JFBM     DIAG    


2023-01-10 
Transgene reçoit l’autorisation de lancer un essai de Phase I avec TG6050, un virus oncolytique innovant armé avec de l’IL-12 et administré par voie intraveineuse

TG6050 est un virus oncolytique propriétaire, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, exprimant l’interleukine 12 (IL-12) et un anticorps anti-CTLA4.

L’essai de Phase I, nommé Delivir, évaluera l’administration intraveineuse (IV) de cette immunothérapie multifonctionnelle innovante chez des patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules.

Strasbourg, France, le 6 janvier 2023, 7 h 30 - Transgene (Euronext Paris : TNG), société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies contre les cancers reposant sur des vecteurs viraux, annonce avoir reçu l’autorisation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour procéder à un essai clinique de Phase I du virus oncolytique innovant TG6050 en France. Ce nouveau candidat-médicament sera administré par voie intraveineuse à des patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (non-small cell lung cancer, NSCLC) au stade avancé.

TG6050 est issu de la plateforme brevetée Invir.IO™. Il a été conçu pour exprimer l’IL-12 humaine, une cytokine connue pour enclencher une puissante réponse immunitaire antitumorale, et un anticorps anti-CTLA4 entier.

Communiqué de presse en PDF

 

À propos de l’essai Delivir
L’essai Delivir est un essai de Phase I multicentrique, ouvert, avec escalade de dose, évaluant TG6050 en monothérapie. L’essai inclura jusqu’à 36 patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) métastatique/avancé, qui n’ont pas répondu aux traitements standards, y compris les immunothérapies telles que les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire. Les patients recevront des doses uniques et répétées de TG6050 par voie intraveineuse, afin de déterminer la dose recommandée et le meilleur schéma d’administration pour la suite du développement clinique.

À propos de TG6050
TG6050 est un virus oncolytique issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene et conçu pour être administré par voie intraveineuse. Les virus oncolytiques Invir.IO™ sont basés sur un Vaccinia virus breveté VVCOPTK-RR- de Transgene. TG6050 est armé de l’IL-12 humaine, une cytokine connue pour enclencher une puissante réponse immunitaire antitumorale et d’un anticorps anti-CTLA4. Il a aussi été optimisé avec la délétion du gène viral M2L qui cible CD80 et CD86, deux ligands de CTLA4 [source : Kleinpeter et al., J Virol. 2019 Jun 1; 93(11) : e00207-19]. L’utilisation d’un virus oncolytique pour exprimer localement ces immunothérapies dans le microenvironnement tumoral permet d’atteindre des concentrations intratumorales élevées de ces protéines thérapeutiques et ainsi induire une réponse antitumorale plus forte et plus efficace. En réduisant l’exposition systémique à un niveau très faible, TG6050 permet en outre d’améliorer le profil de sécurité et de tolérance de l’IL-12 et de l’anticorps anti-CTLA4.
TG6050 sera évalué dans l’essai clinique Delivir, un essai de Phase I mené chez des patients atteints de NSCLC avancé.

À propos de Transgene               
Transgene (Euronext : TNG) est une société de biotechnologie qui conçoit et développe des produits d’immunothérapie contre les cancers. Ces produits utilisent des vecteurs viraux pour détruire directement ou indirectement les cellules cancéreuses. Le portefeuille de Transgene se compose de quatre immunothérapies en développement clinique : deux vaccins thérapeutiques (TG4001, développé dans les cancers HPV-positifs, et TG4050, le premier traitement individualisé issu de la plateforme myvac®) et de trois virus oncolytiques utilisant le virus Invir.IO™ (TG6002, BT-001 et TG6050).            
Avec myvac®, la vaccination thérapeutique entre dans la médecine de précision avec une immunothérapie innovante spécifique à chaque patient. Cette immunothérapie permet d’intégrer, dans un vecteur viral, des mutations tumorales identifiées et sélectionnées grâce à une intelligence artificielle apportée par son partenaire NEC.            
Invir.IO™, une plateforme issue de l’expertise de Transgene en ingénierie des vecteurs viraux permet de concevoir une nouvelle génération de virus oncolytiques multifonctionnels. Transgene a signé un accord de collaboration avec AstraZeneca portant sur cette plateforme.   
Plus d’informations sur www.transgene.fr

 

Partager cette brève :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC