LABORATOIRECOM     HTDS     NEWSLETTER AFRIQUE    


 

2024-04-02 
Le CNRS coordonne un projet collaboratif pour une agriculture rentable sans produit phytosanitaire

•    Réduire massivement l’usage des produits phytosanitaires de synthèse (PPS) néfastes pour l’environnement et la santé humaine est un défi majeur qu’il est urgent de relever.
•    Le déploiement de solutions alternatives aux PPS s’accompagne souvent de pertes de rendement difficiles à compenser pour les agriculteurs et les agricultrices, en particulier pour ceux exerçant dans les territoires éloignés des centres urbains.
•    Le CNRS pilote un projet de démonstrateur rassemblant scientifiques et acteurs privés et publics qui vise à réduire l’usage des PPS en Centre-Bretagne, dans un territoire dit « pleinement rural ». Basé sur le développement de filières agro-industrielles innovantes, ce démonstrateur a vocation à être répliqué à l’échelle nationale.
 
Réduire massivement la dépendance de l’agriculture aux produits phytosanitaires de synthèse (PPS) néfastes pour l’environnement et la santé humaine, tout en préservant la rentabilité des exploitations agricoles, c’est l’ambition du projet ENVEZH. Piloté par le CNRS, co-construit avec le Syndicat mixte du grand bassin de l’Oust, ce projet ambitieux associe un vaste panel d’acteurs en Centre-Bretagne pour y déployer des filières agro-alimentaires innovantes non ou faiblement utilisatrices de PPS. Il est financé dans le cadre du dispositif France 2030 « Démonstrateurs territoriaux des transitions agricoles et alimentaires », opéré par la Banque des Territoires pour le compte de l'Etat. Le lancement du projet aura lieu le 22 mars à Ploërmel (56).

 

Télécharger le communiqué de presse (2.13 Mo)

 

Partager cette brève :