2017-11-28 
Plasticité des ribosomes : une nouvelle piste de thérapie ciblée pour combattre le cancer

L'équipe « Domaines nucléaires et pathologie » dirigée par Jean-Jacques Diaz, directeur de recherche Inserm au Centre de recherche en cancérologie de Lyon (Inserm/CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/Centre Léon Bérard), vient de démontrer qu'un des composants essentiels de la « machinerie cellulaire » qui fabrique les protéines, le ribosome, est dénaturé dans les tumeurs. Les chercheurs observent en effet que ces ribosomes modifiés fonctionnent différemment dans les cellules cancéreuses et produisent préférentiellement des protéines favorisant la prolifération et la survie des cellules cancéreuses. Cette découverte ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de thérapeutiques innovantes anti-cancéreuses, ciblant ces machineries anormales. Ces travaux sont publiés ce jour dans la revue PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences).

Retrouver en intégralité le communiqué de presse diffusé par l’Inserm.

 

Sébastien Buthion
Responsable Service communication
CNRS Rhône Auvergne
2 avenue Albert Einstein- BP 61335
69609 Villeurbanne Cedex
T. +33 (0)4 72 44 56 12
www.dr7.cnrs.fr
DR07.communication@cnrs.fr

 

Top