CONGRES BIOMEDJ     DIAG    


 

La gazette DIAG & SANTÉ / SANTE / Innovation

 

Prix récompensant des contributions exceptionnelles à la santé publique décernés lors de la 76ème Assemblée mondiale de la Santé


Au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée lors de la 76ème Assemblée mondiale de la Santé à Genève, des personnes et institutions du monde entier se sont vu décerner des prix pour leurs contributions exceptionnelles à la santé publique.

« Les prix et récompenses en santé publique de l’année 2023 rendent hommage aux personnes et institutions qui ont apporté une contribution significative à la santé mondiale et dont les travaux ont largement dépassé les fonctions ordinaires attendues d’elles », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). « Alors que nous faisons face à de nombreux défis, chaque lauréat est une source d’inspiration et nous rappelle que des progrès peuvent être réalisés pour améliorer la santé et le bien-être de tous. »

L’appel à candidatures est lancé chaque année après la clôture de l’Assemblée mondiale de la Santé. Les candidats peuvent être proposés par les administrations sanitaires nationales d’un État Membre de l’OMS et par les anciens lauréats des prix. À sa cent cinquante-deuxième session en janvier 2023, le Conseil exécutif a désigné les lauréats des prix pour l’année 2023, sur la base des propositions faites par les groupes de sélection constitués pour chaque prix.

Les sept lauréats ont été sélectionnés pour leur rôle singulier et leur contribution exceptionnelle à la santé publique au sein de leur pays et à l’échelle planétaire. Ils viennent de quatre Régions de l’OMS : Amériques, Méditerranée orientale, Asie du Sud-Est et Pacifique occidental. Cinq lauréats sont des personnes, dont trois des femmes. En outre, les deux institutions qui ont reçu un prix en 2023 sont dirigées par des femmes.

Lauréats des prix de l’année 2023

Prix Sasakawa pour la santé, Lauréats 2023 : Nick Simons Institute (Népal) et Prof. Vichai Tienthavorn (Thaïlande)
Le Nick Simons Institute est une organisation non gouvernementale qui s’attache à améliorer les soins de santé dans les zones rurales du Népal. En étroite collaboration avec le Ministère népalais de la santé et de la population, l’Institut a formé 7000 professionnels de santé (tels que des sage-femmes et des assistants en anesthésie) en milieu rural, qui assurent maintenant les services dont les communautés locales ont le plus besoin, en l’absence d’un nombre suffisant de médecins généralistes et de spécialistes. L’Institut a fourni du matériel essentiel et du personnel de santé supplémentaire pour pallier le manque d’agents de santé dans 44 hôpitaux, et il a appuyé la conception d’un plan d’action visant à améliorer la qualité des services dans plus de 100 hôpitaux ruraux. Il mène aussi des activités de recherche et de plaidoyer pour façonner les perceptions et orienter les politiques qui ont des incidences sur les agents de santé ruraux au Népal.
Le Prof. Vichai Tienthavorn préside l’Institut Praboromarajchanok, au sein du Ministère thaïlandais de la santé publique. Parmi les initiatives nationales qu’il a dirigées, figure une politique novatrice de promotion de la santé qui contribue à lutter contre la thalassémie. En effet, les travaux du Prof. Tienthavorn ont abouti à l’adoption d’une politique nationale efficace pour la prévention de la thalassémie et la lutte contre cette maladie. Le Prof. Tienthavorn a également conçu un outil de communication et une méthode de dépistage efficaces pour aider les citoyens à adapter leurs comportements, afin de prévenir le diabète et l’hypertension et de combattre ces maladies. Ces travaux ont abouti à l’adoption d’une politique nationale, qui a eu un effet positif majeur sur la charge de morbidité dans le pays. Le Prof. Tienthavorn a également joué un rôle essentiel face au défi que constitue la répartition inégale du personnel de santé, en particulier dans les zones frontalières et rurales de la Thaïlande. Il a dirigé la mise en place de partenariats avec les écoles des villages pour recruter des lycéens, les former et les aider à se réinstaller localement à l’issue d’un cursus médical accéléré.

Prix de la Fondation des Émirats arabes unis pour la santé, Lauréate 2023 : Dre Maria Asuncion Silvestre (Philippines)
Clinicienne et chercheuse de renom, la Dre Maria Asuncion Silvestre est aussi une ardente défenseuse de l’allaitement maternel exclusif et la fondatrice de Kalusugan ng Mag-Ina, une organisation non gouvernementale philippine consacrée à la santé de la mère et de l’enfant. La Dre Silvestre a mis à profit son expérience en tant que praticienne à l’échelle communautaire, pour mener des recherches et concevoir un protocole visant à améliorer la santé de la mère et du nouveau-né. Le protocole révolutionnaire qu’elle a mis au point décrit un ensemble simple de mesures à prendre par les agents de santé qui assistent la mère pendant l’accouchement et prennent soin du nouveau-né après la naissance. Ce protocole, qui s’applique à tous les contextes, quelles que soient les ressources, aide à combler le fossé en matière d’équité en santé dans le cadre des soins destinés à la mère et à l’enfant. En partenariat avec le Gouvernement philippin, ainsi qu’avec 17 pays de la Région OMS du Pacifique occidental, la Dre Silvestre a joué un rôle clé en élargissant la campagne First Embrace dans le cadre du programme de soins précoces essentiels aux nouveau-nés, un ensemble d’interventions simples, présentant un bon rapport coût/efficacité et recommandées par l’OMS.

Prix Son Altesse le Sheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah pour la recherche dans les domaines des soins de santé destinés aux personnes âgées et de la promotion de la santé, Lauréats 2023 : Centre national de lutte contre les maladies chroniques et non transmissibles (Chine) et Dre Abla Mehio Sibai (Liban)
Le Centre national de lutte contre les maladies chroniques et non transmissibles, qui fait partie du Center for Disease Control and Prevention (CDC) de Chine, accueille depuis 2013 un département spécialisé dans la santé des personnes âgées. Il propose un large éventail de programmes et d’activités qui font avancer la promotion de la santé des personnes âgées. Il s’agit notamment de mieux comprendre les causes de morbidité et de mortalité grâce à la surveillance nationale des maladies non transmissibles, à des enquêtes, à des registres des décès et à des travaux de recherche, et de concevoir des programmes sur mesure visant à promouvoir les connaissances en matière de santé et des politiques fondées sur des données probantes. Parmi les initiatives menées, on peut citer une boîte à outils spécialement conçue pour les personnes âgées, le renforcement des capacités de 2000 agents de soins primaires, une semaine de promotion de la santé consacrée aux personnes âgées et un projet novateur visant à améliorer la santé mentale et cognitive de plus d’un demi-million de personnes âgées dans les zones urbaines et rurales.
La Dre Abla Mehio Sibai est professeure d’épidémiologie et doyenne de la Faculté des sciences de la santé de l’Université américaine de Beyrouth (Liban). Elle a apporté une contribution exceptionnelle à la santé des personnes âgées au Liban et dans la région, en appliquant une approche holistique à la promotion du vieillissement en bonne santé. Elle a dirigé l’initiative audacieuse consistant à inscrire chaque année près de 600 personnes âgées à l’Université pour personnes âgées de l’Université américaine de Beyrouth, en plus de former des professionnels de la santé publique. Elle a codirigé l’étude de référence de l’OMS sur la charge mondiale de morbidité au Liban (2000) et a mené la première enquête nationale sur les maladies non transmissibles et les facteurs de risque, qui alimente les activités de sensibilisation, l’élaboration des politiques et la planification des programmes de promotion de la santé. S’appuyant sur ses nombreuses réalisations, la Dre Sibai a élaboré la « Stratégie nationale en faveur des personnes âgées » au Liban (2020-2030). Elle a aussi créé le réseau arabe sur le vieillissement et le centre d’études sur le vieillissement pour établir des liens entre la recherche et les politiques aux niveaux national, régional et international.

Prix Dr LEE Jong-wook pour la santé publique, Lauréat 2023 : Dr Jorge Francisco Meneses (Guatemala)
Après avoir promu la participation des populations locales aux soins hospitaliers pendant plus de 20 ans, le Dr Jorge Francisco Meneses a mis en place des comités communautaires axés sur la sécurité et la satisfaction des patients, de leur famille et de la communauté. Au vu des retombées positives que son travail a eues sur la qualité des soins administrés aux patients, le modèle de soins éthiques et centrés sur le patient qu’il a conçu a été étendu à l’échelle nationale. Dans le cadre de ses fonctions actuelles de superviseur national des hôpitaux du Guatemala, le Dr Meneses a conçu un programme visant à améliorer la qualité des services pour les patients hospitalisés et leur famille. Il a récemment coordonné un projet pilote novateur dans la zone sanitaire du sud du Guatemala, qui visait à mettre en place le premier réseau de services de santé intégrés du pays, en axant particulièrement sur les communautés mal desservies. Ses travaux ont mené à l’adoption de la toute première stratégie nationale des réseaux de services de santé intégrés d’Amérique centrale.

Prix Nelson Mandela pour la promotion de la santé , Lauréate 2023 : Dre Mariam Athbi Al Jalahma (Bahreïn)
Outre ses fonctions de Directrice générale de l’Autorité nationale de réglementation sanitaire du Bahreïn, la Dre Mariam Athbi Al Jalahma a occupé divers postes à responsabilité dans des institutions publiques et universitaires de son pays. Elle a joué un rôle majeur dans l’élaboration de nombreuses stratégies et plans nationaux et régionaux dans le domaine des soins de santé primaires, de la santé de l’enfant et de l’adolescent, des maladies chroniques et de la lutte contre le tabagisme. Dans le cadre de ses fonctions actuelles, la Dre Al Jalahma a dirigé de grandes initiatives qui ont été couronnées de succès, comme le système national d’accréditation des établissements de santé, la transformation numérique de l’Autorité nationale de réglementation sanitaire et plusieurs initiatives de renforcement de l’efficacité et de l’excellence dans le secteur de la santé. Par ailleurs, la Dre Al Jalahma milite pour la promotion de la santé via divers canaux dans tous les pays du Conseil de coopération du Golfe.

Pour en savoir plus : Prix récompensant des contributions exceptionnelles à la santé publique décernés lors de la Soixante-Seizième Assemblée mondiale de la Santé (who.int)
Soixante-Seizième Assemblée mondiale de la Santé (who.int)

 

Partager cet article :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC