DIAG     CONGRES BIOMEDJ    


 

La gazette DIAG & SANTÉ / SANTE / Innovation

 

Du nouveau chez Roche Diagnostic France !


À l’avant-garde de la recherche et du développement de produits pharmaceutiques et diagnostiques, Roche est la plus grande entreprise suisse de biotechnologie dans le monde avec des médicaments différenciés dans les domaines de l’oncologie, de l’immunologie, des maladies infectieuses, de l’ophtalmologie et des affections du système nerveux central. Située à Meylan, Roche Diagnostics France est la filiale française du groupe dédiée aux activités de diagnostic biologique.

Fondé en 1896 à Bâle (Suisse), le groupe Roche est le n°1 mondial du diagnostic in vitro, du diagnostic histologique du cancer et est une entreprise de pointe dans la gestion du diabète.
Basé à Bâle, le groupe opère dans plus de cent cinquante pays. En 2021, il compte plus de 100 000 employés dans le monde et a consacré 21,8 % de son chiffre d’affaires à la recherche et au développement, son chiffre d’affaires s’élevant à 58 095 millions d’euros.

Michel Guyon, Directeur Marketing de Roche Diagnostics FranceLe groupe dispose de 3 entités en France :

Roche Pharma, Roche Pharma, basée à Boulogne-Billancourt, est une  entreprise de biotechnologie qui fabrique des médicaments pour améliorer la vie des patients en oncologie, neurologie et dans les maladies rares notamment. Son ambition est de faire accélérer la recherche en co-construisant des solutions avec tous les acteurs du parcours de soins.

Roche Diabetes Care France, située dans la région grenobloise en Isère et indépendante depuis 2014. Elle conçoit des dispositifs médicaux, des solutions digitales et des services pour répondre aux besoins des patients diabétiques et des professionnels de santé. Elle a pour ambition de faciliter et d’optimiser la prise en charge et le suivi de cette maladie complexe qu’est le diabète.

Roche Diagnostics France, située à Meylan, est la filiale française dédiée aux activités de diagnostic in vitro du groupe et leader du diagnostic biologique en France.

Nous allons nous intéresser à l’actualité de cette dernière structure depuis notre dernier article de mai 2019 (Gazette n° 253).

Une évolution du diagnostic in vitro

La pandémie de Covid-19 a mis en lumière la valeur médicale du diagnostic in vitro (ou diagnostic biologique) dans la prise en charge des patients et la prise de décision en matière de santé. Depuis 2020, cette crise a généré beaucoup d’activité au sein de Roche Diagnostics France et le télétravail y a fait son entrée, ce qui a amené des changements dans l’organisation du travail notamment auprès des clients et vis-à-vis des autorités de santé avec plus de visioconférences et d’interactions.

La capacité de production de tests PCR pour la Covid-19 a considérablement augmenté à partir du milieu de l’année 2020 et Roche Diagnostics France a distribué des tests rapides antigéniques dès mars 2021. Pour cela, des unités de production supplémentaires ont été mises en place. La Haute Autorité de Santé (HAS) a surtout axé sa demande en dépistage de la présence du virus (PCR/antigéniques).

Plusieurs gammes au service du patient

Roche Diagnostics France propose plusieurs gammes de systèmes, réactifs, solutions digitales et services associés permettant d’accompagner le patient à toutes les étapes de sa prise en charge :
-    Biologie médicale de routine (glycémie, cholestérol, etc.)
-    Biologie délocalisée - particulièrement dans des conditions d’urgence (gaz du sang, grippe, insuffisance cardiaque, infarctus)
-    Biologie moléculaire : PCR (notamment pour les charges virales)
-    Préparation des échantillons destinés au séquençage
-    Histopathologie : analyse des tissus → biopsie, une activité essentielle dans le domaine de l’oncologie par exemple

Ces activités couvrent principalement les disciplines suivantes :
-    Les maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque…)
-    Les maladies infectieuses : hépatites, COVID-19, infections materno-foetales...
-    L’oncologie, notamment autour du thème « santé de la femme » : cancer du col de l’utérus, cancer de l’ovaire, cancer du sein...
-    La sécurité infectieuse transfusionnelle

Les nouveautés chez Roche Diagnostics France

La gamme cobas® de Roche Diagnostics France permet de proposer des solutions globales personnalisées aux laboratoires, quel que soit le type d’organisation et le volume d’activité. Elle est composée de solutions intégrées permettant d’automatiser l’ensemble du workflow des tubes, de leur arrivée dans le laboratoire jusqu’à leur stockage.

Les années 2020-2021 ont marqué le lancement de la plateforme de Chimie-Immuno cobas® Pro solutions intégrées, du cobas® Pure et du cobas® 5800.

En mars 2021, le groupe Roche a racheté la société américaine GenMark Diagnostics (basée en Californie) qui propose des tests de panels syndromiques de biologie moléculaire. Ces analyses de biologie moléculaire permettent de tester plusieurs agents pathogènes à partir d’un prélèvement. La commercialisation de cette gamme de tests de diagnostic dit “syndromique” pour lutter contre les maladies infectieuses, intégrée à Roche Diagnostics France en 2022, est prévue début 2023.

En anatomo-cyto-pathologie, on observe un développement de la pathologie digitale. Roche Diagnostics France propose une solution digitale intégrée, qui combine des scanners de lames novateurs, un logiciel de gestion d’images centré sur le patient et des algorithmes d'analyse d'images développés en utilisant l’Intelligence Artificielle. Dernière innovation intégrée à cette solution, le VENTANA DP 600, nouveau scanner de 240 lames de capacité moyenne. Il crée des images numériques d'échantillons de tissus colorés à haute résolution qui peuvent aider à diagnostiquer le cancer et à faciliter le bon traitement pour le patient. Il permet de conforter le pathologiste dans son choix du bon diagnostic. Il a été présenté au Carrefour de l’innovation de Paris en novembre dernier.
Roche Diagnostics France a par ailleurs lancé le Benchmark Ultra Plus, un nouvel appareil qui permet de faire des colorations spéciales de lames de tissus de manière automatisée.

S’agissant des « Middleware », le groupe Roche développe une nouvelle génération de logiciels autour de cobas® Infinity permettant la gestion / le pilotage des flux en laboratoire. Le groupe réfléchit à la mise en place d’un nouveau modèle opérationnel centré sur le client-patient dans le but de mettre en avant le diagnostic, la prévention, pour plus tard aller notamment vers la gestion des maladies chroniques.

Manipulation d'un système Cobas
Manipulation d'un système Cobas

Deux secteurs en expansion

Digital
La digitalisation est un axe majeur de développement pour le groupe Roche et ses filiales. Roche Diagnostics France distribue des solutions e-santé permettant d’optimiser l’efficience des laboratoires et d’aider à la décision clinique pour les professionnels de santé. Ces nouveaux outils numériques innovants sont intégrés sur une plateforme sécurisée du groupe Roche, NAVIFY®.

Les solutions digitales permettent de gérer le flux de données issues du traçage du tube, de son suivi et de mettre en place des indicateurs de performance pour optimiser la routine de biologie médicale du plateau technique. Depuis 2019, Roche a également développé tout ce suivi pour la biologie moléculaire, la pathologie, la biologie délocalisée hors laboratoire (Point of Care). Par exemple, dans le cadre d’une personne non mobile, au lit du patient (hôpital ou à domicile), de petits appareils transmettent les résultats de santé au système informatique du laboratoire.

Il faut savoir que la biologie médicale évolue et des discussions actuelles sur des textes de loi pourraient potentiellement faire évoluer les tests en dehors des laboratoires, chez des pharmaciens par exemple, dans le futur. Fin 2022-début 2023, des décisions gouvernementales seront prises pour le Point of Care dans les maisons de santé - les Ehpad sous la responsabilité d’un biologiste - toujours dans l’optique d’améliorer le quotidien des patients. Des passerelles entre les maisons de santé et les laboratoires seront créées avec des solutions logicielles.

D’ailleurs, une solution de validation de méthodes et de contrôle qualité - sinon de comparaison interlaboratoire - a été développée pour les appareils de biologie moléculaire et de pathologie. Des partenariats avec des start-ups et des sociétés spécialisées au-delà du laboratoire ont permis de mieux gérer les prélèvements, notamment le transport des tubes (capteurs pour le suivi), qui ont été intégrés dans la plateforme digitale de Roche. Différents types d’applications sont devenues des indicateurs pour la gestion des échantillons (montres connectées, bracelets connectés).
Toutes les données générées par ces outils sont traitées et exploitées avec les règles des RGPD pour les besoins des patients et des cliniciens, pour faciliter une aide à la prise de décision clinique.

Autre illustration de cet engagement dans le digital, Roche Diagnostics France a créé en 2020 le Digital Lab. Un lieu de rencontres qui se traduit par 150 m2 dédiés à l’innovation et à la co-création sur son site de Meylan et par des services d’incubation de projets digitaux portés par ses clients, des partenaires et des collaborateurs Roche de toutes les filiales. Des sessions d’information permettent de faire venir des experts sur des thématiques (ex. cybersécurité) afin de sensibiliser les collaborateurs. À partir de l’identification d’un besoin, il est possible de sourcer des partenaires pouvant y répondre, faire une démarche exploratoire d’innovation en générant un pilote par exemple. L’agencement particulier et modulable du Digital Lab favorise la création à l’aide de tableaux digitaux et d’un espace visio/équipement audio.

Digital Lab de Roche Diagnostics France
Digital Lab de Roche Diagnostics France

En cours d’élaboration pour la biologie délocalisée, de petits appareils permettront à terme de donner la glycémie du patient de manière connectée pour le suivi, avec les résultats enregistrés dans un serveur.
En plus du cobas® pulse qui fait de la surveillance de la glycémie, le cobas® smart edge propose un écosystème digital où des applications développées avec des partenaires externes pourront fournir des indicateurs de bien-être, la qualité sur la gestion des prélèvements (ex. application de détection de température). Ainsi, plusieurs données de patients seront regroupées sur une seule et même plateforme dans le futur.

Le digital jouera un rôle de plus en plus important dans l’avenir. Trois sites pilotes hospitaliers auront testé cette approche en 2022. En 2023 aura lieu le lancement de cobas® pulse à destination des hôpitaux.

Développement durable
Le site RDF est neutre en carbone et est construit aux normes environnementales dans le but de tenir compte des besoins de ses clients-patients : traitement des déchets, recyclage des machines. La filiale française a un engagement en RSE, enjeu du futur, et une évaluation récente montre qu’elle est sur la bonne voie.

Roche Diagnostics France continue à se développer. En 2023, il devrait y avoir des nouveautés sur la gamme en biologie moléculaire et de nouveaux modules sont à venir en 2024 en chimie-immunologie de routine. Régulièrement mises à jour, ses gammes évoluent dans le temps et RDF s’emploie à favoriser le bien-être des patients.

Contact :
Roche Diagnostics France
Tél : 04 76 76 30 00
https://diagnostics.roche.com/fr/fr/home.html

M. HASLÉ

 

 

Partager cet article :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC