JFBM     DIAG    


 

La gazette DIAG & SANTÉ / SANTE / Innovation

 

ALBUPAD, une start-up innovante pour une délivrance plus performante des médicaments !


ALBUPAD est une nouvelle start-up propulsée par la SATT Conectus avec le soutien du Carnot MICA. Spin off de deux laboratoires de recherche publics strasbourgeois et incubée chez SEMIA/QUEST FOR HEALTH à Strasbourg, ALBUPAD propose un nouveau matériau innovant à base d’albumine, 100% naturel, biocompatible et biodégradable.

ALBUPAD développe un nouveau système implantable dans le corps humain, capable de libérer un médicament de manière progressive, sur une longue période et de manière localisée. Conçu avec des composants uniquement naturels, tels que l’albumine, une protéine naturellement produite par le corps, cet implant se dégrade naturellement, après avoir libéré lentement le médicament sur le site d’intérêt. Au-delà de son excellente biocompatibilité, le nouveau matériau ALBUPAD se prête au chargement de tous types de molécules actives (petites molécules hydrophiles et hydrophobes, peptides ou protéines thérapeutiques) et permet une libération régulière et prolongée de ces actifs. Il est de plus produit à partir d’un procédé de fabrication « vert », qui exclut les solvants organiques et les agents toxiques.

MICROPARTICULES_©ALBUPAD
Les microparticules d’albumine développées par ALBUPAD permettent, après injection dans l’organisme, de former un implant qui libère des actifs pharmaceutiques de manière contrôlée et prolongée.
Copyright : ALBUPAD

 

Le projet ALBUPAD, fruit de 6 années de recherche et développement, a bénéficié de plusieurs soutiens fondateurs :

La SATT CONECTUS (Strasbourg) a investi plus de 600 k€ pour guider cette technologie innovante du laboratoire vers le marché. Ce soutien stratégique a permis de protéger les découvertes scientifiques (brevet européen déposé en 2019), de renforcer et valider scientifiquement cette technologie de rupture naissante, de démontrer la validité du projet à l’échelle pré-industrielle, d’identifier les débouchés économiques (étude de marché, identification de futurs partenaires industriels), et enfin, de structurer le projet de création de startup en faisant notamment monter en compétences Eya ALOUI, chercheuse et future CEO, sur tous les aspects Marché.
Marc GILLMANN, Président de la SATT Conectus : « ALBUPAD, c’est un parcours sans faute, un bel exemple de la synergie multi-partenariale qui existe ici en Alsace et qui facilite la transformation de l’essai pour faire en sorte qu’une découverte de chercheurs en laboratoire devienne un produit innovant, industrialisé à grande échelle et accessible à tous au sein de la société. Notre mission, bien sûr, c’est de créer une dynamique d’innovation, d’accélérer la compétitivité de nos entreprises et de créer des startups innovantes à fort potentiel. Mais c’est aussi avant tout de donner vie aux belles inventions académiques, pour répondre aux enjeux des transformations sociétales et environnementales ».
 
Le Carnot MICA (Mulhouse) s’est quant à lui mobilisé dès le début de l’aventure ALBUPAD, en investissant 50 k€ sur la première phase exploratoire de recherche. Lionel LIMOUSY, son Directeur, témoigne : « Le financement du Carnot MICA a permis de développer de nouveaux biomatériaux à base d’albumine et de « dérisquer » un projet innovant, permettant de lancer les phases de développement. Nous sommes très fiers d’avoir accompagné ALBUPAD à ses tout débuts et de voir le fruit d’un travail de plus 6 ans se concrétiser par la création d’une nouvelle startup biotech en Alsace ».

Le projet ALBUPAD a également bénéficié du soutien financier de la Ligue contre le cancer (53 k€) et d’Alsace contre le Cancer (15 k€). La start-up est soutenue par Bpifrance à travers la bourse FrenchTech Personne Physique (30 k€) et par la Région Grand Est à travers la bourse au porteur de projet (30 k€).

2_Eya ALOUI et Jordan BEURTON_©ALBUPAD
Eya ALOUI et Jordan BEURTON, respectivement CEO et CSO de la nouvelle startup ALBUPAD
Copyright : ALBUPAD

 

Rencontre avec Eya ALOUI, CEO d’ALBUPAD

Estelle, La Gazette Diag & Santé (EB) : « Bonjour Eya, pouvez-vous revenir sur votre parcours & sur la création d’ALBUPAD ? »

Eya ALOUI, CEO d’ALBUPAD : « Je suis docteure en Pharmacie et docteure en chimie des Matériaux. Dans le cadre de mes travaux, j’ai été encadrée par le Dr Philippe LAVALLE du laboratoire Biomatériaux et Bioingénierie, UMR S1121/INSERM de l’université de Strasbourg, et le Dr Benoît FRISCH de l’équipe 3Bio du laboratoire CAMB, UMR 7199 / CNRS de l’université de Strasbourg. J’ai fait cette découverte de manière fortuite lors de ma thèse en 2017. A partir de là, tout s’est enchainé ! En 2018, nous nous sommes rapprochés de la SATT Conectus, afin de challenger cette technique par rapport aux retombées industrielles, puis la phase de maturation. Nous sommes 5 co-fondateurs pour la création d’ALBUPAD en février 2024.
ALBUPAD, c’est un peu mon « bébé ». Tout s’est déroulé de manière fluide grâce à la collaboration entre les différents acteurs de l’écosystème si complémentaire & particulier à Strasbourg. C’est mon sujet de thèse que j’ai vu grandir, évoluer et se réinventer. J’ai une vision à 360° du cheminement d’un projet pharmaceutique grâce à mon parcours. Avec ma vision, je ne peux que constater l’impact énorme sur l’écosystème de la santé que représente ma découverte. L’aboutissement d’ALBUPAD en quelques années, découverte fin 2017, dépôt de brevet en 2023 est une belle démonstration de cette force de coopération.  »

EB : « Et aujourd’hui, quelles sont les prochaines étapes ? »

Eya ALOUI : « Nous sommes en cours de levée de fond avec les premières demandes de financement. Notre technologie est prête à sortir du laboratoire ! Nous sommes d’ores et déjà accompagnés par BPI France pour la continuité de la recherche. Depuis le début, toute l’équipe est en action ! Dans les mois à venir, nous travaillerons sur la mise en place de l’entreprise – le développement de notre site internet par exemple.
Nous espérons recruter dès 2025. »

L’enjeu est de taille. Estimé à 15 milliards en 2022, le marché des formulations de délivrance prolongée de médicaments concerne les systèmes administrés localement et permettant d’obtenir une libération locale et systémique. Parmi les acteurs clés au sein de ces marchés, plusieurs industriels pharmaceutiques tels que Takeda, Novartis, Merck, Pfizer, Teva, GSK et AstraZeneca… Par ailleurs, les matériaux biosourcés à base de protéines peuvent concerner de nombreux autres marchés, notamment vétérinaire, cosmétique, nutraceutique, ou encore la substitution de plastiques de synthèses pour des usages au quotidien.

Site internet : www.albupad.fr
Contact : contact@albupad.fr

E.BOUILLARD

 

Partager cet article :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC