2018-06-14 
Le BRGM, le CNRS et l’Université d’Orléans poursuivent leur collaboration.

Le BRGM, le CNRS et l’Université d’Orléans ont signé, ce 11 juin 2018 à Orléans, une nouvelle convention dans le cadre de l’ISTO, l’Institut des Sciences de la Terre d’Orléans.

Michèle Rousseau, Présidente-Directrice générale du BRGM, Antoine Petit, Président-Directeur général du CNRS et Ary Bruand, Président de l’Université d’Orléans ont signé le renouvellement de leur collaboration, pour une durée de cinq ans, dans le cadre de l’Unité Mixte de Recherche ISTO.

Créée en 2013, l’Unité Mixte de Recherche, ISTO a pour objectif de renforcer et de partager différents partenariats entre les 3 entités. Les travaux sont axés sur 4 grands programmes : la géodynamique, les fluides, le fonctionnement et l’évolution des biosystèmes continentaux et le magma.
La poursuite de cette collaboration est aujourd’hui centrée sur 3 thèmes de développement majeurs :
• La modélisation multi-échelles, expérimentale et numérique, des couplages,
• La modélisation prédictive avec des débouchés en termes de favorabilité (minière ou énergétique), et de risques (environnementaux, par exemple),
• La modélisation déterministe biogéochimique expérimentale et numérique.


En renforçant ces trois axes, le BRGM, le CNRS et l’Université d’Orléans souhaitent mutualiser les points forts de chacun afin de renforcer leurs complémentarités, développer de nouveaux réseaux tant au niveau national qu’international. Cela grâce à des nouvelles équipes de recherches et en dégageant de nouvelles pistes d’innovation majeures.
L’ISTO, Institut des Sciences de la Terre d’Orléans, est un des laboratoires les plus performants de l’université d’Orléans.
La collaboration des trois établissements concourt ainsi à faire d’Orléans une place privilégiée pour la formation d’experts en géosciences sur :
• la conceptualisation des systèmes naturels,
• la modélisation numérique au service des enjeux liés à l’exploitation durable des géoressources,
• l’utilisation en toute sécurité et de façon durable du sous-sol pour les stockages environnementaux, ressources en eau ou énergie dans l’esprit de l’économie circulaire.

Une cinquantaine de chercheurs et d’enseignants-chercheurs du CNRS et de l’Université d’Orléans continueront de contribuer aux travaux de l’institut. Le BRGM renforce sa participation en mobilisant plus de personnels (6 agents dans l’UMR ISTO et 10 chercheurs associés). L’établissement s’est également engagé à financer ou co-financer jusqu’à deux nouvelles thèses par an.

À PROPOS DU BRGM
Le BRGM, Bureau de recherches géologiques et minières est l’établissement public de référence pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. Il remplit diverses missions : recherche scientifique, appui aux politiques publiques, recherche partenariale en tant qu’Institut Carnot, coopération internationale et aide au développement, prévention et sécurité minière, formation supérieure. Il est placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, du ministère de la Transition écologique et solidaire, et du ministère de l’Économie et des Finances.
Pour en savoir + : www.brgm.fr

À PROPOS DU CNRS
Le Centre national de la recherche scientifique est le principal organisme public de recherche en France et en Europe. Il produit du savoir et met ce savoir au service de la société. Avec près de 32 000 personnes, un budget pour 2016 de 3,2 milliards d’euros dont 749 millions d’euros de ressources propres, et une implantation sur l’ensemble du territoire national, le CNRS exerce son activité dans tous les champs de la connaissance, en s’appuyant sur plus de 1 100 laboratoires. Avec 21 lauréats du prix Nobel et 12 de la Médaille Fields, le CNRS a une longue tradition d’excellence. Le CNRS mène des recherches dans l’ensemble des domaines scientifiques, techno-logiques et sociétaux : mathématiques, physique, sciences et technologies de l’information et de la communication, physique nucléaire et des hautes énergies, sciences de la planète et de l’Univers, chimie, sciences du vivant, sciences humaines et sociales, environnement et ingénierie.
Pour en savoir + : www.cnrs.fr

À PROPOS DE L’UNIVERSITÉ D’ORLÉANS
L’Université d’Orléans est l’une des plus anciennes universités d’Europe. Fondée en 1306 par le Pape Clément V, elle rayonne dans l’Europe entière. Elle ferme après la Révolution Française en 1793, comme toutes les universités de France.
Elle renait au milieu des années 1960 avec la création d’un campus universitaire au sud de la ville d’Orléans. Depuis, elle s’est développée en s’implantant dans les 6 départements de la région Centre-Val de Loire. Aujourd’hui, elle est composée de 3 Unités de Formation et de Recherche (UFR) Droit, Économie et Gestion – Sciences et Techniques – Lettres, Langues et Sciences Humaines, de 4 Instituts Universitaires de Technologie (IUT), de l’École Supérieure de Professorat et de l’Éducation (ESPE), de l’École d’Ingénieurs Polytech et de l’Observatoire des Sciences de l’Univers (OSUC).
Pour en savoir + : www.univ-orleans.fr


CONTACTS PRESSE
BRGM - Alice Chaumerat - 02 38 64 48 47 - 06 84 27 94 14 - presse@brgm.fr
CNRS - Florence Royer - 02 38 25 79 86 - 06 46 85 66 47 - florence.ROYER@dr8.cnrs.fr
Université d’Orléans - Marieke Pinon - 02 38 49 24 69 - communication@univ-orleans.fr

 

Top