2017-07-25 
Agendia annonce l'actualisation des préconisations de l'ASCO [1] en faveur de MammaPrint® grâce à l'étude Mindact

- Mammaprint recommandé comme outil d'aide à la décision thérapeutique de non prescription d'une chimiothérapie chez les patientes classées à haut risque clinique, avec un cancer du sein HER2 négatif, récepteur hormonal positif

- Mammaprint préconisé comme seul test d'aide à la décision du traitement des patientes atteintes d'un cancer du sein à un stade précoce et présentant 1 à 3 ganglions lymphatiques positifs

- L'ASCO signe ainsi la 4è ligne directrice internationale en faveur de MammaPrint, reconnaissant son niveau de preuve clinique le plus élevé établi par l'étude MINDACT

Accès à la publication : http://ascopubs.org/doi/full/10.1200/JCO.2017.74.0472

Paris, IRVINE, CA et AMSTERDAM - 12 juillet 2017 - Agendia, Inc., leader mondial dans la médecine personnalisée et les diagnostics moléculaires du cancer, annonce que l'American Society of Clinical Oncology (ASCO®) a publié la révision de ses lignes directrices sur le cancer du sein au stade précoce dans le Journal of Clinical Oncology dans un article intitulé : The Use of Biomarkers to Guide Decisions on Adjuvant Systemic Therapy for Women with Early Stage Invasive Breast Cancer: American Society of Clinical Oncology Practice Guideline. [2]

Cette mise à jour concerne exclusivement MammaPrint - le test pronostique de récidive du cancer du sein basé sur l'analyse de l'expression de 70 gènes - développé et commercialisé par Agendia.

Cette actualisation a été suscitée par les données de l'étude MINDACT - étude de phase III prospective et randomisée -publiée en août 2016. [3]

Les spécialistes de l'ASCO ont identifié MammaPrint comme étant le seul test génomique permettant d'éclairer les décisions du traitement de femmes atteintes d'un cancer du sein à récepteurs d'œstrogènes positifs ou récepteurs de progestérone positifs, HER2 négatif, ganglions lymphatiques négatifs ou avec un à trois ganglions lymphatiques positifs et classées à haut risque clinique de récidive.

L'utilisation de MammaPrint chez ces patientes est maintenant préconisée par les lignes directrices de l'ASCO pour guider les décisions de non prescription de chimiothérapie systémique adjuvante (postopératoire) en raison de la capacité du test à identifier les patientes présentant un pronostic favorable pour lesquelles une chimiothérapie apporterait très peu d'avantages.

C'est la première fois que l'ASCO recommande un test génomique comme outil d'aide à la décision d'un traitement sans chimiothérapie chez les patientes porteuses de ganglions lymphatiques positifs, dont l'atteinte ganglionnaire les conduit souvent à se voir classées dans la catégorie à haut risque clinique nécessitant une chimiothérapie. Il est indiqué que ces patientes « doivent être informées qu'un bénéfice clinique d'une chimiothérapie ne peut être exclu, en particulier les patientes présentant une atteinte de plus d'un ganglion lymphatique ».

Le Dr William Audeh, Directeur Médical d'Agendia déclare : « Il s'agit d'une actualisation importante des lignes directrices de l'ASCO et de la preuve de l'utilité clinique de MammaPrint démontrée par l'étude MINDACT. Notre test fournit aux médecins et à leurs patientes des informations uniques afin de les aider à personnaliser leur prise en charge. Les spécialistes de l'ASCO ont souligné l'importance d'une réduction d'un surtraitement et nous sommes heureux qu'ils aient confirmé l'utilité de MammaPrint pour y parvenir »

MammaPrint est actuellement le seul test génomique quantifiant le risque de récidive du cancer du sein qui s'appuie sur le niveau de preuve 1A attribué à une étude prospective randomisée pour encourager une réduction de la prescription d'une chimiothérapie à des patientes classées à haut risque clinique.  Comme le soulignent les lignes directrices de l'ASCO, « la réduction d'un surtraitement chez des patientes atteintes d'un cancer du sein au stade précoce est un objectif important [...] une telle réduction aurait probablement les plus grands impacts sociaux et individuels sur les patientes atteintes d'un cancer ER/PR positif ».

 

À propos de l'étude MINDACT
L'étude MINDACT (Microarray In Node-negative and 1 to 3 positive lymph node Disease may Avoid ChemoTherapy) (coordonnée par l'EORTC 10041/le BIG 3-04) est un essai clinique de phase III indépendant, prospectif, randomisé et contrôlé qui a évalué l'utilité clinique de MammaPrint lorsque le test est utilisé conjointement avec les critères clinico pathologiques standard pour la sélection de patientes peu susceptibles de retirer un bénéfice clinique d'une chimiothérapie adjuvante.
De 2007 à 2011, 6693
 femmes qui avaient subi une chirurgie pour un cancer du sein au stade précoce ont été incluses dans l'étude et réparties dans 112 centres de neuf pays. Les résultats ont été publiés dans la prestigieuse revue New England Journal of Medicine en août 2016.

 À propos de MammaPrint
MammaPrint® est un test de diagnostic in vitro approuvé par la FDA et qui a également obtenu le marquage CE. Réalisé à partir d'échantillons tumoraux, il permet d'évaluer le risque de métastases à distance à 5 ans. MammaPrint® est indiqué pour être utilisé par les médecins en tant que marqueur pronostic parallèlement à d'autres facteurs clinico-pathologiques. Les informations obtenues par MammaPrint® favorisent la prise en charge thérapeutique, mais ne déterminent pas l'issue de la maladie, ni la prédiction de la réponse de chaque patiente au traitement.

 À propos d'Agendia
Agendia est une entreprise privée, numéro un dans le diagnostic moléculaire, qui développe et commercialise des produits de tests génomiques à visée diagnostique pour favoriser la prise en charge thérapeutique personnalisée des patients atteints de cancer, notamment dans les cas les plus difficiles.  Le développement des tests du cancer du sein d'Agendia est fondé sur une sélection objective de gènes, basée sur l'analyse du génome entier. Agendia propose MammaPrint®, un test pronostic de récidive du cancer du sein qui analyse la signature d'expression de 70 gènes et BluePrint®, un test de sous-typage moléculaire qui apporte une meilleure compréhension de la biologie du cancer du sein permettant d'adopter des mesures cliniques bien plus nuancées. Agendia développe d'autres signatures génomiques dans le cancer. L'entreprise coopère avec des sociétés pharmaceutiques, des centres internationaux de recherche d'excellence dans le cancer et des groupes universitaires afin de développer des tests diagnostiques compagnons en oncologie, plus performants.  

Pour plus d'informations sur Agendia ou les tests MammaPrint et BluePrint, visitez le site réservé aux patientes : www.KnowYourBreastCancer.com ou celui d'Agendia : www.agendia.com.

 

Contacts Media : NewCap

Annie-Florence Loyer
afloyer@newcap.fr
+ 33 1 44 71 00 12
+ 33 6 88 20 35 59

 Léa Jacquin
ljacquin@newcap.fr
+ 33 1 44 71 20 41

 


[1] American Society of Clinical Oncology

[2]Krop I, Ismaila N, Andre F et al. Use of Biomarkers to Guide Decisions on Adjuvant Systemic Therapy for Women With Early-Stage Invasive Breast Cancer: American Society of Clinical Oncology Clinical Practice Guideline Focused Update. DOI: 10.1200/JCO.2017.74.0472 Journal of Clinical Oncology - published online before print July 10, 2017

[3]Cardoso F, van't Veer LJ, Bogaerts J et al. 70-Gene Signature as an Aid to Treatment Decisions in Early-Stage Breast Cancer. N Engl J Med 2016; 375: 717-29.


 

 

Top