CONGRES BIOMEDJ     DIAG    


 

La gazette DIAG & SANTÉ / SANTE / Innovation

 

MICRO-MEGA se renforce et innove dans le dentaire !


Intégrée depuis peu au groupe suisse Coltene, cette société française centenaire est l’un des leaders européens dans la fabrication de dispositifs endodontiques. Elle possède un savoir-faire mondialement reconnu dans les domaines de la conception, la fabrication et la commercialisation de dispositifs médicaux destinés à la chirurgie dentaire (instruments canalaires, obturation, pièces à main et hygiène des instruments).

Lorsqu’une dent a perdu sa vitalité normale et peut potentiellement s’infecter, cela nécessite une « dévitalisation ». Il s’agit donc d’un acte conservateur permettant de pérenniser la dent, réalisé au moyen de techniques complexes. L’endodontie est la branche de l'odontologie qui traite de l'intérieur de la dent. Elle représente une activité quotidienne en cabinet dentaire, mais elle est souvent source de stress pour le praticien, sachant que si l’acte est mal conduit, il risque d’entraîner une infection susceptible de mettre en danger la santé générale du patient.

Pour les dentistes et les endodontistes, la fracture instrumentale est la première crainte lors d’un acte endodontique. C’est aussi l’aléa thérapeutique le plus fréquent. En effet, il n’est pas rare de « casser » les instruments endodontiques dans les canaux radiculaires qui présentent un faible rayon de courbure ou sont fortement minéralisés. Les complications directes de cette rupture instrumentale sont d’ordre clinique. La fracture instrumentale empêche l’accès à la totalité du réseau canalaire et complique la désinfection de ce dernier. Une élimination bactérienne insuffisante liée à ce bris implique donc une occurrence de défaillance quant à la réussite du traitement endodontique, pouvant aller jusqu’à l’avulsion de la dent traitée. Les causes étant multifactorielles, il y a une réelle nécessité d’aborder cette problématique de façon multidisciplinaire. C’est ce que propose la société bisontine Micro-Mega.

Une société centenaire qui a su évoluer

Micro-Mega est née en 1905 à Besançon, fondée par Etienne Garnier, dans la lignée des histoires familiales industrielles françaises. La société a été rachetée en 2008-2009 par un premier groupe, avant d’intégrer en 2018, lors d’une fusion-acquisition, le groupe suisse Coltene, acteur du marché mondial dentaire qui compte 1 300 salariés dans le monde avec un chiffre d’affaires annuel de 300 millions d’euros. Micro-Mega est dirigée depuis 2018 par Stéphane Claude qui était auparavant directeur des opérations de l’entreprise française. Sous sa houlette, cette dernière a opéré un virage stratégique industriel.
Cotée à la bourse de Zurich, l’entreprise bisontine a réalisé de 16 à 20 millions d’euros de CA entre 2020 et 2023, sur un marché dentaire en pleine évolution, avec une concentration progressive du secteur, à l’image du secteur pharmaceutique.

Stéphane Claude, Directeur Général Délégué de Micro-Mega @Micro-Mega
Stéphane Claude, Directeur Général Délégué de Micro-Mega @Micro-Mega

Trois piliers et un catalogue de produits

Axée sur l’endodontie, son cœur de métier, Micro-Mega conçoit, fabrique et commercialise des dispositifs médicaux destinés à la chirurgie dentaire. Par le biais de ses distributeurs et de son réseau commercial, Micro-Mega apporte de manière permanente conseils et assistance aux chirurgiens-dentistes, stomatologistes libéraux, hôpitaux, universités et facultés de chirurgie dentaire, mutuelles, ainsi qu’aux services de santé des armées.

Micro-Mega base ses activités sur 3 piliers principaux jusqu’en 2025 :
    - Produits Coltene
    - Marque blanche (produits fabriqués par Micro-Mega pour des clients)
    - Gen-Endo, marque générique Endodontie, portée par Micro-Mega depuis 2022, qui cible notamment le marché asiatique. Ce sont d’anciens instruments revitalisés, basiques, sûrs et efficaces à des prix équitables. Ces instruments sont 100 % français. Seule marque française présente sur le marché français, le but est de renforcer la visibilité de Micro-Mega.

Les produits proposés sur le catalogue concernent le cathétérisme, vitesse et couple, évasement coronaire, limes manuelles, mise en forme canalaire, retraitement, obturation, localisation d’apex…
Par ailleurs, Micro-Mega a un service après-vente depuis 2017 avec des spécialistes de la Clinique de l’Instrument.

Micro-Mega proposera également à ses clients de l’éducation clinique : former un chirurgien-dentiste, par le biais du digital avec des aides gratuites à la pratique (tuto en ligne, mini formations webinars). Le défi est de démocratiser l’utilisation de la marque Gen-Endo.

Notez que dans une démarche de transparence, Micro-Mega propose des visites de son site aux professionnels afin de montrer le travail et l’investissement dans la fabrication des instruments, mais aussi l’aspect réglementaire interne de l’entreprise (Prise de rdv en ligne sur le site internet).

R&D et innovations

L’entreprise a créé un plateau de recherche &Développement en collaboration avec l’université Nancy-Lorraine, grande faculté d’endodontie en France et Europe. Il s’agit de former un e-campus dédié au monde dentaire à l’université de Nancy, avec cette plateforme innovante de R&D. La plateforme serait commune entre la recherche universitaire et les fabricants. D’ailleurs, Micro-Mega espère convaincre Comident, l’association professionnelle des TPE, PME et ETI spécialisées dans la fabrication et la distribution de produits dentaires, de promouvoir la plateforme afin qu’elle devienne un plateau fort d’innovation dentaire en France.

Au sein de Micro-Mega, la politique d’innovation permet à chacun, de la direction aux employés de fabrication, de proposer des idées, dans une démarche de co-développement, avec un animateur interne. L’entreprise participe également régulièrement à des marathons d’innovation (développement d’une idée lors d’un travail de groupe) auprès de personnes issues du monde universitaire.

C’est ainsi qu’a été lancé E-endo : il s’agit d’un concept de digitalisation de l’ensemble des services de Micro-Mega, à travers la brique technologique de la lime intelligente, qui est un transfert technologique de la faculté de Nancy-Lorraine. Chaque produit est connecté automatiquement (micromécanique) avec son appareillage/moteur à un logiciel, sans intervention du chirurgien-dentiste, afin de prévenir la casse de l’instrument. Le but de Micro-Mega est de proposer ce type d’innovation de rupture face à la concurrence chinoise. A ce jour, la France est leader dans ce secteur grâce à sa recherche fondamentale forte.

Parmi les récentes innovations de l’entreprise :

La Lime « intelligente zéro casse »
L’analyse par émission acoustique des instruments endodontiques a récemment été mise au point grâce à la collaboration étroite entre la société Micro-Mega et la faculté d’odontologie de l’Université de Lorraine. Cette méthode prometteuse permet de contribuer de façon significative à la collecte des informations multiphysiques (aux échelles méso et/ou macroscopique) liées à la mise en forme canalaire, c’est-à-dire l’usinage des canaux, dans le but de prévenir les potentielles ruptures instrumentales. D’une manière générale, tous les matériaux émettent des bruits/vibrations qui ne sont pas toujours perceptibles par l’homme (dont l’audition se situe entre 20Hz-14kHz). Or, avant la casse d’un alliage métallique comme le Nickel Titanium (NiTi), utilisé pour les limes endodontiques, plusieurs signaux sonores sont émis. Une fois les fréquences des bruits moteur isolées et reconnues, il est possible d’identifier les vibrations d’une lime contre la surface de la dent et les signes avant-coureurs de casse instrumentale. Ces travaux ont donné lieu à un premier dépôt de brevet et un second en cours.
« Nous sommes en train de travailler sur une nouvelle génération d’appareils qui intégrerait ces informations complémentaires en temps réel, de manière à éviter cet aléa thérapeutique et à améliorer la fiabilité des conditions opératoires. Notre ambition est de permettre à un moteur connecté à la lime de stopper immédiatement son mouvement avant la fracture » détaille M. Claude, Directeur Général Délégué de Micro-Mega

