Depuis 1991, le Centre européen d’étude du Diabète (CeeD) mène son combat contre le diabète, maladie chronique qui a connu une progression fulgurante au cours des 30 dernières années et qui affecte aujourd’hui plus de 463 millions de personnes dans le monde. La pandémie dépasse malheureusement les projections initiales les plus pessimistes. Les effets réels du diabète et ses complications restent encore peu connus ou mal compris. Pourtant, le diabète pèse d’un poids de plus en plus lourd pour nos société : 5 à 20 % des budgets de santé publique des pays développés lui sont actuellement consacrés.

Le Pr Michel Pinget a créé à Strasbourg, ville historiquement attachée aux grandes avancées dans la compréhension et le traitement du diabète, le Centre européen d’étude du Diabète (CeeD) avec le soutien des instances universitaires, hospitalières et des collectivités territoriales.

En créant le CeeD, association reconnue de mission d'utilité publique, son président-fondateur a souhaité réunir une équipe de recherche pour développer des traitements de substitution aux injections d’insuline, s’impliquer dans l’observation de la progression du diabète au niveau mondial (via des études épidémiologiques) et contribuer à la sensibilisation à la maladie.

 


Les équipes du CeeD

Ces objectifs répondent naturellement aux missions que s’est fixé le CeeD dans ses statuts associatifs :

•    Développer de nouvelles thérapeutiques et améliorer ainsi le quotidien des patients ;
•    Initier et piloter des projets innovants aux côtés des meilleures équipes de recherche européennes, en interaction permanente avec les équipes hospitalières ;
•    Informer et sensibiliser massivement à ce grave problème de santé publique ;
•    Devenir un centre de référence et de ressources pour le diabète en France ;
•    Promouvoir et développer les échanges scientifiques à tous les niveaux de la médecine et de la recherche

Il s’agissait d’aller plus avant dans le traitement insulinique des diabétiques, suite aux avancées réalisées par le Pr Pinget et son équipe aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS), notamment dans la mise en œuvre de nouvelles technologies d’administration d’insuline (pompes portables puis implantables), mais aussi le déploiement de la thérapie cellulaire (greffes d’îlots de Langerhans).

A la même époque, on craint que le 21ème siècle voit le diabète devenir la première pandémie de maladies non-contagieuses de l’histoire, ce qui a été rapidement confirmé par les études épidémiologiques conduites sous l’impulsion de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). La seule réponse à cette évolution devenait le développement de la prévention, dont l’efficacité avait été prouvée. Pour faire face à ces problématiques, le CeeD a développé une recherche au plus près des attentes des patients et de leurs soignants.

Le bâtiment LERICHE
Le bâtiment LERICHE

 

La construction du bâtiment LERICHE, sur le site des HUS, a permis de mener à bien les actions du CeeD, mais aussi d’accueillir des structures d’accompagnement thérapeutique des patients, financées par l’ARS (Agence Régionale de Santé). Privilégiant la réactivité et l’agilité, la collaboration entre équipes au niveau international, mais aussi la minimisation des coûts de fonctionnement, le CeeD a conduit durant toutes ces années des travaux visant à améliorer les résultats de la thérapie cellulaire, en particulier en concevant un module de macro-encapsulation (MAILPAN) permettant l’immunoprotection des îlots au cours de la greffe. Ces travaux ont évolué à partir de 2016, à l’arrivée du Dr Karim Bouzakri en tant que Directeur du laboratoire,par la mise en évidence de l’effet positif de produits issus du muscle permettant d'améliorer la résistance des îlots, non seulement au cours de la greffe, mais à toutes les étapes des diabètes, y compris pour la prévention de celui-ci. Cela a enfin abouti à la création de la start-up ILONOV, fin 2020, dédiée au développement de nouvelles biothérapies first-in-class ciblant la prévention et le traitement des diabètes.

La start-up ILONOV porte la première thérapie curative dans le traitement des diabètes
La start-up ILONOV porte la première thérapie curative dans le traitement des diabètes

 

Fort d’une équipe d’experts aussi bien en technique qu’en gestion, le CeeD a aussi permis la création de plus de 500 emplois en France avec la création de 5 structures. Depuis 2018, le CeeD a renforcé son activité de transmission du savoir avec la création de son propre organisme de formation : CEED Formation. Le but est de former tous les acteurs impliqués dans le soin, de la prévention à la prise en charge, mais également de la recherche médicale.

Aujourd’hui, le CeeD a acquis de nouveaux locaux au sein du bâtiment RACINE à Strasbourg. Le 6ème étage accueille Defymed, start-up créée par le CeeD en 2011, dans le but de développer des dispositifs médicaux innovants pour traiter les patients de manière physiologique, afin d’améliorer l’efficacité clinique de leur traitement ainsi que leur confort. Le 5ème étage héberge, quant à lui, deux structures. La première est l'Institut Prévention Santé Diabète Grand Est (IPSDE), créé en partenariat avec LNA Santé, une société spécialisée dans la création et la gestion de structures de soins. La seconde est la Maison Sport et Santé (MSS), ayant vocation à amener les innovations du CeeD au plus près des patients, en les initiant et les accompagnant dans la pratique de l’Activité Physique Adaptée.

A l'occasion de ses 30 ans, le CeeD a décidé de se tourner vers de nouveaux horizons et s’est résolument engagé dans la voie de la recherche de pointe tout en confirmant son ancrage historique à Strasbourg. De nouvelles avancées scientifiques, révolutionnaires dans le monde du diabète, ainsi que de nouveaux projets au service des patients et des professionnels de santé sont en cours de développement par les équipes scientifiques et médicales du CeeD.

De multiples projets au sein du laboratoire du CeeD :

•    Lancement d'une nouvelle start-up fin 2021, en collaboration avec l'Université de Lausanne en Suisse, suite à la découverte d'une molécule, issue de l'îlot de Langerhans, capable de prévenir le diabète de type 2 avant que la maladie ne soit présente et irréversible. L'objectif est de créer un traitement qui permettrait d’éviter l’apparition du diabète pour les sujets à risque diagnostiqués dans une phase précoce. Le brevet relatif à « l'action de la molécule » est en cours de dépôt.
•    Travaux sur une molécule impliquée dans la régulation de la sécrétion d’insuline dans le DT2, en collaboration avec l'Université de Tohoku au Japon, afin d'élaborer un traitement qui restaurerait la sécrétion d’insuline et la sensibilité à celle-ci. Le brevet relatif à cette molécule est en cours de dépôt. D’autres travaux sur cette molécule sont menés en collaboration avec le Karolinska Institutet de Stockholm, en Suède (brevet en cours de dépôt).
•    Les équipes du CeeD ont découvert une molécule qui a un effet positif sur le tissu adipeux, ce qui permettrait de prévenir l’apparition de l’obésité (brevet en cours de dépôt).

Le CeeD dispose d’un laboratoire de recherche de plus de 500 m2 avec des salles dédiées à l’histologie, la microscopie, la thérapie cellulaire, la biochimie, la biologie moléculaire, la culture cellulaire mais également d’un laboratoire de confinement conforme aux normes L2, d’une animalerie A1 certifiée et d’une biobanque de tissus musculaires (la plus importante du monde) provenant de biopsies musculaires de patients diabétiques de type 2 et de tissus pancréatiques humains.

Le CeeD dispose d’un laboratoire de recherche de 500 m² et d’un laboratoire de confinement conforme aux normes L2
Le CeeD dispose d’un laboratoire de recherche de 500 m² et d’un laboratoire de confinement conforme aux normes L2

 

Le CeeD a noué au fil des années des collaborations internationales avec l’université de Strasbourg, Novo Nordisk, le laboratoire CarMeN, l’université de Genève, l’université de Lausanne, l’université de TOHOKU etc.. mais également avec des associations de patients telles que Insulib.

Découvrez l’univers du CeeD lors de sa journée portes ouvertes le 13 novembre 2021.
Pour en savoir plus : www.ceed-diabete.org
Contact : Coline SITTLER, 07 85 77 56 82 ou c.sittler@ceed-diabete.org

E. BOUILLARD

 

 

Partager :

Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE