo 2016.

Marc Vaucher

Ancien élève de l'Ecole Polytechnique et Ingénieur du corps des mines. Au sein d'ELSAN, deuxième groupe d'hospitalisation privée en France, directeur adjoint du développement international du groupe SENY, filiale d'ELSAN spécialisée en cancérologie. Celle-ci comprend notamment le centre de radiothérapie Hartmann, à Levallois-Perret, premier centre de radiothérapie en France en nombre de patients traités. Auparavant haut fonctionnaire au sein de la Banque de France puis du ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie.

Professeur Laurence Verneuil

Professeur des universités/professeur hospitalier en dermatologie. Chef de service Dermatologie au CHU de Caen. Recherche fondamentale en biologie moléculaire à l'hôpital Saint-Louis à Paris. Recherche qualitative sur le vécu des soins et sur les traitements. Diplôme universitaire de neuroscience et méditation, université de Strasbourg. Vice-présidente du CUMIC :  collège universitaire de médecine intégrative et complémentaire.

Philippe Conti

Après des études d'ingénieur chimiste et un 3e cycle de gestion en entreprise, Philippe Conti a rejoint l'industrie pétrolière dans des départements de produits de spécialités au début des années 90.
Il a occupé de nombreuses fonctions nationales et internationales à responsabilités chez Mobil, Bp, ExxonMobil puis Total. Fort de sa riche expérience à tous les postes d'entreprise, de commercial à global manager en passant par la stratégie, dans ces entreprises multinationales majeures, il relève le challenge de la direction d'une PME dynamique en rejoignant le groupe Aiglon en 2011.

Oriane Puyoo

Formée « Hotel & Tourism Management » à Vatel Business School, elle a travaillé quelques années dans le groupe Accor.
Directrice générale d'Aiglon depuis près d'une vingtaine d'années.
Bénévole à la Croix rouge française « Délinquance et femmes battues ».

 

Contact presse :

Nicole Coiffard - Cordiane - 01 39 62 33 42 - ncoiffard@cordiane.com

__________________________________________________________________________________________________

Le prix Puyoo est décerné par l'association Aresato, association loi 1901, 33 boulevard de Courcelles

_____________________________

Le groupe Aiglon est le spécialiste français de la fabrication de vaselines et de cires, gels, huiles et produits techniques.
Le groupe est constitué de cinq sociétés
 : Aiglon et Synteal pour les vaselines et les gels, Dioveva et Biopress pour les matières végétales, Civetea pour les cires industrielles.
Chiffre d'affaires
 : 18 millions d'euros
Dirigeant-Fondateur
 : Jean-Jacques Puyoo
Siège, laboratoire et usine à Précy-sur-Oise, à 40 km au Nord de Paris

 

 

Top