2017-08-21 
Nanobody : un outil multifonctionnel pour comprendre et lutter contre la maladie du court-noué

La maladie du court-noué, dont le traitement est quasiment impossible, est présente dans deux-tiers des vignobles français. Pour comprendre le fonctionnement du virus du court-noué, des chercheurs de l’Inra et du CNRS, en collaboration avec l’Université de Bruxelles, ont mené une recherche tout à fait originale en utilisant des anticorps particuliers nommés Nanobodies. Au-delà de l’intérêt biotechnologique de ces nanobodies, ces résultats sont prometteurs au plan fondamental et pour le développement d’outils visant la détection de la maladie du court-noué, et d’autres virus de plantes. Ils sont publiés dans la revue Plant Biotechnology Journal.

Lire l'intégralité du communiqué de presse : http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/Nanobody-contre-la-maladie-du-court-noue


Contacts scientifiques

Gérard Demangeat, Inra : gerard.demangeat@inra.fr - T. 03 89 22 49 76
Unité mixte de recherche « Santé de la Vigne et Qualité du Vin »
Département scientifique « Biologie et Amélioration des Plantes » et « Santé des Plantes et Environnement »
Centre Inra Grand Est- Colmar

Christophe Ritzenthaler, CNRS : christophe.ritzenthaler@ibmp-cnrs.unistra.fr - T. 03 67 15 53 32
Institut de biologie moléculaire des plantes
Biologie et biotechnologie des virus de la vigne.
12, rue du Général Zimmer
67084 Strasbourg cedex


Contact presse
Inra service de presse : presse@inra.fr - T. 01 42 75 91 86

 

Top