Le laboratoire de surveillance du cancer en algérie

En Algérie, environ 82 laboratoires de recherche sont affiliés à l’ATRSS (Agence thématique de recherche Sciences de la Santé), parmi eux le laboratoire de surveillance du cancer, qui rassemble plusieurs chercheurs dans différentes spécialités.

Le Laboratoire a été agréé en 2000, par le MESR (ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche), géré par le Professeur Mokhtari Lakhdar, ancien chef de service d’épidémiologie et de médecine préventive. En amont, le laboratoire a fonctionné via la création en 1994 du Registre du Cancer d’Oran, suivi en 1996 du Réseau des Registres du Cancer de l’Ouest Algérien, couvrant une large population d’environ 9 millions de personnes. Après son départ de la direction, en 2016, Le Professeur Ammour Fatima a été élue directrice du Laboratoire, elle est également professeur en Epidémiologie au CHUO (centre hospitalier universitaire d’Oran).

A ces débuts, le laboratoire était domicilié au service d’épidémiologie du CHUO, avec une surface totale de 120 m2 et 4 locaux. Grâce à la réalisation de la nouvelle faculté de médecine, des locaux ont été réservés spécialement au laboratoire de recherche sur la santé. Le financement du laboratoire provient essentiellement du MESR, et le budget dépend du nombre de projets développés et des doctorants inclus dans le laboratoire. Le suivi des activités du laboratoire est traduit selon un bilan triennal.

Les grands objectifs du laboratoire :
- Déterminer l’incidence et la prévalence annuelle du cancer à Oran et dans l’ouest Algérien
- Evaluer la prise en charge du cancer à Oran et dans l’Ouest algérien
- Identifier les facteurs de risque et de pronostic de certains cancers
- Développer la recherche génétique

Pour ce faire, le laboratoire est constitué de six équipes : Equipe d’Epidémiologie, Equipe de Radiothérapie, Equipe d’Oncologie, Equipe d’Anatomopathologie, Equipe de Gynéco-Obstétrique, Equipe ORL (Oto-Rhino-Laryngologie).
Environ 50 membres sont affiliés à ces équipes, Professeurs, Maitre de Conférences, Maitres-Assistants, MédecinsAssistants et Agent d’administration.

L’Equipe d’Epidémiologie dirigée par le Pr AMMOUR F :
L’unité est chargée de recueillir régulièrement les données concernant le Cancer :
- Données Statistiques : nombre de cas de Cancer enregistrés dans chaque service
- Données Epidémiologiques : Mesures prises pour calculer certains paramètres (incidence, prévalence)
- Données cliniques : décrire les types de cancers retrouvés, les classer.
- Données préventives : mesures prises individuellement et collectivement pour la prévention de la maladie

Par ailleurs, l’unité a lancé quatre études concernant :
- Les facteurs de risque du cancer du sein féminin dans la wilaya d’Oran, le recrutement se fait au niveau du service d’oncologie du CHU d’Oran
- La survie du cancer du sein féminin ; ce travail vise à estimer la survie globale et spécifique à 5, 8 et 10 ans et à identifier les principaux facteurs pronostiques de toutes les femmes atteintes d’un cancer du sein diagnostiquées entre 2004 et 2008.
- Le profil épidémiologique des cancers thyroïdiens dans la région d’Oran ; cette étude se propose de se réaliser en deux étapes : Evaluation de la qualité et de l’exhaustivité des informations recueillies et Analyse des données validées.

La recherche sur le cancer à Oran a débuté bien avant l’installation du laboratoire, mais le laboratoire de surveillance du cancer a permis de consolider cette recherche, par la concrétisation de plusieurs projets, parmi lesquels le Registre du cancer d’Oran et le Réseau des Registres du Cancer de l’Ouest et Sud-Ouest. D’autres projets ont également vu le jour autour, notamment, du cancer du sein chez la femme et du cancer du poumon chez l’homme, ainsi qu’autour des facteurs favorisant la survenue du cancer. La survie, l’une des préoccupations de la recherche sur le cancer à Oran, doit être développée dans le laboratoire

L’Equipe Radiothérapie dirigée par le Pr LAHMER K
L’équipe de radiothérapie contribue à l’amélioration de la prise en charge thérapeutique des patients atteints de cancer, elle réalise des études descriptives et étiologiques des cancers. Elle participe à la réussite du registre du cancer et a plusieurs projets en cours concernant la morbidité cancéreuse.

L’Equipe d’Oncologie dirigée par le Pr BOUSAHBA A
Plusieurs travaux sont en cours au sein de cette équipe : des Essais cliniques –une Etude de phase III- des Travaux en vue d’un doctorat en sciences médicales : Recrutement de malades - documentation - suivi et contrôle.
Exploitation des statistiques avec la mise en place et l’étude des nouveaux protocoles de chimiothérapie dans les différentes localisations. Étude comparative avec les anciens protocoles de chimiothérapie avec des symposiums, des séminaires sur les nouvelles thérapeutiques en Oncologie Médicale, une soutenance de thèses de Doctorat en Sciences Médicales et des Projets de recherche.

