La gazette du DIAGNOSTIC / PATHOLOGIES / Hématologie

 

L’Établissement français du sang renverse les idées reçues sur le métier d’IDE pour attirer de nouveaux talents

A l’occasion de la journée internationale des infirmier.e.s (IDE), l’Établissement français du sang (EFS) met à l’honneur ses 1200 IDE, maillons indispensables de la chaîne de soin.

Objectif ? Montrer que le métier d’IDE à l’EFS permet de sauver des vies, à travers des missions bien plus variées que ce que l’on imagine, et ainsi attirer de nouveaux candidats !

© EFS Maxime Gautier
© EFS Maxime Gautier
 

Être IDE à l’EFS : stop aux idées reçues !

Des missions qui ne se résument pas qu’aux prélèvements sanguins
Les IDE ont des missions variées au sein de l’EFS. Ils peuvent en effet travailler en collecte mobile (dans des lieux parfois insolites et prestigieux), en maison du don ou bien en centre de santé. Ils sont alors au contact des patients, réalisent des prélèvements de sang ou de cellules souches hématopoïétiques pour la thérapie cellulaire ou encore des aphérèses thérapeutiques (échanges plasmatiques ou érythrocytaires). Dans les collectes, les IDE sont même en mesure, après une formation, de faire passer les entretiens préalables aux dons aux donneurs, organiser et veiller au bon déroulement des collectes, jusqu’à les superviser dans le cadre du développement de la téléassistance médicale en collecte. Être IDE à l’EFS, c’est un travail, tout sauf routinier, et riche de perspectives !

Un métier de contacts humains
Les IDE sont d’abord en lien avec un public atypique pour un soignant : les donneurs de sang, des personnes altruistes, généreuses et… en bonne santé ! Ils côtoient également le réseau de bénévoles engagés dans le don de sang. Ils sont enfin en lien avec leurs collègues, qu’ils soient médecins, agents d’accueil, développeurs de territoire, animateurs de collectes : des profils hétéroclites aux expériences variées et enrichissantes.

Sauver des vies sans oublier la sienne
Les IDE à l’EFS ont des horaires et un rythme de travail maîtrisés. Les collaborateurs de l’EFS sont salariés d’un grand établissement public présent partout en métropole et dans les DOM. Ils bénéficient ainsi des mêmes règles de temps de travail partout en France ; les déplacements sont intégrés au temps de travail et les heures supplémentaires sont payées. Ils peuvent également bénéficier de mobilités géographiques dans toute la France, en fonction de leurs envies et projets personnels ou familiaux.

© EFS Maxime Gautier
© EFS Maxime Gautier
 

Le recrutement de professionnels de la santé est vital pour garantir l’autosuffisance en produits sanguins
Chaque jour, 10 000 dons sont nécessaires pour soigner les patients, dont une grande majorité trouve dans les transfusions sanguines la seule alternative pour être soignés. 10 000 dons, c’est autant de professionnels de l’EFS, dont plus de 1 200 IDE, chargés de collecter, préparer, analyser et distribuer les produits sanguins aux établissements de santé. Sans ces milliers de collaborateurs engagés sur l’ensemble du territoire, l’organisation de nouvelles collectes serait impossible et c’est toute la chaîne transfusionnelle qui serait rompue.

Selon Nicolas TUNESI, Directeur national des Ressources Humaines de l’EFS, « l’établissement doit attirer de nouveaux talents pour assurer sa mission de santé publique et faire en sorte que chaque patient puisse disposer de la poche de sang dont il a besoin pour être soigné. Alors que le niveau de stock de sang reste préoccupant en France, recruter de nouveaux IDE et d’autres personnels soignants est un enjeu de taille pour notre direction ».

Actuellement, environ 80 offres d’emploi d’IDE sont à pourvoir partout en France à l’EFS.

© EFS Maxime Gautier
© EFS Maxime Gautier
 

 

A propos de l’EFS

Grâce au don de sang, donneurs et receveurs sont au cœur de l’économie du partage. Les 10 000 collaboratrices et collaborateurs, médecins, pharmaciens, biologistes, techniciens de laboratoire, chercheurs, infirmiers, équipes de collecte de l’Établissement français du sang, en lien avec des milliers de bénévoles, s’engagent au quotidien comme dans les circonstances exceptionnelles pour transformer les dons en vies et soigner ainsi 1 million de patients par an. Opérateur civil unique de la transfusion sanguine en France, l’EFS a pour mission principale l’autosuffisance nationale en produits sanguins.

Il s’investit par ailleurs dans de nombreuses autres activités, comme les examens de biologie médicale, la thérapie cellulaire et tissulaire ou la recherche. Au-delà de la qualification des dons, les laboratoires de l’EFS réalisent différents types d’examens biologiques, hématologiques et immunologiques, des examens indispensables dans le cadre d’une transfusion mais également d’une greffe d’organe, de tissus ou de cellules. Avec plus de 500 millions de B réalisés par an, l’EFS est l’un des plus grands laboratoires de biologie médicale de France. L’Établissement français du sang est présent sur l’ensemble du territoire pour être au plus près des donneurs et des patients et porter ainsi des valeurs sans équivalent.

Établissement français du sang. Bien plus que le don de sang.

Pour en savoir plus sur le métier d’IDE au sein de l’EFS :
- RDV au stand EFS du Salon Santexpo du 17 au 19 mai 2022 à Paris
- RDV sur efsrecrute.fr pour découvrir les offres d’emploi de l’EFS
- RDV sur efs.sante.fr

 

Pourquoi choisir l’EFS ?
Découvrez le témoignage d’Elisabeth Chevalier, IDE à l’EFS de Caen.

 

Partager :

La gazette du DIAGNOSTIC / PATHOLOGIES / Hématologie
Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC