2017-09-18 
Alerte sur les mélanges de perturbateurs endocriniens pendant la grossesse

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'Inserm au sein de l'Irset "Institut de recherche en santé, environnement et travail" montre pour la première fois chez les humains que l’exposition simultanée à des molécules potentiellement perturbatrices endocriniennes exacerbe les effets observés lorsque l’exposition est réalisée avec les molécules indépendamment les unes des autres. Cette étude s’est principalement intéressée au testicule fœtal humain avec des conséquences éventuelles sur le développement du système reproducteur, les molécules sélectionnées inhibant toute production de testostérone. Ces résultats sont publiés le 4 août 2017 dans Environmental Health Perspectives.

 
Lire l'intégralité du communiqué de presse sur la salle de presse en ligne de l'Inserm


Sources
Endocrine disruption in human fetal testis explants by individual and combined exposures to selected pharmaceuticals, pesticides and environmental pollutants
Environ Health Perspect; DOI:10.1289/EHP1014


Contact chercheur
Bernard Jégou
Unité Inserm 1085 "Institut de recherche en santé, environnement et travail"
bernard.jegou@inserm.fr
06 08 78 34 68
 
Contact presse
presse@inserm.fr

 

 

Top