AVEC SANTE     DIAG     PHARMAGORA 2024    


2023-06-23 
Inventiva annonce les résultats positifs de l’étude clinique initiée par un investigateur évaluant lanifibranor chez des patients atteints de DT2 et NAFLD

•    Lanifibranor 800mg a atteint le principal critère d'efficacité en démontrant une réduction de 44% de la graisse hépatique mesurée par spectroscopie à résonance magnétique à protons (1H-MRS) après 24 semaines de traitement.
•    Une proportion significativement plus élevée de patients a obtenu une réduction supérieure à 30 % des triglycérides hépatiques ainsi qu’une résolution de la NAFLD suite au traitement avec lanifibranor par rapport au placebo.
•    Le traitement par lanifibranor a significativement amélioré la sensibilité à l’insuline hépatique et périphérique (i.e. l’insuline plasmatique à jeun, la production de glucose hépatique à jeun, l’indice de résistance à l’insuline hépatique, l’élimination de la glycémie musculaire stimulée par l’insuline), ce qui s’est traduit par un meilleur contrôle glycémique (HbA1c).
•    L’étude a atteint plusieurs critères secondaires métaboliques confirmant le bénéfice cardiométabolique de lanifibranor chez les patients atteints de NAFLD et la capacité à améliorer la fonction du tissu adipeux (i.e. une augmentation significative de l’adiponectine plasmatique et l’amélioration la NAFLD).
•    L’étude a confirmé le profil favorable de sécurité et de tolérance de lanifibranor.

Daix (France), Long Island City (New York, Etats-Unis), le 13 juin 2023 – Inventiva (Euronext Paris et Nasdaq : IVA) (la « Société »), société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait, annonce aujourd’hui des premiers résultats positifs de l’étude clinique initiée par le professeur Kenneth Cusi de l'université de Floride, étude qui évalue lanifibranor chez des patients atteints de diabète de type 2 (DT2) et de NAFLD (stéatose hépatique non alcoolique).

Cette étude clinique de Phase II a randomisé 38 patients en deux groupes, le premier recevant un placebo, le second un traitement avec lanifibranor à la dose de 800mg par jour pendant 24 semaines. L'étude a atteint son principal critère d'évaluation avec une réduction de 44% des triglycérides intra-hépatiques (« IHTG ») chez les patients atteints de NAFLD et de DT2 traités avec lanifibranor à la dose de 800mg par jour pendant 24 semaines, comparé à 12% dans le groupe placebo. Les IHTG ont été mesurés par spectroscopie à résonance magnétique à protons (1H-MRS). Ce résultat est cohérent avec les résultats de l’étude clinique de Phase IIb NATIVE, dans lequel lanifibranor a démontré un effet statistiquement significatif sur la réduction de la stéatose mesurée par CAP/Fibroscan.1

Communiqué de presse

 

Partager cette brève :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC