AVEC SANTE     DIAG     PHARMAGORA 2024    


2023-03-16 
17e Journée Française de l'Allergie

L’association Asthme & Allergies et ses partenaires organisent la 17e Journée Française de l’Allergie (JFA) ce mardi 21 mars 2023 pour alerter sur un diagnostic trop tardif de l’allergie. Près de 7 ans s’écoulent entre l’apparition de l’allergie et la consultation d’un allergologue. Pourtant l’allergie est une maladie qui peut devenir très invalidante au quotidien si elle n’est pas diagnostiquée et prise en charge au plus tôt : nez bouché, nez qui coule, yeux qui démangent, perturbation des activités du quotidien et du sommeil, crises d’asthme sévères,… C’est également une maladie en hausse constante depuis 45 ans en France1.
L’association Asthme & Allergies et ses partenaires appellent les Français, ainsi que les pouvoirs publics et autorités de santé, à initier un dépistage de l’allergie respiratoire dès les premiers symptômes. L’objectif est de réduire cette errance thérapeutique et bénéficier d’un traitement adapté permettant aux personnes allergiques de vivre une vie aussi épanouissante que possible.


L’allergie
L’allergie est une réaction de l’organisme au contact d’un produit ou d’une substance spécifique (acariens, pollens, animaux, moisissures…). Chez la plupart d’entre nous, ces substances sont totalement inoffensives mais chez d’autres, le système immunitaire les perçoit comme offensives.  Et cela provoque des réactions de défense à l’origine de symptômes allergiques : écoulements nasaux, difficultés à respirer, éternuements intempestifs, larmoiements, irritations, œdèmes… De la rhinite à l’asthme allergique en passant par l’eczéma, la conjonctivite ou l’anaphylaxie, l’allergie se manifeste sous différentes formes. Les symptômes peuvent apparaître à tous les âges de la vie, en toute saison et de façon plus ou moins brutale.
Réduire la durée moyenne de 7 années d’errance thérapeutique est un enjeu important à relever pour offrir aux patients allergiques qui ignorent leurs facteurs déclenchants, un traitement adapté et une meilleure qualité de vie. Cette errance peut avoir de lourdes conséquences médicales pour les patients. En effet, l’aggravation des symptômes de la rhinite peut déclencher une crise d’asthme sévère nécessitant une hospitalisation d’urgence ou encore l’apparition de lésions pulmonaires irréversibles, entraînant une insuffisance respiratoire.
Des conséquences psychologiques sont aussi en lien avec cette problématique : 41% des patients atteints de rhinite allergique affirment renoncer à des activités sociales, sportives, de loisirs mais aussi professionnelles en raison de leurs allergies2.
Difficultés à respirer, fatigue, éternuements à répétitions…sont autant de symptômes qui viennent troubler la vie quotidienne des personnes atteintes d’allergies. D’autre part, l’allergie perturbe fortement la qualité du sommeil : 73,5% des adultes et 65,8% des enfants atteints d’allergie souffrent d’un sommeil perturbé3.

L’allergie en chiffres
30% de la population est allergique4
D’ici 2050, 50% de la population sera allergique en France5
1 personne sur 3 est atteinte de rhinite allergique6
28% des Français estiment que c’est un handicap au quotidien7

L’allergie : la dépister !
Le médecin traitant est le premier professionnel de santé consulté par le patient présentant des signes d’allergie, lequel pourra également être orienté vers un allergologue.
Poser le diagnostic de l’allergie est crucial pour agir. Tout commence par un interrogatoire à la recherche des antécédents allergiques personnels ou familiaux. Le médecin interrogera également sur les symptômes, leurs moments d’apparition et leur fréquence afin d’identifier leur  cause et tenter d’en définir l’origine potentiellement allergique. Le médecin généraliste dispose de tests sanguins de première intention facile à réaliser dans un laboratoire de biologie médicale pour aider au diagnostic et à l’identification de l’allergène lorsque l’histoire du patient est simple.
Si le patient est adressé à un médecin allergologue, un bilan allergologique plus approfondi permettra de confirmer le diagnostic et de déterminer avec précision les allergènes responsables des symptômes respiratoires :
•    Les tests cutanés (prick-tests) peuvent identifier l’allergène en cause. Le médecin dépose des gouttes de chaque allergène suspecté sur la peau. Il pique à travers la goutte pour la faire légèrement pénétrer. La réaction provoquée est évaluée en mesurant, après 15 minutes, la rougeur et le gonflement qui en résultent.
•    Le test sanguin réalisé dans les laboratoires de biologie médicale est un outil de diagnostic d'allergie puissant, capable de tester de nombreux déclencheurs d'allergie. Il mesure la concentration d'anticorps produits en réaction à la présence d’un allergène de type IgE spécifiques dans le sang.
Pour les allergies cutanées et alimentaires, il existe également des tests spécifiques.

Chiffres clés allergie et asthme
30 % des rhinites non traitées évoluent en asthme8
80% des asthmes sont d'origine allergique chez l’enfant et au moins 50%chez l’adulte9
4 millions de personnes souffrent d’asthme en France10
230 000 journées d’hospitalisation  par an liées à l’asthme11
851 décès liés à l’asthme par an en France12

L’allergie :  la traiter
Il est important d’agir pour améliorer la qualité de vie des personnes concernées et éviter les complications. Qualifier l’allergie permet dans la plupart des cas de limiter l'exposition aux facteurs déclenchants responsables des symptômes et ouvre la voie à une prise en charge thérapeutique adaptée.
Le traitement médicamenteux des allergies respiratoires repose sur :
•    Des traitements symptomatiques par antihistaminiques ou par corticoïdes.Ils soulagent momentanément les symptômes de l’allergie mais ne la guérissent pas
•    Des traitements par désensibilisation (ImmunoThérapie Allergénique (ITA)) qui rendent le système immunitaire tolérant à l'allergène. Ils sont capables de modifier la réaction allergique non seulement en diminuant les symptômes mais aussi en agissant sur la cause de la maladie

Parmi les actions déployées à l’occasion de la JFA 2023 :
•    Un chat live de 14h à 17h relayé sur www.asthme-allergies.org, qui permettra aux Français de poser des questions et d’échanger en direct avec des spécialistes de l’allergie ;
•    Une campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux ;
•    Des informations pédagogiques et utiles sur le site https://asthme-allergies.org/ ;
•    Une affiche à télécharger.

> Les partenaires de la Journée Française de l'Allergie 2023
La Journée Française de l'Allergie est organisée à l'initiative de l'association Asthme & Allergies, avec le soutien institutionnel des laboratoires ALK, OptimHal-ProtecSom®, Stallergenes Greer, et de la société Thermo Fisher Scientific, en partenariat avec l'Association Nationale de Formation Continue en Allergologie (ANAFORCAL), la Société Française d'Allergologie (SFA), le Syndicat Français des Allergologues (SYFAL), l'Association Française pour la Prévention des Allergies (AFPRAL), le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) et la Fédération Française d'Allergologie (FFAL).

_______________________________________
1 Étude Morphée conduite de novembre 2014 à mars 2015 auprès de 1750 patients souffrant d’allergie aux acariens (personnes déclarant avoir dû consulter un médecin à cause de troubles du sommeil)— “Poor sleep is highly associated with house dust mite allergic rhinitis in adults and children”— Damien Léger, Bénédicte Bonnefoy, Bernard Pigearias, Bertrand de la Giclais, Antoine Chartier
2 Bousquet J et al, Allergic Rhinitis and its impact on Asthma (ARIA) 2008 Update.GA2Len and Allergen) Allergy 2008 ; 63 (suppl. 86) ; 8-160
3 Enquête menée auprès d’un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 1er au 3 février 2022
4 L’homme malade de son environnement – Ed Plon – Michel Aubier, Professeur de Pneumologie à l’Université Denis Diderot – Paris VII et Chef de Service de Pneumologie A de l’hôpital Bichat à Paris
5 GA2LEN. Does rhinitis lead to asthma ? General practitioner. Brochure 2007
6 Klossek J-M., Annesi-Maesano I., Pribil C., Didier A. Un tiers des adultes ont une rhinite allergique en France (enquête INSTANT). Presse Med. 2009 Sep;38(9):1220-9. Epub 2009 Jul 31. French
7 Ifop- Journée Français de l’Allergie 2022
8  HAS-Avis de la commission de transparence Oralair®. 28 mars 2012
9 Blaiss MS. Rhinitis-asthma connection: epidemiologic and pathophysiologic basis. Allergy Asthma Proc 2005; 26: 35–40
10 Santé Publique France
11 Santé Publique France, 2017
12www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/asthme/donnees/#tabs

 

Partager cette brève :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC