2017-01-24 
Domain Therapeutics et Merck signent un accord de licence et collaboration en immuno-oncologie

Merck développera les programmes de Domain Therapeutics portant sur la prochaine génération de molécules ciblant les récepteurs à l’adénosine pour une utilisation en combinaison avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires

Strasbourg, France, le 23 janvier 2017 - Domain Therapeutics annonce aujourd’hui la signature d’un accord de licence et collaboration avec Merck KGaA (Darmstadt, Allemagne), une des principales sociétés pharmaceutiques, pour le développement de traitements ciblant les récepteurs à l’adénosine et conçus spécifiquement pour l’oncologie et l’immuno-oncologie.

L’accord prévoit une collaboration étroite entre Merck et Domain Therapeutics pour développer et tester de nouveaux agents ciblant des récepteurs clés à l’adénosine. Merck apporte son soutien aux activités de recherche et obtient les droits mondiaux pour l’exploitation de la nouvelle génération d’inhibiteurs de récepteurs à l’adénosine de Domain Therapeutics. Selon les termes de l’accord, Domain pourra recevoir plus de 240 millions d’euros en paiements d’étapes, ainsi qu’une redevance sur les ventes des futurs produits.

« Merck développe un important portefeuille de produits en immuno-oncologie, c’est donc le partenaire idéal pour nos programmes adénosine », souligne Pascal Neuville, directeur général de Domain Therapeutics. « Merck est un acteur de premier plan qui travaille sur l’un des principaux inhibiteurs de points de contrôle immunitaires. Nous sommes donc certains qu’avec Merck nos programmes vont progresser rapidement. »

L’adénosine a été identifiée comme un composant clé dans les mécanismes de résistance de nombreuses tumeurs traitées par des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires. Alors qu’il a été montré que l’inhibition de certains récepteurs à l’adénosine augmentait la réponse aux inhibiteurs de points de contrôle immunitaires, il a également été publié que le blocage d’autres récepteurs à l’adénosine entraînait un ralentissement de la progression tumorale.

« Cette nouvelle génération d’antagonistes des récepteurs à l’adénosine est un apport important à notre pipeline en immuno-oncologie », ajoute Laszlo Radvanyi, Vice-Président sénior, responsable de la recherche en immuno-oncologie de la business biopharma de Merck. « Nous prévoyons d’explorer les effets des antagonistes des récepteurs à l’adénosine et de développer de nouveaux composés qui pourront être utilisés en combinaison dans l’immunothérapie du cancer. »

A propos de Domain Therapeutics
Domain Therapeutics est une société biopharmaceutique basée à Strasbourg, France, dédiée à la découverte et au développement précoce de petites molécules ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG), une des plus importantes familles de cibles thérapeutiques.
Domain identifie et développe de nouveaux candidats médicaments, modulateurs allostériques et ligands biaisés, grâce à son approche innovante et ses technologies différenciées.
Domain Therapeutics donne accès à ses technologies via des accords de recherche et de collaboration. Elle développe son portefeuille propriétaire de candidats jusqu’au stade clinique, pour les maladies du cerveau et le cancer.
www.domaintherapeutics.com

Pour accéder au communiqué

 

Contacts médias et analystes
Andrew Lloyd & Associates
Juliette dos Santos / Sandra Régnavaque
Tel : 01 56 54 07 00

 

Top