L’Equipe ORL dirigée par le Pr SERRADJI Z :
L’incidence des cancers ORL est élevée. Elle occupe ainsi une place peu enviable tant en Algérie qu’en Europe. La forte consommation d’alcool et de tabac, - des facteurs de risque à effet vraisemblablement multiplicatif - en est sans doute la principale responsable. L’analyse des tendances récentes ne révèle qu’un progrès limité et les mesures de prévention primaire contre le tabac et l’alcool restent pleinement justifiés. Le pronostic beaucoup plus favorable des cas localisés est en faveur de la prise de mesures de prévention secondaire pour une détection systématiquement plus précoce des cas.
Pour n’être pas de pronostic aussi sévère que les cancers pulmonaires, les cancers de la sphère ORL restent parmi ceux qui ont une létalité relativement élevée. Durant les années précédentes et pour les deux sexes réunis, l’équipe a étudié tous les nouveaux cas.
Les résultats indiquent que, pour la même période pour l’ensemble des localisations cancéreuses (cancers cutanés non mélaniques exclus), l’impact des cancers ORL se caractérise par une létalité plus élevée. De plus, la survenue des lésions de ce type et les traitements qu’elles exigent peuvent entraîner une réduction importante des fonctions physiologiques fondamentales et, en particulier, des capacités à s’alimenter et à s’exprimer oralement. Ces restrictions justifient bien évidemment l’intérêt de la Planification sanitaire qualitative pour la qualité de vie des patients ou expatients traités pour un cancer ORL. A cet effet, l’équipe va concevoir pour un premier projet des objectifs qui seront définis comme suit :
- Développer une base de données informatisée permettant d’évaluer le niveau et l’évolution de la qualité de vie des patients traités pour un cancer ORL dans ses différents aspects, y compris leur état dépressif, et comprenant également les principaux aspects du dossier médical, cela dans une optique aussi bien individuelle qu’agrégative.
- Etablir une première estimation de la satisfaction des patients en ce qui concerne la prise en charge.
- Concevoir, organiser et gérer des actions de type collectif (éventuellement individuel) visant à améliorer la qualité de vie des patients, adaptées au besoin à leur situation particulière.
- Mettre au point des procédures de validation et d’exploitation statistique de la base de données, en vue de l’évaluation des actions entreprises et de la conception de nouvelles actions.
- Estimer le niveau et l’évolution de la qualité de vie des patients traités dans ses différentes dimensions, en fonction des caractéristiques sociodémographiques de ceux-ci, compte tenu du diagnostic et du traitement.

Le laboratoire de surveillance du cancer en algérie



L’Equipe Gynéco-Obstétrique dirigée par le Pr MOULAY E
La maternité du CHU Oran est un service de référence en gynécologie obstétrique. L’équipe de la maternité travaille en collaboration avec l’équipe de recherche du laboratoire de surveillance du cancer .IL s’agit d’exploiter les données cliniques, épidémiologiques et thérapeutiques des patientes présentant des pathologies cancéreuses (cancer du sein, cancer du col de l’utérus, cancer de l’endomètre et cancer de l’ovaire) enregistrées sur des dossiers médicaux et des registres de protocole opératoire.

L’Equipe Anatomopathologie dirigée par lePr HACENE F :
L’unité d’anatomie pathologique est essentiellement axée sur le diagnostic du cancer sur biopsie, pièces opératoires, frottis cervicovaginaux. Les méthodes de diagnostic comprennent, en plus des techniques conventionnelles de coloration, d’autres techniques comme l’immunobiochimie qui permet de mieux cerner le plan histopathologique, la prolifération neoplasique. Ces techniques utilisent des anticorps monoclonaux, dont les domaines d’application sont vastes, notamment pour les maladies hémolymphatiques, les pathologies du sein. L’équipe étudie également des récepteurs hormonaux (oestrogène, progestérone) ainsi que le statut mutationnel du gène HCRL qui permettront d’adapter la thérapeutique, pour le colon c’est le gène kras qui sera évalué, le but étant d’instaurer une thérapie adaptée (ciblée) pour les tumeurs.

Le laboratoire a noué de nombreux partenariats au fur et à mesure de son développement avec notamment le Ministère de la santé, le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) pour la validation des données sur le cancer et la formation des Référents des Registres du Cancer de l’Ouest Algérien, l’UICC (The Union for International Cancer Control) pour la formation des Registres du cancer en Afrique. Il collabore également avec des laboratoires privés et des associations.

Contact :
142 AchabaHanifi USTO
Oran Algérie
Tél. : 00213 699 890 567
Fax : 00213 41 41 22 46
Email : fatimaammour@yahoo.fr
ammour.fatima@univ-oran1.dz
 

E. Bouillard

 

Partager :

Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE