2017-05-22 
Un inhibiteur d'Ubiquitin-Specific Protease 7 (USP7) d'Hybrigenics est actif dans des modèles précliniques de leucémie lymphoïde chronique (LLC)

  • Une équipe de chercheurs de Birmingham conduite par le Pr. Stankovic a publié des résultats sur la mort de cellules de LLC humaines induite par l’inhibition d’USP7 in vitro et in vivo

  • L’HBX 19,818, un inhibiteur d’USP7 breveté par Hybrigenics, tue les cellules de LLC humaines in vitro et in vivo

  • L’HBX 19,818 exerce une synergie avec les agents chimiothérapeutiques alkylant l’ADN tels que le cyclophosphamide

  • L’HBX 19,818 tue également les cellules de LLC humaines chimio-résistantes in vitro et in vivo


Paris, le 18 mai 2017 – Hybrigenics (ALHYG), groupe biopharmaceutique coté à Paris sur le marché Alternext d’Euronext, éligible au PEA-PME, focalisé dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, annonce ce jour la publication d’un article scientifique  dans le prestigieux journal « Blood » de l’« American Society of Hematology » par une équipe de chercheurs de Birmingham, en Grande-Bretagne, conduite par le Professeur T. Stankovic. Cet article décrit l’activité cytotoxique induite par l’inhibition de l’ « Ubiquitin-Specific Protease 7 » (USP7) sur les cellules de Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) humaines in vitro et in vivo.

« Cette étude valide l’importance de l’Ubiquitin-Specific Protease 7 (USP7) en tant que nouvelle cible thérapeutique potentielle pour le traitement de la Leucémie Lymphoïde Chronique. Hybrigenics est propriétaire de deux séries brevetées de petites molécules inhibant spécifiquement USP7, l’une réversible et l’autre irréversible, à laquelle appartient l’HBX 19,818. L’HBX 19,818 est le premier inhibiteur d’USP7 à révéler un potentiel pour tuer des cellules de Leucémie Lymphoïde Chronique aussi bien in vitro que dans des modèles précliniques in vivo chez la souris, seul ou en synergie avec le cyclophosphamide, une composante essentielle de l’immuno-chimiothérapie de référence pour le traitement de la Leucémie Lymphoïde Chronique. De plus, l’HBX 19,818 a montré la même activité en tant que principe actif unique sur des cellules de Leucémie Lymphoïde Chronique chimio-résistantes, » résume Rémi Delansorne, Directeur général d’Hybrigenics, qui ajoute : « Ces résultats, publiés dans le prestigieux journal scientifique Blood, représentent une démonstration préclinique très encourageante d’un potentiel thérapeutique. La marche à suivre pour Hybrigenics consiste désormais à choisir notre meilleure série et à l’optimiser chimiquement avant de pouvoir sélectionner un candidat médicament anticancéreux à développer. »

Le résumé de la publication peut être consulté en ligne : www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28495793


   Pour télécharger le communiqué complet en PDF : cliquez ici
 

Contact :

Julien Perez
NewCap
Investor Relations & Strategic Communications
21 Place de la Madeleine - 75008 Paris
Tel : +33 (0)1.44.71.94.94

 

Top