Visuel lime intelligente @Micro-Mega
Visuel lime intelligente @Micro-Mega

Actuellement, l’instrument à canaux est utilisé une fois par le chirurgien-dentiste et est ensuite jeté, alors qu’il est pourtant encore en bon état. Dans une démarche RSE, Micro-Mega propose une sécurisation de l’instrument dans le but de pouvoir l’utiliser plusieurs fois, avec un nettoyage standardisé et un bénéfice en termes de coûts. La preuve de concept a été faite sur un instrument pour les canaux dentaires et ce système apporte une aide au praticien. Un brevet a été déposé. Notez qu’il s’agit d’une première mondiale d’un fabricant français. Le prochain objectif est de finir la phase industrielle le plus vite possible, d’effectuer la démonstration clinique de ce premier produit et de porter le dossier pour le marquage CE par les autorités d’ici à 18 mois. Ensuite, il s’agira de trouver un accord cadre avec des clients, de proposer ce service sous forme de licence et de distribuer ce nouveau concept.

Actuellement, Micro-Mega compte 3000 références actives dans son portefeuille qui seront équipées à terme de la même façon. Le but est de rendre l’acte dentaire plus simple, d’augmenter la durée vie des instruments, de faire baisser le coût de l’assurance et d’assurer des économies d’échelle de masse. Il faut savoir que pour mettre un produit sur le marché, le budget moyen est d’une centaine de milliers d’euros (enregistrement, clinique, autorités…).  

Produit One RECI (composé de 5 limes) @Micro-Mega
Produit One RECI (composé de 5 limes) @Micro-Mega

Le GPS dentaire
Le GPS dentaire, deuxième innovation de Micro-Mega, a pour but de guider le chirurgien-dentiste et de supprimer à terme la radio panoramique pour gagner du temps. L’objectif est de rendre la trajectoire de l’instrument directement visible à l’intérieur de la dent pour guider les gestes opératoires du chirurgien-dentiste, tout en s’adaptant à l’anatomie de la bouche du patient. Le GPS « dentaire » est en cours de développement, en preuve de concept.

Organisation et stratégie 2025

Basée au cœur de la ville de Besançon, Micro-Mega dispose de 6 000 m2 de locaux, avec 200 machines de taille qui tournent 7j/7 en production des matériels, grâce à la récente loi Macron, pour une organisation en flux continu (équipe semaine et équipe week-end) négociée avec les salariés.
Le groupe Coltene soutient également l’entreprise dans un plan d’investissement nommé « Ambition 2025 » de 8 millions d’euros entre 2023 et 2025 pour un achat de machines et un renforcement du site opérationnel.
Actuellement, l’équipe se compose de 110 salariés, auxquels se rajoutent 30 à 40 intérimaires. D’autres recrutements sont à venir.


Contact :
Micro-Mega SA
Tel : +33 (0)3 81 54 42 42
https://micro-mega.com/

 

Préparation de commandes @ Micro-Mega
Préparation de commandes @ Micro-Mega

Contrôle à la sortie du taillage @ Micro-Mega
Contrôle à la sortie du taillage @ Micro-Mega

Etiquetage des blisters @ Micro-Mega
Etiquetage des blisters @ Micro-Mega

Casse et packaging en splitpack @ Micro-Mega
Casse et packaging en splitpack @ Micro-Mega

 

Ebavurage @ Micro-Mega
Ebavurage @ Micro-Mega

Amélioration et programmation des machines de la ZAC (Zone d’atmosphère contrôlée)@MicroMega
Amélioration et programmation des machines de la ZAC (Zone d’atmosphère contrôlée)@MicroMega

 


M. HASLÉ

 

Partager cet article :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC