2017-02-06 
Global Bioenergies finalise l’acquisition de Syngip

Accès aux ressources de troisième génération
Rentabilité du procédé attendue dès 45$ le baril - Bénéfice environnemental accru
Dilution de 1,1% pour les actionnaires existants, susceptible d’être portée à terme à 3,1%



Evry (France), le 2 février 2017 – A l’issue de son assemblée générale extraordinaire réunie ce jour, Global Bioenergies (Alternext Paris : ALGBE) a finalisé l’acquisition de Syngip B.V., une start-up néerlandaise spécialisée dans la conversion de ressources de troisième génération en carburants et en matériaux.

L’acquisition de Syngip est au coeur de la stratégie affichée par Global Bioenergies de diversifier les ressources utilisables dans son procédé Isobutène :
- Depuis sa création en 2008, Global Bioenergies développe un procédé de conversion des sucres de première génération (mélasses de betterave et de canne à sucre, céréales…), en isobutène, une molécule au marché immense dans les carburants et dans les matériaux (plastiques, caoutchoucs, cosmétique…). Le procédé est aujourd’hui au stade du démonstrateur industriel (capacité nominale de 100 tonnes par an).
- Les ressources de deuxième génération (sucres issus de la paille et de copeaux de bois), ont également été sélectionnées parce qu’elles présentent un coût moindre et une meilleure empreinte environnementale. La conversion de ces ressources de deuxième génération a été menée à bien d’abord en laboratoire, puis à l’échelle du pilote.
- L’accès à des ressources de troisième génération, affiché dans la stratégie de Global Bioenergies depuis 2011, complète cette stratégie de diversification des ressources. Elle permettra de réduire drastiquement le coût de production de l’isobutène renouvelable et améliorera encore l’empreinte environnementale du procédé.

Syngip est une jeune société néerlandaise qui développe depuis 2014 un procédé de conversion de ressources carbonées gazeuses en oléfines légères. Le procédé est basé sur un microorganisme propriétaire capable de métaboliser le dioxyde de carbone (CO2) et le monoxyde de carbone (CO), présents dans une gamme étendue de substrats abondants et très bon marché, comme les rejets industriels issus des aciéries.
La technologie de Syngip est parvenue aujourd’hui à une maturité suffisante pour permettre d’implanter différentes voies métaboliques menant aux oléfines légères, et en premier lieu à l’isobutène. Tous les employés de Syngip seront affectés, au sein du groupe Global Bioenergies, au développement du procédé Isobutène de troisième génération.
Frédéric Pâques, directeur des opérations de Global Bioenergies, déclare : « Les synergies entre les technologies sont évidentes. L’articulation entre les équipes de Syngip, focalisées sur la métabolisation des gaz industriels, et les équipes de Global Bioenergies, actives depuis toujours sur la production fermentaire d’isobutène se fera de façon naturelle. »
Ce procédé serait concurrentiel dès 45$ le baril. En prenant en compte les incitations fiscales attachées aux carburants renouvelables, ce point d’équilibre interviendrait à un prix du baril bien inférieur encore. Par ailleurs, les économies de gaz à effet de serre dépasseraient 80% en comparaison des filières pétrochimiques actuelles.
Bernard Chaud, directeur de la stratégie industrielle de Global Bioenergies, ajoute : « Le développement de ce procédé Isobutène de troisième génération va permettre à Global Bioenergies de nouer des partenariats avec les industriels de différents domaines, qui recherchent activement de meilleures solutions pour traiter et valoriser leurs effluents. »

Marc Delcourt, Directeur Général de Global Bioenergies, explique : « Notre stratégie relative à l’utilisation des différentes générations de ressources est maintenant matériellement en place :
- Notre démonstrateur fonctionne aujourd’hui avec des sucres de première génération, et nous poursuivons avec Cristal Union l’ambition de construire en France une unité de pleine taille reposant sur de telles ressources.
- Au vu des succès obtenus dernièrement sur les sucres de deuxième génération (issus de déchets agricoles et forestiers), nous travaillons à déployer avec plusieurs grands groupes industriels un projet d’envergure sur ce thème.
- L’acquisition de Syngip nous permettra d’intensifier nos développements sur les ressources de troisième génération. Nous en sommes ici à un stade de développement plus amont, mais un procédé fonctionnant sur ces ressources sera associé à la fois au coût d’exploitation le plus bas et au bénéfice environnemental le meilleur. »

En contrepartie de l’apport de la totalité des titres de Syngip B.V., Global Bioenergies émettra (i) 37 240 nouvelles actions ordinaires au bénéfice des associés actuels de Syngip B.V., et (ii) 69 161 bons d’attribution d’actions (les « BAA ») attribués gratuitement et donnant lieu chacun à l’attribution d’une action nouvelle sous réserve de l’atteinte d’un jalon technique dans le développement d’un procédé de conversion de ressources carbonées gazeuses en isobutène. Ce jalon devra être atteint au plus tard le 2 février 2019, faute de quoi les BAA deviendraient caducs.
Les 37 240 actions ordinaires nouvelles représentent une valorisation d’environ 875 000 euros, valorisation établie sur la base d’un cours de l’action à 23,4956 €. Elles représentent une dilution de 1,1% environ pour les actionnaires existants.
Les BAA donneront lieu à l’attribution de 69 161 actions ordinaires nouvelles, représentant une valorisation d’environ 1 625 000 euros à ce cours de référence de 23,4956 €, soit une dilution supplémentaire d’environ 2%.
Les 37 240 actions ordinaires nouvelles seront assujetties à une période de lock-up, laquelle s’achèvera soit par l’atteinte du jalon cité précédemment, soit, au plus tard, le 2 février 2019.
Par ailleurs, Global Bioenergies s’engage à rembourser les comptes courants d’associés de Syngip B.V. à hauteur de 150 000 euros, le solde faisant l’objet d’un abandon de créances.

A propos de GLOBAL BIOENERGIES
Global Bioenergies est l’une des rares sociétés au monde et la seule en Europe à développer un procédé de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation. La société s’est focalisée dans un premier temps sur la fabrication biologique d’isobutène, une des plus importantes briques élémentaires de la pétrochimie qui peut être convertie en carburants, plastiques, verre organique et élastomères. Global Bioenergies continue d’améliorer les performances de son procédé, mène des essais sur son unité pilote, a démarré les opérations de son démonstrateur industriel en Allemagne et prépare la première usine de pleine taille au travers d’une Joint-Venture avec Cristal Union nommée IBN-One. La société a également répliqué ce premier succès au propylène et au butadiène, deux autres molécules de la famille des oléfines gazeuses qui constituent le coeur de l’industrie pétrochimique. Global Bioenergies est cotée sur Alternext d’Euronext à Paris (FR0011052257 – ALGBE) et fait partie de l’indice Alternext Oseo Innovation.

A propos de SYNGIP
La société Syngip B.V. a été créée en 2014 et mène des efforts de recherche avancée en fermentation des gaz dans le domaine des composés chimiques renouvelables. Installée sur le parc industriel de Chemelot, Syngip essaye de repousser les limites du possible dans le domaine de la séquestration de carbone par des moyens biologiques.
Site web: www.syngip.com

Contacts
GLOBAL BIOENERGIES
François-Henri REYNAUD
Directeur Administratif et Financier
Téléphone : 01 64 98 20 50
Courriel : invest@global-bioenergies.com

SYNGIP
Bernhard Güntner
CEO
Courriel : bg@syngip.com

 

Top