La gazette du DIAGNOSTIC / SANTE / Innovation

 

Nextep, une équipe de passionnés et une entreprise au cœur de l’évolution de notre système de santé

Les acteurs de santé s’adaptent et se réinventent sans cesse pour répondre aux nouveaux enjeux du quotidien. Identifier des solutions, repenser les méthodes, chercher des alternatives, etc : forte d’une vision innovante depuis sa création, Nextep travaille sur une approche globale de la santé pour plus de valeur pour les patients et joue un rôle de catalyseur afin de réconcilier l’humain, l’entreprise, l’économie et l’organisation des soins.

Rencontre avec Guillaume BOUCHARA, président & fondateur de Nextep :Guillaume Bouchara, Président de Nextep

Estelle BOUILLARD, La Gazette du Laboratoire (EB) : « Bonjour, et merci pour ce temps d’échange. Pouvez-vous vous présenter et revenir sur la création de Nextep ? »
Guillaume BOUCHARA, président & fondateur de Nextep (GB) :
« Il y a 20 ans, l’environnement français était encore peu axé sur les questions d’économie de santé mais les déficits de la Sécurité sociale devenaient un vrai problème en France. Je travaillais chez Pfizer, après quelques années dans le conseil et il me semblait qu’il manquait des « ponts » entre les questions techniques de l’économie  de la santé (échange avec les autorités tels que l’HAS (Haute autorité de Santé), les organismes de remboursement, etc.) et les acteurs pas forcément spécialisés dans ce domaine (Parlementaires, Cabinets ministériels, Société civile, etc.). Il fallait donc renforcer la compréhension des enjeux de santé publique autour des questions de la santé et du médicament en particulier (comment fixe-t-on un prix ? un remboursement ? qu’est-ce qu’une population cible ? qu’est-ce que va couter et rapporter l’arrivée de la thérapie cellulaire ? par exemple) et faciliter la discussion entre tous les acteurs concernés : scientifiques, politiques et partenaires. Nextep a donc vu le jour avec l’ambition de répondre au besoin croissant de concertation, de compréhension et de convergence entre les acteurs de santé et les pouvoirs publics. Bref, comment réconcilier l’économie et la santé ? »

EB : « En 15 ans de conseil et de stratégie sur les problématiques de santé, quelles ont été les évolutions ? »
GB : « L’initiative de Nextep d’être les premiers à se positionner à la fois sur le terrain de l’accès au marché et des affaires publiques a montré toute sa pertinence dans la durée, et plus encore aujourd’hui pendant la crise de la Covid. Aujourd’hui, notre cabinet compte plus de 35 collaborateurs. Nous avons également fait naitre le Groupement Européen Medvance  (GIE qui regroupe 5 cabinets indépendants et plus d’une centaine de consultants  -https://medvance.eu/). Notre approche se concentre sur le secteur pharmaceutique, le matériel médical, les biotechnologies et toutes les thérapies innovantes, notamment digitales dans le domaine de la santé. Nous travaillons majoritairement avec des grandes entreprises mais accompagnons également des start-up prometteuses (Doctolib, Sivan,…).
Depuis 5 ans, nous sommes en effet devenus une référence dans le domaine de la e-santé, grâce à nos compétences et à notre expérience. Par exemple, nous avons accompagné, notamment sur l’aspect réglementaire, le remboursement du dispositif Moov Care, le premier digital thérapeutique (DtX) remboursé en France. »

EB : « Votre spécialité Santé est un choix complexe, dites-nous en plus ! »
GB : « La santé est effectivement un monde en constante évolution, avec des exigences fortes tant au niveau public qu’économique. Nextep est désormais un partenaire bien ancré dans cet écosystème et notre expérience permet d’en aborder sereinement la complexité et d’apporter une forte valeur ajoutée à nos clients. Au-delà de l’accompagnement et du conseil, nous reconnectons les acteurs entre eux. Nous favorisons les partenariats inter-entreprises et réconcilions la technologie, et le développement des projets de santé. Un de nos objectifs principaux est l’accélération de l’accès au marché des produits et services innovants à la fois pour les entreprises mais surtout pour les patients. Curieusement, certains grands groupes, pourtant bien implantés dans leur domaine, sont parfois freinés par les aspects réglementaires et une évolution plus lente de la digitalisation dans leur environnement très strictement contrôlé. Nous avons donc à cœur d’apporter notre expérience et notre vision pour contribuer à l’évolution de l’écosystème et notre regard extérieur permet d’ouvrir des portes sur de nouvelles possibilités, tout en répondant aux exigences du secteur.»

EB : « Vous avez récemment publié une étude sur les propositions en faveur d’un système de santé davantage créateur de valeur pour les patients, une étude pour répondre au défi majeur que représente la santé de demain – pouvez-vous nous en dire davantage ? »
GB : « Avec la situation inédite liée à la crise de la Covid 19, nous avons pris conscience des limites de nos systèmes de prévention, de soins et de gouvernance. L’objectif était de définir les besoins et donc certaines priorités pour les acteurs et notamment le gouvernement. Suite à cette étude, nous avons pu mettre en exergue 3 axes prioritaires :
-     Mieux mesurer les besoins de santé publique pour garantir la pertinence et la performance de l’offre des soins
-     Renforcer la coopération à tous les niveaux et favoriser une gouvernance inclusive pour une meilleure prise de décision
-     Assurer un accès effectif et pérenne des patients et des usagers aux produits et services créateurs de valeur en santé.

A travers cette étude nous proposons 8 mesures applicables immédiatement, très concrètes et mettant véritablement les patients au cœur du système de soin.

Pour illustrer notre propos sur la valeur, l’exemple des dispositifs connectés (au téléphone portable) est intéressant car entre les règles de confidentialité et de fiabilité des données, les contraintes de l’Assurance Maladie, la pratique des médecins, etc.  Malgré la disponibilité des données de santé et le caractère innovant des solutions proposées, la prise en charge et le remboursement de ces nouvelles technologies soulèvent de nombreuses questions. Outre l’intérêt du remboursement, comment utiliser ces  applications pour le patient, le médecin et l’Assurance Maladie ? Notre objectif, dans ce cas précis, est de réconcilier les acteurs, d’optimiser l’utilité des nouvelles technologies afin de nous assurer qu’elles créent effectivement une réelle valeur ajoutée pour le patient. »

EB : « Merci pour votre temps et pour notre échange, qui laisse transparaître la passion qui vous anime pour le vaste monde de la santé ! »
GB : « Effectivement, n’étant ni médecin, ni professionnel de santé, et ne travaillant pas en première ligne au quotidien, Nextep est en quelques sorte ma contribution et surtout celle de l’équipe, à l’amélioration de la santé des patients et des usagers du système de santé d’aujourd’hui et de demain ! »

Quelques exemples d’accompagnement
-     Nextep a récemment accompagné une entreprise pharmaceutique européenne dans le développement de son rôle de leader et d’acteur de santé publique dans la prise en charge de la BPCO. L’entreprise a ainsi pu coordonner un groupe de référents (association de patients, société savante, etc.), rédiger un « Livre Rouge » de la BPCO qui a été présenté aux pouvoirs publics, organiser une table ronde à l’assemblée nationale pour lancer l’opération, avec le soutien d’un parlementaire intéressé par la démarche, et publier une tribune presse.Finalement, cela a permis d’accroître l’attention aux questions de prise en charge de la BPCO et d’augmenter  la visibilité auprès de la communauté médicale.
-     Nextep a également accompagné un laboratoire japonais pour obtenir la meilleure évaluation pour son produit d’oncologie, en prenant en compte l’environnement complexe de ce produit innovant. La soumission du dossier a été un succès et le laboratoire a pu obtenir une ASMR III (Amélioration de service médical rendu) sans restriction significative pour le ratio coût-efficacité.
-     Voir d’autres « case study » sur le site à : https://nextep-health.com/business-cases/

Réconcilier l’économie & la santé au bénéfice des patients.
Forte de son positionnement unique au service de la santé, Nextep accompagne toutes les entreprises et tous les projets pouvant apporter une valeur ajoutée au patient. L’accompagnement porte sur tous les aspects : market access, affaires publiques, affaires économiques, partenariats, formations, etc. Un positionnement payant puisque l’équipe Nextep va encore se renforcer en 2022, pour passer de 35 à 40 collaborateurs avec un objectif de 50 collaborateurs dès 2024.

Nextep, c’est un catalyseur d’idées et d’expertises pour créer un monde plus collaboratif en faveur de la santé, dans le but de remettre le patient au cœur des décisions !

Pour en savoir plus : https://nextep-health.com/
Pour télécharger l’étude Nextep : https://nextep-health.com/wp-content/uploads/2022/01/Etude_Nextep_Valeur22.pdf
Contact : Marion Renoux (marion.renoux@praimis.fr) et Marianne Gicquel (marianne.gicquel@nextep-health.com)

E.BOUILLARD

 

Partager :

La gazette du DIAGNOSTIC / SANTE / Innovation
Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC