2018-02-07 
La sensation d’astringence, une histoire de protéines

Composante de la perception organoleptique de certains aliments, l’astringence laisse en bouche une sensation de sécheresse et d’âpreté dont la raison n’est pas totalement comprise. Des chercheurs de l’Inra et de l’Université Bourgogne Franche-Comté ont montré que des molécules produites par les plantes, les tanins, agissent au niveau de la pellicule mucosale qui recouvre les cellules épithéliales buccales en lui faisant perdre ses capacités de lubrification. Des protéines salivaires, les protéines riches en proline, joueraient un rôle de protection de la muqueuse. Ces résultats sont publiés le 03 février dans la revue Food Chemistry.

Lire l'intégralité du communiqué de presse : http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/Astringence-et-proteines

Contact scientifique
Francis Canon : francis.canon@inra.fr - T. 03 80 69 35 29
Centre des Sciences du goût et de l'alimentation (AgroSup Dijon, CNRS, Inra, Université de Bourgogne, Université Bourgogne Franche-Comté)
Département scientifique Inra Caractérisation et élaboration des produits issus de l’agriculture
Centre de recherche Inra Bourgogne-Franche-Comté

Contact presse
Inra service de presse : presse@inra.fr - T. 01 42 75 91 86

 

Top