2018-11-30 
Imagerie Médicale : Du nouveau dans le dépistage et le diagnostic du cancer de la prostate

Imagerie médicale : Cancer de la prostate

L'élastographie ShearWave (SWE) reconnue pour sa fiabilité prédictive dans le cancer de la prostate suite à une étude publiée dans Journal of Urology

 

Le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu chez les hommes en France, c'est aussi le deuxième cancer masculin le plus fréquemment diagnostiqué dans le monde. Aujourd'hui, les méthodes de dépistage et de diagnostic utilisées aujourd'hui (toucher rectal, dosage de PSA, échographie conventionnelle, IRM, biopsie aléatoire) n'atteignent pas des niveaux de performances satisfaisantes : elles passent encore à côté de trop de cancers et identifient des zones devant être traitées alors qu'elles pourraient simplement être surveillées. Des études sont actuellement en cours pour mieux identifier quel patient traiter et quel patient surveiller en raison du bilan du dépistage et du traitement « aveugle » très mitigé et peu efficace en termes de réduction de mortalité et ayant souvent des conséquences invalidantes pour les patients.

Les résultats d'une récente étude [1] publiée dans « Journal of Urology » par les chercheurs de l'Université de Dundee apportent un changement de paradigme majeur dans les améliorations possibles du dépistage et du diagnostic du cancer de la prostate. Elle démontre que l'utilisation de l'élastographie ShearWave (SWE) est non invasive, moins coûteuse et permettrait d'offrir "beaucoup plus de précision et de fiabilité" que les tests actuellement utilisés. 

Dans cette étude, les chercheurs de l'Université de Dundee concluent à l'efficacité de l'élastographie ShearWave (SWE) de SuperSonic Imagine associée à l'échographie conventionnelle pour l'identification des foyers cancéreux dans la prostate car « cette technique est basée sur la mesure de la dureté des tissus, généralement indicative d'une suspicion de zone cancéreuse et évite de comprimer le tissu pour mesurer son élasticité, ce qui constituait un obstacle majeur aux méthodes d'élastographie précédentes ».

Les résultats de l'étude, qui a duré 5 ans, ont démontré, qu'avec l'élastographie SWE de SuperSonic Imagine, 89% des cancers de la prostate ont été détectés et les cancers plus agressifs comme ceux qui commencent à se propager en dehors de la prostate ont pu être identifiés. Avec cette nouvelle technique, les chercheurs visualisent avec beaucoup plus de précision quelle est la zone cancéreuse et ils peuvent définir sa location et quel niveau de traitement elle requiert.

 

Pour plus d'informations sur l'étude : https://doi.org/10.1016/j.juro.2018.02.671

 

Contact presse :

Florence Portejoie, FP2COM, fportejoie@fp2com.fr, Mob. : 06 07 76 82 83


[1] SuperSonic Imagine participe à l'étude appelée « Prostagram », spécifiquement dédiée à l'utilisation de SWE en dépistage du cancer de la prostate en collaboration avec l'Imperial College of Medicine de Londres. https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03702439

 

Top