2017-09-29 
NOXXON annonce l'obtention de premières données de l'étude clinique de phase 1/2 du programme phare NOX-A12

Les premières données corroborent la pénétration de NOX-A12 dans le tissu tumoral et confortent le profil de sécurité précédemment établi pour NOX-A12 en monothérapie chez des patients atteints de cancer colorectal ou du pancréas

Berlin, Allemagne, le 28 septembre 2017 - NOXXON Pharma N.V. (EuroNext Growth Paris : ALNOX), société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer ciblant le microenvironnement tumoral, fait le point ce jour sur l’étude clinique de phase 1/2 en cours sur l’association du composé phare de NOXXON, NOX-A12, et de KEYTUDA® (pembrolizumab) de Merck & Co./MSD chez des patients atteints de cancer colorectal ou du pancréas.

Dix patients ont été inclus dans l’étude qui est donc déjà à mi-chemin de l’objectif global de recrutement. L’étude se poursuit conformément au calendrier prévu. Les premières analyses des biopsies réalisées après la monothérapie par NOX-A12 et les premiers taux de réponse de l’ensemble des 20 patients à l’association de NOX-A12 et Keytruda® seront communiqués respectivement au deuxième et au quatrième trimestres 2018.

L’analyse initiale de la partie de l’étude ouverte consistant en deux semaines de monothérapie par NOX-A12 montre que la sécurité et la tolérance de NOX-A12 sont conformes aux données précédemment rapportées et publiées, les patients ne présentant aucune réaction indésirable majeure liée au médicament. De plus, les données issues des quatre premiers patients inclus suggèrent que NOX-A12 est capable de pénétrer dans le tissu tumoral pour se lier à sa cible et la neutraliser chez les patients atteints de cancer colorectal comme pancréatique. Cette analyse repose sur les taux de CXCL12, cible de NOX-A12, et d’autres biomarqueurs isolés dans les biopsies tumorales.

« Nous recevons des retours très encourageants de la part des cliniciens, qui sont très investis dans l’étude, » a déclaré Aram Mangasarian, Président Directeur Général de NOXXON. « Nous nous efforçons de respecter le calendrier de l’étude pour pouvoir communiquer les premières données des deux parties de l’étude en 2018. »

L’objectif principal de la 1re partie de l’étude est de confirmer que le traitement par NOX-A12 peut moduler le microenvironnement tumoral, notamment le type, le nombre et/ou la distribution des cellules immunitaires, telles que les lymphocytes T cytotoxiques et les signatures de chimiokines et cytokines dans le tissu tumoral. L’ensemble des patients achevant la 1re partie seront inclus dans la 2e partie au cours de laquelle ils recevront NOX-A12 en association avec le Keytruda®. La 2e partie vise à évaluer sécurité, tolérance et efficacité de NOX-A12 en association avec le Keytruda®.

Pour plus d’informations, merci de contacter :
NOXXON Pharma N.V.
Aram Mangasarian, Ph.D., Président Directeur Général
Tél. +49 (0) 30 726 247 0
amangasarian@noxxon.com

NewCap
Florent Alba
Tél. +33 (0) 1 44 71 98 55
falba@newcap.fr

À propos de NOX-A12
NOX-A12 est conçu pour combattre les tumeurs en modulant le microenvironnement tumoral (MET). NOX-A12 cible la CXCL12 (C-X-C Chemokine Ligand 12), une chimiokine (protéine) de signalisation clé qui agit dans le cancer comme passerelle de communication ou de signal entre les cellules tumorales et leur environnement. Elle est responsable de la prolifération tumorale, de la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et des métastases, ainsi que de l’inhibition de l’apoptose tumorale (mort cellulaire) (source : Guo et al., 2015). NOX-A12 se lie à deux sites clés dans les chimiokines (protéines) afin de perturber leur activité et de les cibler à des fins de destruction.

À propos de NOXXON
Les produits oncologiques développés par NOXXON agissent sur le cycle immunitaire anticancéreux par la rupture de la barrière de protection tumorale, l’inhibition de la réparation tumorale et l’exposition des cellules tumorales cachées. Par l’action de neutraliser des chimiokines présentes dans le microenvironnement tumoral, NOXXON associe son approche à celle d’autres formes de traitement visant à affaiblir les défenses tumorales contre le système immunitaire et augmenter l’impact thérapeutique. Son programme phare NOX-A12 s’appuie sur une longue période de développement clinique et de nombreuses données de sécurité. Les premiers résultats de son essai clinique de Phase I/II portant sur son association avec Keytruda® chez des patients atteints d’un cancer métastatique colorectal ou du pancréas seront publiées en 2018.


Déclarations prospectives
Ce communiqué contient des déclarations prospectives ou des termes se rapportant aux développements futurs ou futurs, ainsi que les négations de telles formulations ou termes, ou une terminologie similaire. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. La société ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives, qui ne représente que l'état des choses le jour de la publication.

 

Top