2018-06-01 
« Laboratoire commun » GreenCARE : de nouveaux catalyseurs pour la chimie verte

« Laboratoire commun » GreenCARE : de nouveaux catalyseurs pour la chimie verte L’Université de Rennes 1, le CNRS et la société Demeta inaugurent le 29 mai 2018 à 16h, au Pôle numérique de Beaulieu, un partenariat de recherche sur les catalyseurs polymétalliques.
Objectif : des procédés chimiques moins onéreux, plus efficaces et plus respectueux de l’environnement. Premiers brevets prévus mi-2018.


L’Université de Rennes 1, le CNRS et la société de chimie rennaise Demeta ont signé au mois de janvier 2018 un partenariat de recherche sur les catalyseurs polymétalliques de nouvelle génération.
Ces catalyseurs innovants sont développés par GreenCARE, un « laboratoire commun » (LabCom) qui, sans être doté de locaux spécifiques, est un type de partenariat favorisant la coopération entre recherche publique et privée. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de l’Institut des sciences chimiques de Rennes où il est hébergé. Les catalyseurs de GreenCARE sont destinés à favoriser la valorisation d’agro-ressources pour produire des précurseurs de polymères biosourcés, ainsi qu’à des applications telles que plastifiants, lubrifiants ou intermédiaires pharmaceutiques.

Vous avez dit « catalyseur » ?
« Les catalyseurs sont des outils moléculaires utilisés à très faible dose qui permettent de simplifier la chimie », explique Patrick Piot, directeur général de Demeta. Ils facilitent les réactions chimiques et accélèrent les procédés, dans des conditions plus douces de température, de pression ou de dangerosité. Ils diminuent ainsi les coûts, notamment énergétiques, et réduisent voire éliminent les déchets.

Diminuer la toxicité
« Au XXe siècle on utilisait beaucoup de catalyseurs basés sur des métaux précieux (or, osmium, platine…), chers et souvent toxiques », se souvient Frédéric Caijo, directeur scientifique de Demeta. Au contraire, les catalyseurs polymétalliques développés par GreenCARE reposent sur l’utilisation en synergie de deux métaux non nobles (fer, cuivre, manganèse…), très abondants et non toxiques. Ils ouvrent ainsi la voie à des procédés chimiques plus efficaces, plus respectueux de l’environnement et moins onéreux que ceux permis par les catalyseurs traditionnels.

Les responsables scientifiques
L’équipe DEMETA travaille en collaboration avec le chimiste Christophe Darcel, professeur à l’Université de Rennes 1, fort d’une expertise de plus de 10 ans sur l’utilisation de métaux non nobles en catalyse. « Ce type de catalyse est étudié seulement depuis une vingtaine d’années, contre une centaine pour la catalyse classique», souligne Christophe Darcel, responsable de GreenCARE à l’Université de Rennes 1.

Optimiser la recherche des bons paramètres
Les catalyseurs polymétalliques prennent de l’ampleur dans les recherches, et les industriels s’y intéressent. Mais associer dans un système catalytique deux métaux, au lieu d’un seul, élève au carré le nombre de tests à effectuer pour élaborer les procédés de production. « Nous devrons adopter des approches rationnelles car dans des perspectives d’applications industrielles à 3 ans, on ne pourra pas se permettre de tester toutes les options »,
souligne Christophe Darcel.

Financements et soutiens
Le projet GreenCARE s’inscrit dans le cadre de l’Institut des sciences chimiques de Rennes, unité mixte de recherche (Université de Rennes 1/CNRS/ENSCR/INSA Rennes). Il est co-financé par l’Agence nationale de la recherche (via le label LabCom), l’Association nationale de la recherche et de la technologie et par la Région Bretagne. Demeta est membre du réseau d’entreprises tissé par la Fondation Rennes 1. Le montage du projet a bénéficié de l’appui d’Ouest Valorisation, société d’accélération du transfert de technologies.

Contacts presse
- (institutionnel) Julien Le Bonheur, responsable de la communication scientifique, Université de Rennes 1  julien.le-bonheur@univ-rennes1.fr / 02 23 23 53 38
- (scientifique) Frédéric Caijo, directeur scientifique à Demeta, Christophe Darcel, professeur à l’Université de Rennes 1

Ressources
Article web : https://www.univ-rennes1.fr/actualites/14052018/greencare-un-laboratoire-commun-pour-la-chimie-verte
Illustrations, légendes et crédits à télécharger : https://filesender.renater.fr/?s=download&token=11e5e2aa-9efb-58bd-100f-0eff5ef7362f

 

Top