2017-11-23 
Cedo MAKSIMOVIC, professeur à Imperial College London a reçu le titre de Docteur Honoris Causa de l’École nationale des ponts et chaussées

Le titre de Docteur Honoris Causa est le plus honorifique remis à une personnalité de nationalité étrangère en raison «de services éminents rendus aux sciences, aux lettres ou aux Arts». Sophie MOUGARD, directrice de l’École des Ponts ParisTech, a décerné au Professeur Cedo MAKSIMOVIC ce diplôme prestigieux lors d’une cérémonie présidée par Françoise PRETEUX, directrice de la recherche de l’École des Ponts ParisTech, et au cours de laquelle Alan BERGER, professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT) a présenté une conférence intitulée «Advanced Urbanism and Resilient Metropoli».

Ce titre vient honorer la qualité des recherches de Cedo MAKSIMOVIC, spécialiste mondial de l’hydrologie urbaine. Ses travaux traitent notamment du drainage des eaux pluviales et de la gestion des inondations urbaines. Il a été un pionnier, en collaboration avec l’École des Ponts ParisTech, dans la prise en compte des synergies entre les infrastructures (bleues) de l’eau et l’environnement (vert). Ce changement de paradigme constituait en effet le thème du projet Climate-KIC Blue Green Dream et a été précurseur des Solutions Inspirées par la Nature (Nature Based Solutions) qui ont pris leur essor dans le cadre de Horizon 2020, programme européen pour la recherche et l’innovation. 

 L’École des Ponts ParisTech a souhaité ainsi mettre à l’honneur une personnalité qui a consacré toute sa carrière à l’une de ses thématiques centrales : la recherche sur la ville résiliente.

Au cours de la cérémonie, le professeur Daniel SCHERTZER de l’École des Ponts ParisTech, directeur de la Chaire « Hydrologie pour une Ville Résiliente », a retracé la brillante carrière de Cedo MAKSIMOVIC. Celle-ci débuta à l’Université de Belgrade. Il y fut successivement professeur, vice-doyen de la Faculté puis créateur et directeur du Centre International de  Recherche et de Formation pour l’assainissement urbain (IRTCUD, International Research and Training Centre for Urban Drainage) sous les auspices de l'UNESCO.

Depuis 1996, il est professeur à Imperial College London. ll a par ailleurs créé et dirigé Urban Water Journal et Urban Water Book Series, a été président de la division Europe de International Association for Hydro-Environment Engineering and Research (IAHR) et conseiller spécial à l’Unesco sur les eaux urbaines.

En 2015, le projet Blue Green Dream a reçu le prix du meilleur programme de R&D de l’année à l’occasion des Business Green Technology Awards. Ce grand prix annuel a vocation à récompenser les entrepreneurs, ingénieurs et investisseurs les plus brillants dans le domaine des technologies vertes.

Le Professeur MAKSIMOVIC a initié d’autres projets de recherche en Europe comme RainGain porté par le laboratoire HM&Co (Hydrologie, Météorologie et Complexité) de l’École des Ponts ParisTech. L’objectif de RainGain est d’affiner l’échelle de mesure et de prévision des précipitations et des inondations urbaines pluviales, pour permettre aux gestionnaires de l’eau en milieu urbain de mieux protéger les populations et les infrastructures. L’installation à l’École, et pour la première fois en France, d’un radar en bande X et à double polarisation en constitue le dispositif majeur. Cet équipement de pointe doit permettre d’observer et de prévoir les précipitations à l’échelle d’une rue et en temps réel.

Contacts presse :
Agence Coriolink : Amélie Lebreton
06 70 60 25 30 –
amelie.lebreton@coriolink.com

 École des Ponts ParisTech : Karima Chelbi
01 64 15 34 17 - karima.chelbi@enpc.fr

 

Top