2022-11-15 
Une nouvelle opportunité de traitement pour le cancer du foie

Le cancer du foie ou carcinome hépatocellulaire (CHC) est l'une des principales causes de décès liés au cancer dans le monde et son incidence est en constante augmentation. Le CHC se développe généralement sur fond de fibrose hépatique avancée, causée par des infections virales, des maladies métaboliques ou l'abus d'alcool. A l’heure actuelle, les options thérapeutiques pour le traitement du CHC avancé sont insatisfaisantes en raison de réponses limitées aux traitements. Surmonter les limites de ces thérapies représente un besoin médical urgent, actuellement insatisfait. Le professeur Thomas Baumert et son équipe, à l'Université de Strasbourg et à l'Inserm, ont concentré leurs recherches sur la découverte de nouvelles thérapies qui ciblent le CHC d'une manière différente, afin d’éviter les inconvénients de la résistance aux médicaments et de la récidive tumorale. En utilisant un anticorps monoclonal (mAb) hautement spécifique et des modèles cellulaires de pointe à partir de tissus dérivés de patients, le professeur Thomas Baumert et son équipe ont identifié la protéine de membranaire Claudine-1 comme une nouvelle cible pour le traitement du cancer du foie. L'étude, récemment publiée dans Journal of Hepatology, offre une perspective encourageante pour briser le plateau d’efficacité des traitements actuels et pour permettre d’augmenter l’espérance de vie des patients atteints d'un cancer du foie.
 
Lien vers la publication scientifique en cliquant ici

Communiqué de presse en PDF

 

 

Partager :



Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC