La gazette du DIAGNOSTIC / SANTE / Innovation

 

Comment les vaccins à ARNm transforment-ils la fabrication pharmaceutique ?

En 2018, les vaccins à ARNm étaient encore qualifiés « d’alternative prometteuse » aux approches vaccinales classiques pour la production de vaccins. 3 ans plus tard, face à la pandémie de Covid-19, les États-Unis achètent plus de 500 millions de doses de vaccin ARNm Moderna. De grandes entreprises pharmaceutiques, telles que Sanofi ou Merck, ont acquis des sociétés de recherche sur les ARNm. Il est clair que la pandémie a stimulé le développement des vaccins à ARNm. Comment cette nouvelle approche pourrait-elle transformer la fabrication pharmaceutique des vaccins ? En 2017, Alcimed a évoqué le grand potentiel des thérapeutiques à base d’ARNm dans le domaine de l’oncologie et des maladies respiratoires. Dans cet article, Alcimed va aller un peu plus loin et explorer comment ces vaccins à ARNm pourraient transformer la fabrication pharmaceutique à l’avenir.


Quels sont les avantages des vaccins à ARNm ?
Les vaccins à ARNm contiennent des informations provenant de l’ARNm, avec un code d’un antigène viral spécifique. Après une vaccination avec un vaccin à ARNm, l’information induit la fabrication de cet antigène spécifique. Les cellules de l’organisme présentent alors cet antigène à leur surface et déclenchent la réponse immunitaire souhaitée. Comme les vaccins à ARNm n’impliquent pas de processus biologiques (par exemple, la production d’un virus inactivé), ils peuvent plus facilement être synthétisés en laboratoire : cela permet un développement plus rapide, moins coûteux et moins risqué de nouveaux vaccins.

Comment ces avantages pourraient-ils transformer la fabrication pharmaceutique ?
Des processus de fabrication simplifiés avec les vaccins à ARNm
Le développement de vaccins à ARNm nécessite des processus plus simples et plus directs que le développement de vaccins traditionnels. Par conséquent, un processus de fabrication de vaccins simplifié est possible. Cela permet une réponse plus rapide et plus rentable aux épidémies de nouvelles maladies infectieuses.

Une fabrication plus sûre avec les vaccins à ARNm
Dans le cadre des processus traditionnels de fabrication de vaccins, la sécurité était une préoccupation. Pour le développement d’un vaccin, une grande quantité de l’agent pathogène à l’origine de la maladie était nécessaire. Cela représentait un risque majeur pour les opérateurs du processus. En outre, la sécurité des patients devait être prise en compte en permanence, car il fallait s’assurer que le virus contenu dans le vaccin avait été inactivé ou atténué (sans pouvoir revenir à sa forme pathogène). Comme les vaccins à ARNm ne contiennent pas l’agent pathogène lui-même, la fabrication devrait être plus sûre.

Fabrication pour des combinaisons de maladies
La fabrication traditionnelle signifiait souvent « un médicament pour une maladie ». Cela signifie que le processus de fabrication d’un vaccin devait être adapté à une seule maladie, car le processus de fabrication comprenait la production de l’agent pathogène lui-même.
Pour chaque nouvelle maladie, de nouveaux processus étaient nécessaires pour connaître l’agent pathogène et savoir comment le produire à grande échelle. Au contraire, les processus de développement de vaccins à ARNm permettent des processus de fabrication plus simples qui peuvent potentiellement être utilisés pour plusieurs maladies. Des plans sont maintenant élaborés pour des vaccins combinés ; des vaccins avec plusieurs ARN pour cibler, par exemple, à la fois la grippe et le COVID-19.

Goulets d’étranglement de la production de vaccins à ARNm
Bien que la production de vaccins à ARNm présente de nombreux avantages, certains problèmes doivent encore être résolus. Nombre d’entre eux relèvent du domaine de la chaîne d’approvisionnement. En voici quelques exemples :
•    Le manque de matières premières : Actuellement, la production de matières premières est toujours un goulot d’étranglement. Les lipides nécessaires aux vaccins (LNP) étaient auparavant principalement produits pour des études de recherche, la demande actuelle de ces matériaux est supérieure à l’offre.
•    Stockage au froid : les vaccins doivent être stockés dans des congélateurs spécifiques, qui maintiennent les vaccins à une température suffisamment froide. Une fois stockés dans un réfrigérateur normal, les vaccins doivent être utilisés dans les 5 jours.
•    Mise à l’échelle : Bien que la fabrication de l’ARNm pour les vaccins soit relativement simple et rapide, il n’existe que peu d’organisations de fabrication sous contrat ayant l’expertise et l’envergure nécessaires pour contribuer de manière significative à la fabrication des vaccins. De grands acteurs sont nécessaires pour produire suffisamment de vaccins pour répondre à la demande croissante.

À ce jour, les vaccins à ARNm ne sont sur le marché que pour les maladies infectieuses. Cependant, il existe un énorme potentiel pour les maladies non infectieuses. La recherche se concentre désormais sur de nouveaux traitements pour l’oncologie et même pour les troubles génétiques. Les personnes de référence attendent un processus de fabrication plus rapide, plus sûr et moins coûteux, ainsi que la possibilité de combiner plusieurs vaccins en une seule injection. Toutefois, des investissements importants doivent être réalisés pour surveiller les effets à long terme, étudier de nouvelles applications et surmonter les obstacles et les goulots d’étranglement pratiques. Alcimed vous tiendra au courant des nouveaux développements dans ce domaine !

A propos d’Alcimed
Créée en 1993, Alcimed est une société de conseil en innovation et développement de nouveaux marchés spécialisée dans les secteurs innovants : sciences de la vie (santé, biotechnologie, agroalimentaire), énergie, environnement, mobilité, chimie, matériaux, cosmétiques, aéronautique, spatial et défense.
Sa vocation est d’aider les décideurs privés et publics à explorer et développer leurs terres inconnues : les nouvelles technologies, les nouvelles offres, les nouvelles géographies, les futurs possibles et les nouvelles manières d’innover.
Répartie dans 8 bureaux dans le monde, elle emploie 220 collaborateurs de haut niveau ayant une double culture scientifique/technologique et business.
https://www.alcimed.com/fr/

 

 

Partager :

La gazette du DIAGNOSTIC / SANTE / Innovation
Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC