PHARMAGORA 2024     AVEC SANTE     DIAG    


2023-03-06 
Création d’un institut pour former les décideurs publics et privés à l’approche « une seule santé »

À l’occasion du Salon international de l’Agriculture, Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et Agnès Firmin le Bodo, ministre déléguée auprès du ministre de la Santé et de la Prévention chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé, ont annoncé la création de l’Institut One Health. Cet institut a vocation à devenir l’organisme de référence pour la formation et l’expertise des décideurs sur les sujets « une seule santé » en France.

Les relations entre la santé des Hommes, la santé des animaux domestiques et sauvages, la santé des plantes et l’environnement sont intimement liées, comme la crise sanitaire de la COVID-19 est venue le rappeler avec force. Communément appelée « une seule santé » ou « One Health », cette approche globale et transversale est encore aujourd’hui trop peu connue et intégrée dans la stratégie des entreprises mais également au sein de la fonction publique.
 
Pour cette raison, les ministères en charge de l’agriculture, de la santé et de l’écologie ont soutenu - dans le cadre de la stratégie d’accélération MIE-MN[1] de France 2030 - la création d’un « institut One Health » appelé à devenir l’organisme de référence pour la formation et la sensibilisation des décideurs publics et privés à la démarche « une seule santé ». Adossé à l’Ecole universitaire de recherche EID@Lyon et portée par l’Université Lyon 1, l’institut s’appuiera sur un catalogue innovant de formations, à la fois interdisciplinaires et intersectorielles, proposées par 3 grandes écoles : VetAgro Sup, en particulier son école interne l’ENSV-FVI[2], AgroParisTech[3] et l’EHESP[4] , dans l’esprit d’« une seule santé ».
 
A la croisée de la médecine humaine, de la médecine vétérinaire, des sciences de l’environnement et des sciences sociales, ces formations doivent permettre aux décideurs publics et privés de mieux prévenir et gérer les crises à venir.
 
 
[1]Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces Nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques
[2]Ecole nationale des services vétérinaires – France vétérinaire international http://ensv-fvi.fr/
[3]https://www.agroparistech.fr/
[4]Ecole des hautes études en santé publique https://www.ehesp.fr/

Retrouvez en ligne le communiqué de presse

 

Partager cette brève :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC