2017-05-05 
Vivet Therapeutics lève 37,5 millions € dans un tour de table de Série A pour faire avancer des thérapies géniques innovantes pour le traitement de maladies métaboliques d’origine génétique

Paris, France, 4 mai 2017 – Vivet Therapeutics (‘Vivet’), société de biotechnologie émergente dédiée au développement des thérapies géniques innovantes pour des maladies métaboliques rares et d’origine génétique, annonce une levée de fonds de 37,5 millions d’euros dans un tour de table de Série A. Celui-ci a impliqué un syndicat de grands investisseurs internationaux en sciences de la vie, piloté par Novartis Venture Fund et Columbus Venture Partners, et comprenant Roche Venture Fund, HealthCap, Kurma Partners et Ysios Capital.

Les fonds seront utilisés par Vivet pour faire avancer un pipeline diversifié de programmes de thérapies géniques ciblant des maladies métaboliques rares d’origine génétique, dont la maladie de Wilson, la cholestase hépatique familiale évolutive de type 2 (PFIC2), la cholestase hépatique familiale évolutive de type 3 (PFIC3) et la citrullinémie de type I.

Vivet construit son portefeuille en s’appuyant sur une technologie novatrice développée grâce à ses partenariats et des licences exclusives de la Fundación para la Investigación Médica Aplicada (FIMA), fondation à but non lucratif située au Centro de Investigación Medica Aplicada (CIMA), Université de Navarre, à Pampelune en Espagne ; et du Massachusetts Eye and Ear (MEE), Boston (USA). Les licences couvrent l’usage exclusif de nouvelles technologies pour la thérapie génique des maladies métaboliques, et certains vecteurs AAV Anc80 brevetés du MEE. Anc80 est un vecteur viral de nouvelle génération, conçu pour augmenter les niveaux d’expression de gènes dans le foie tout en réduisant le risque d’immunogénicité.

Le programme phare de Vivet, VTX801, est une thérapie génique novatrice expérimentale contre la maladie de Wilson. Ce trouble génétique rare est causé par la présence, dans les cellules hépatiques, d’un gène déficient codant pour la protéine ATP7B, qui réduit la capacité de l’organe à réguler les taux de cuivre dans le foie et d’autres tissus, provoquant des symptômes hépatiques et neurologiques sévères, pouvant nécessiter une greffe de foie. Cette maladie touche près d’une personne sur 30 000 dans le monde, ce qui correspond à une prévalence d’environ 10 000 patients aux Etats-Unis et 15 000 patients dans l’Union Européenne.

VTX801 utilise un vecteur viral AAV modifié, Anc80, pour transporter une version tronquée et fonctionnelle du gène ATP7B dans les cellules hépatiques, afin de traiter la maladie à sa racine, de rétablir l’homéostasie du métabolisme du cuivre, réduire les lésions et améliorer la fonction hépatique. Vivet prévoit d’initier les premiers essais cliniques avec le VTX801 dans la maladie de Wilson fin 2018.

Vivet Therapeutics a été créée à Paris (France) avec une filiale en Espagne, en 2016 par Jens Kurth (ex-Anokion, Novartis), Gloria Gonzalez Aseguinolaza (CIMA, Université de Navarre) et Jean Philippe Combal (ex-Gensight Biologics, Sanofi), qui ont réuni leur expérience et leur expertise en thérapie génique, maladies du foie et développement stratégique de médicaments pour les maladies rares.

Florent Gros, Managing Director de Novartis Venture Fund, commente: “Nous avons mené des recherches approfondies sur des technologies de nouvelle génération concernant les AAVs et leurs applications cliniques. Nous trouvons que Vivet Therapeutics présente des perspectives cliniques et commerciales à fort potentiel ; cette société a une équipe de direction, des actifs et des capacités exceptionnels.”

Jean-Philippe Combal, co-fondateur et Président de Vivet, déclare : “Vivet se réjouit d’avoir attiré un investissement aussi important de la part d’investisseurs aussi prestigieux en sciences de la vie. Cette levée de fonds reflète notre enthousiasme partagé quant au potentiel de notre principal candidat, le VTX801, et de nos technologies pour créer de nouvelles approches ciblant des maladies métaboliques rares d’origine génétique. Les premiers résultats des études précliniques avec le VTX801 sont très prometteurs, et nous avons maintenant toutes les raisons de faire progresser jusqu’à la phase clinique ce candidat, tout en développant notre portefeuille et nos technologies.”

Gloria Gonzalez Aseguinolaza, co-fondatrice et Directrice Scientifique de Vivet, ajoute : “Les technologies de développement des thérapies géniques ont progressé de manière significative ces dernières années, ainsi que notre compréhension des maladies génétiques, ce qui offre de nouvelles opportunités pour les patients dont les options thérapeutiques restent insatisfaisantes. En collaborant avec des institutions de pointe comme le CIMA en Espagne et le MEE aux Etats-Unis, Vivet s’est assuré une expertise de haut niveau en thérapie génique, maladies du foie et nouvelles technologies. Nous pensons que ces atouts, combinés à l’expertise en développement international de l’équipe de direction, assurent à notre société des perspectives tout à fait passionnantes.”

 

 

A propos de Vivet Therapeutics

Vivet Therapeutics est une société de biotechnologie émergente dédiée au développement des thérapies géniques innovantes pour des maladies métaboliques rares d’origine génétique.

Vivet construit un portefeuille diversifié de thérapies géniques basées sur des technologies novatrices utilisant l’Adeno Associated Virus (AAV), développées grâce à ses partenariats et des licences exclusives de la Fundación para la Investigación Médica Aplicada (FIMA), fondation à but non lucratif située au Centro de Investigación Medica Aplicada (CIMA), Université de Navarre, à Pampelune, Espagne ; et du Massachusetts Eye and Ear (MEE), Boston, USA.
Le programme phare de Vivet, VTX801, est une thérapie génique novatrice expérimentale contre la maladie de Wilson. Ce trouble génétique rare est causé par la présence, dans les cellules hépatiques, d’un gène déficient codant pour la protéine ATP7B, qui réduit la capacité du foie à réguler les taux de cuivre dans le foie et d’autres tissus, provoquant des lésions hépatiques sévères et des symptômes neurologiques et pouvant conduire à une greffe hépatique.
Vivet est soutenue par des investisseurs internationaux en sciences de la vie comprenant Novartis Venture Fund, Roche Venture Fund, HealthCap, Columbus Venture Partners, Kurma Partners et Ysios Capital.
www.vivet-therapeutics.com

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Jean-Philippe Combal, Président de Vivet Therapeutics
Tél.: + 33 684 755 087
Email: info@vivet-therapeutics.com

Relations médias
Mark Swallow/Marine Perrier, Citigate Dewe Rogerson
Tél.: +44 20 7638 9571
Email: vivet@citigatedr.co.uk

 

A propos de Novartis Venture Fund
Novartis Venture Fund (NVF) gère plus de 700 millions $ de capital engagé. NVF investit dans des sociétés qui ont le potentiel de changer un grand domaine thérapeutique ou d’explorer de nouveaux secteurs d’affaires qui seront essentiels pour les futurs besoins des patients. NVF s’intéresse principalement au développement de plateformes et d’outils thérapeutiques originaux, ainsi que de dispositifs médicaux, de tests de diagnostic et de systèmes d’administration. Le fonds investit pour des objectifs de financement à tous les stades, mais préfère investir aux stades précoces du développement d’une société. Avec des professionnels de l’investissement à Bâle (Suisse), San Francisco (CA) et Cambridge (MA), l’équipe a une large expérience en développement et innovation pharmaceutique et capital-risque. www.nvfund.com

A propos de Columbus Venture Partners
Columbus Venture Partner (CVP) est une société de capital-risque indépendante qui a une stratégie unique d'investissement dans des sociétés débutantes et à hautes opportunités de croissance en sciences de la vie en Espagne. Le portefeuille de CVP est principalement investi sur le marché espagnol, via son fonds Columbus INNVIERTE Life Sciences FCR, avec une participation du gouvernement espagnol via CDTI. CVP a joué un rôle clé dans le financement de la Série A de Vivet Therapeutics. Pour plus d’informations, visitez le site www.columbusvp.com

A propos de Roche Venture Fund
Roche Venture Fund investit dans des sociétés innovantes en biotechnologie et diagnostics afin de développer des sociétés avec un fort potentiel de succès commercial. Basé à Bâle, avec une antenne à South San Francisco, RVF est le fonds de capital-risque du Laboratoire Roche. RVF investit dans le monde entier, avec un portefeuille de plus de 30 sociétés dans 10 pays. Pour plus d’informations, visitez le site www.venturefund.roche.com

A propos de HealthCap
HealthCap est une famille de fonds de capital-risque investissant en sciences de la vie à l'échelle mondiale. Avec plus de1 milliard € levés depuis sa création en 1996, HealthCap est l'un des plus grands fonds de capital-risque spécialisés en sciences de la vie en Europe. L'investissement sur Vivet vient de HealthCap VII LP. www.healthcap.eu

A propos de Kurma Partners
Kurma Partners est un acteur européen majeur dans le financement et l'innovation en Biotechnologie et Santé Humaine, depuis le capital d'amorçage jusqu'au capital de croissance, notamment via Kurma Biofund I et II, et les partenariats stratégiques avec de prestigieuses institutions scientifiques et médicales européennes. Kurma Biofund II est particulièrement focalisé sur les maladies rares. Pour plus d’informations, visitez le site www.kurmapartners.com

A propos de Ysios Capital
Ysios Capital est un important fonds de capital-risque espagnol qui apporte un financement via des capitaux privés à des sociétés de sciences de la vie et de santé humaine en incubation et au stade de développement, notamment sur les produits pharmaceutiques, les tests de diagnostic et les dispositifs médicaux. Fondé en 2008, Ysios Capital gère actuellement plus de 200M € (220M $) d'actifs. Ysios BioFund II Innvierte a été fermé en septembre 2016, à 126,4M €. Pour plus d'informations, www.ysioscapital.com

A propos dela Fundación para la Investigación Médica Aplicada (FIMA)
Fondation à but non lucratif basée à Pampelune, Espagne. Son principal centre de recherche est le Centro de Investigación Médica Aplicada (CIMA), l'institut de recherche biomédicale de l'Université de Navarre. Sa mission est de faire passer la recherche translationnelle à un niveau supérieur d'excellence, sur la base des nouvelles connaissances biologiques, avec l'objectif de trouver des solutions thérapeutiques aux besoins des patients. Le CIMA est une institution leader dans le domaine de la thérapie génique et des maladies du foie. http://cima.unav.edu; http://www.unav.edu/en/home

A propos du Massachusetts Eye and Ear
Les médecins et scientifiques du Mass. Eye and Ear sont dédiés à une mission de recherche de traitements pour la cécité, la surdité et les maladies de la tête et du cou. Désormais associé au Schepens Eye Research Institute, Mass. Eye and Ear est le plus grand centre mondial de recherche sur la vision et l’audition, et développe à travers la découverte et l’innovation de nouveaux traitements. Le Mass. Eye and Ear est un hôpital universitaire de Harvard Medical School et forme les futurs médecins de pointe en ophtalmologie et ORL, en internat et finance aussi via des bourses cliniques et de recherche. Centre de réputation internationale depuis sa fondation en 1824, le Mass. Eye and Ear emploie à plein temps des médecins qui offrent des soins de haute qualité, abordables, allant de soins ordinaires à des interventions très complexes. Dans le classement des meilleurs hôpitaux (Best Hospitals Survey) 2016-2017, U.S. News & World Report a classé n°1 le Mass. Eye and Ear aux Etats-Unis pour les soins ORL et n°1 en Nouvelle-Angleterre pour les soins ophtalmologiques. Pour plus d'informations sur les soins et les recherches, n'hésitez pas à visiter le site www.MassEyeAndEar.org

 

Top