2017-10-11 
Un composé d’Hybrigenics inhibe l’Ubiquitin-Specific Protease 10 (USP10) et se montre actif dans des modèles précliniques de Leucémie Myéloïde Aiguë (LMA)

  • Une équipe de chercheurs de l’Ecole de Médecine de l’Université Harvard et de l’Institut du Cancer Dana-Farber ont publié dans le prestigieux journal Nature Chemical Biology des résultats sur l’HBX 19,818, un inhibiteur breveté par Hybrigenics, montrant son efficacité pour inhiber USP10 et tuer in vitro les cellules de LMA humaines avec mutation de FLT3

  • L’HBX 19,818 exerce une synergie avec la midostaurine (Rydapt®), l’inhibiteur de FLT3 récemment approuvé et lancé par Novartis pour le traitement des LMA avec mutation de FLT3


Paris, le 9 octobre 2017 – Hybrigenics (ALHYG), société biopharmaceutique cotée à Paris sur le marché Euronext Growth d’Euronext, éligible au PEA-PME, focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, annonce ce jour la publication d’un article scientifique dans le prestigieux journal « Nature Chemical Biology » par une équipe de chercheurs conduite par le Pr. James D. Griffin de l’Institut du Cancer Dana-Farber au sein de l’École de Médecine de l’Université Harvard à Boston aux États-Unis. Cette publication a identifié l’Ubiquitin-Specific Protease 10 (USP10) « comme un facteur enzymatique essentiel pour la croissance tumorale et la survie des patients atteints de LMA avec mutation de FLT3 » et indique que « le composé le plus efficace de notre criblage, l’HBX 19,818, a exercé des effets antiprolifératifs sélectifs impressionnants contre des cellules [ndlr. de LMA] positives pour les mutants de FLT3. »

« Cette étude valide l’importance de l’Ubiquitin-Specific Protease 10 (USP10) en tant que nouvelle cible thérapeutique pour le traitement potentiel des cas de Leucémie Myéloïde Aiguë avec mutation de FLT3. Hybrigenics occupe une position pionnière dans le domaine de la recherche sur les USPs et détient déjà plusieurs brevets couvrant diverses séries de petites molécules inhibitrices d’USPs. L’une d’entre elles, l’HBX 19,818, était déjà bien connue pour inhiber l’USP7 et pour tuer des cellules humaines de Leucémie Lymphoïde Chronique dans des modèles précliniques à la fois in vitro et in vivo chez la souris (cf. communiqué de presse Hybrigenics du 18 mai 2017). L’HBX 19,818 vient donc de se révéler comme un inhibiteur mixte d’USP7 et d’USP10 exerçant un effet puissant sur les cellules humaines de LMA avec mutation de FLT3 et une synergie avec la midostaurine, un inhibiteur de FLT3-kinase récemment approuvé pour le traitement des LMA avec mutation de FLT3, » résume Rémi Delansorne, Directeur général d’Hybrigenics. « Ces résultats, publiés dans le prestigieux journal scientifique Nature Chemical Biology, représentent une autre démonstration très encourageante de la validité de la stratégie visant à forcer la dégradation des oncoprotéines par l’inhibition des enzymes de déubiquitination. Ils mettent aussi en exergue le potentiel de l’HBX 19,818 comme tête de série chimique à optimiser pour le traitement de la Leucémie Lymphoïde Chronique et/ou de la Leucémie Myéloïde Aiguë. »

Le résumé de la publication peut être consulté en ligne : www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28967922
 

Contact :

Julien Perez
NewCap
Investor Relations & Strategic Communications
21 Place de la Madeleine - 75008 Paris
Tel : +33 (0)1.44.71.94.94

 

 

Top