2023-01-04 
Les négociateurs d'ADN Group accompagnent les futurs médecins de l’AP-HP

ADN Group accompagne les futurs médecins de l’AP-HP
 

L’agence de négociateurs professionnels ADN Group participe à la formation des internes d’anesthésie réanimation médecine périopératoire de la région Île-de-France dans un programme inédit qui porte sur les thèmes de la négociation, du leadership et du savoir-être.

Cette formation, articulée autour de l’expertise et de l’expérience d’intervenants AP-HP et extérieurs, fait appel à des profils décalés : négociateur professionnel, ancien membre des colonnes d’assaut du RAID, pilote de ligne ou encore expert en gestion de crise…  Son objectif est d’accompagner les futurs médecins dans l’apprentissage des fondamentaux pour mieux gérer les relations professionnelles, que ce soit avec les patients, les familles de patients ou au sein de leur équipe. Elle leur donnera les clés pour faire face aux difficultés rencontrées au bloc opératoire, au service de réanimation ou encore lors des consultations. Les experts d’ADN mettent leur savoir-faire acquis sur le terrain au service d’une formation d’excellence inédite et conçue sur-mesure pour l’AP-HP.

La négociation au cœur du métier des médecins ARMPO
Dans une époque de plus en plus complexe, à l’heure de la sur-information, les relations entre les acteurs du monde de la santé et les patients ne sont pas exemptes de conflits, de tensions et de désaccords et la négociation a pris une place entière dans le quotidien des professionnels de santé. Alors que médecine et négociation semblent assez éloignées, ces deux disciplines font en réalité appel à des ressorts sensiblement identiques : décider dans l’incertitude, gérer le dilemme, être efficace sous pression, analyser une situation. Elles s’appuient également sur de multiples compétences de « savoir-être » : ventiler ses émotions, communiquer en situation dégradée, savoir mobiliser une équipe ou encore entretenir sa charge cognitive. Avec la spécialité d’anesthésie-réanimation, les médecins sont particulièrement exposés à tous ces facteurs qui, à terme, peuvent devenir délétères pour leur santé.
Dans la vie d’un service de réanimation, les médecins et internes peuvent être amenés à échanger avec les proches, lorsque le patient n’est pas en mesure d’exprimer sa volonté. Il convient alors pour le médecin de déterminer ce qui relève de la volonté du patient et ce qui reflète les convictions personnelles du ou des proches. La négociation joue alors pleinement son rôle et, grâce à des méthodes professionnelles, permet d’arriver à un point d’équilibre qui satisfait toutes les parties prenantes.
Enfin, la négociation peut être nécessaire au sein des équipes de médecins. Dans ce cas, elle peut notamment permettre de mieux communiquer, d’avoir une approche constructive qui ne s’arrête pas aux postures et finalement d’avoir un impact positif sur les décisions prises, la vie des équipes et l’équilibre des médecins. Au sein des équipes de soin, elle permet de comprendre les motivations de chacun et de dépasser les désaccords pour faire les meilleurs choix possibles pour les patients.

Le programme de la formation
La formation se déroulera à Paris les 11 et 23 janvier 2023, avec deux séminaires : “Se connaître pour savoir-être” et “La négociation au service de la communication”. En transposant les techniques de négociation utilisées par les négociateurs professionnels, les formateurs aborderont sous différents formats toutes les facettes de la négociation. Tables rondes, conférences, ateliers…Toute la journée sera dédiée à établir des parallèles entre ces deux mondes et à mettre en lumière les leviers communs : gérer son stress, travailler sa préparation mentale, s’approprier des outils pour communiquer, identifier les ancrages qui permettent de rester lucide face aux phases de pression intense, évoluer en équipe, débriefer…

Se connaître pour savoir-être (11 janvier 2023) :
•    Stéphane Kato Charlot, ancien du RAID (colonne d’assaut / anti-terrorisme), animera une table ronde dédiée à la gestion du stress et des émotions pour performer durablement en équipe.
•    Stéphane Savouret, pilote de ligne, commandant de bord et instructeur, aidera les futurs médecins à se préparer mentalement, à développer leur charge cognitive et leur maturité émotionnelle, à accroître leur capacité d’influence pour faire face aux conflits.
•    Lors d’une conférence Lunch&Learn, Marwan Mery, fondateur d’ADN Group, reviendra sur l’importance de la négociation pour les métiers de l’anesthésie-réanimation et sur la nécessité de préserver une distanciation, mais aussi une certaine humilité dans ces situations extrêmes, afin d’accompagner au mieux les patients et leurs familles et de se préserver.
•    Enfin, la négociatrice Silvia Bravard traitera la question de l’impact du genre en négociation, autour de trois thématiques lors de la conférence d’ouverture des ateliers de l’après-midi et de celle de clôture :
o    La négociation n’est pas genrée mais son utilisation l’est.
o    Les leviers : postures, techniques.
o    L’impact sur le collectif.

La négociation au service de la communication (23 janvier) :
•    La négociatrice Aude Pichaud, ancienne directrice commerciale France du groupe Kellogg’s et de Luxotica, et Marwan Mery, négociateur et fondateur d’ADN Group, introduiront le séminaire par une table ronde. Ces deux experts en négociation sous pression reviendront sur les similitudes qui existent entre le métier de négociateur et celui d’anesthésiste réanimateur : prendre conscience d’une situation, dépasser les biais, construire des hypothèses dans l’incertitude et être orienté vers l’action. Les étudiants apprendront à maitriser les notions clés que sont l'empathie, l'écoute véritable, la cartographie des acteurs ou encore l'importance de l'analyse du contexte.
•    Alex Dumas, ancien membre du GIPN, animera un atelier dédié à la gestion des situations sous tension qui permettra aux étudiants de s’approprier des solutions efficaces pour communiquer une prise de décision au quotidien et lors d'une crise. Il présentera des techniques basées sur son expérience professionnelle pour faire face à des situations difficiles : agressivité, échanges électriques, tensions, phase de stress aigue... Il les formera également à la gestion du stress, avec un focus sur le management.
•    Enfin, Marwan Mery, fondateur d’ADN Group reviendra pour une conférence Workshop où, grâce à des exercices de mise en situation, les étudiants apprendront comment faire face lors des situations déstabilisantes, à gérer le dilemme, mais aussi à être résilients face aux évènements difficiles, à se construire des ancrages et à mobiliser leurs ressources.
•    Le séminaire se clôturera sur des témoignages et des retours d'expérience d’étudiants.

« Chacun d’entre nous négocie au quotidien, et les relations entre acteurs du monde de la santé n’échappent pas à cette règle », explique Marwan Mery, fondateur d’ADN Group. « Avec nos experts, nous formons les personnels de santé à l’écoute active et à la négociation grâce à un accompagnement sur-mesure. Cela leur permet de créer une relation de confiance, base de la performance durable auprès des patients et de leurs proches. »
« La négociation fait partie de l’arsenal thérapeutique des soignants, » affirme le Pr. Mathieu Raux, coordinateur du Diplôme d'Etudes Spécialisées d'Anesthésie Réanimation Médecine Périopératoire à la Faculté de médecine Sorbonne Université. « Elle permet de renforcer la relation entre le soigné et le soignant, en donnant à chacun des clés permettant de mieux se comprendre et d’atteindre l’objectif commun du soin le plus adapté à l’état et à la volonté du patient. Il est donc très important pour nos étudiants en santé de suivre cet enseignement. »

A propos d’ADN Group
Dirigée par Marwan Mery, ADN Group est une agence internationale de négociatrices et de négociateurs professionnels. Chaque jour, ils accompagnent des clients du monde entier en négociation - commerciale, sociale, diplomatique ou de crise - et sur les sujets connexes notamment la gestion du stress, le management, le leadership, la gestion de crise ou la conduite d’entretien.
Les experts d’ADN Group sont tous des professionnels en activité. Ils passent au minimum un tiers de leur temps sur le terrain à gérer des situations complexes. Ils consacrent le reste de leur temps à la transmission du savoir dans le cadre de formations, de conférences et d’accompagnements.  Ils sont tous issus d’univers volontairement variés et exigeants (RAID, grande distribution, finance, forces spéciales, DGSI, diplomatie, transport, médical…) et bénéficient tous d’une très solide expérience et expertise dans leur domaine d’intervention.
Partenaire des Nations Unies depuis 2018, ADN Group est également engagé auprès des Enfants avec le programme de lutte contre le harcèlement scolaire ADN Kids et l'empowerment féminin avec ADN Women.
Plus d’informations : www.adngroup.com/fr

A propos de l’AP-HP
Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 38 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université Paris Cité ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université Paris Cité ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte quatre instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE, FOReSIGHT) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français.
Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année plus de 10000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot@AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP qui agit en lien direct avec les soignants afin de soutenir l’organisation des soins, le personnel hospitalier et la recherche au sein de l’AP–HP.
Plus d’informations : www.aphp.fr

A propos de Mathieu Raux :
Professeur des Universités et praticien hospitalier en anesthésie-réanimation, le Pr. Mathieu Raux a pris en novembre 2022 ses nouvelles fonctions en tant que coordinateur du Diplôme d'Etudes Spécialisées d'Anesthésie Réanimation Médecine Périopératoire à la Faculté de médecine Sorbonne Université. Son mandat comporte plusieurs axes de travail : un bilan de la R3C (besoins de formation, terrains de stages), une réflexion sur la place des établissements privés dans la formation des étudiants de troisième cycle, le renforcement des liens entre la coordination et les plateformes universitaires de simulation, une réingénierie des enseignements présentiels sous forme de séminaires interactifs, un enseignement du savoir être et une collaboration étroite avec les représentants des internes. Il est épaulé par Emmanuelle Dolla, cheffe d'unité adjointe-Anesthésie Réanimation Médecine Péri-Opératoire-Gaston Cordier-UCA-Maternité au sein de l’AP-HP (Assistance Publique - Hôpitaux de Paris).
Attaché à la transmission, il enseigne en deuxième et troisième cycle des études médicales en tant que maitre de conférences des universités - praticien hospitalier de la faculté de médecine Sorbonne Université. Il dirige la salle de surveillance post interventionnelle et d’accueil des polytraumatisés ainsi que le bloc opératoire des urgences de la Pitié Salpêtrière depuis 2014. Il a également assuré la fonction de coordinateur adjoint du DES d’anesthésie réanimation médecine périopératoire de 2017 à 2022, sous la direction du Pr Christophe Baillard (Université Paris Cité).

 

Partager :



Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC