AVEC SANTE     PHARMAGORA 2024     MEDINOV     MEDINTECHS     DIAG    


2023-06-28 
Résultats du 1er Observatoire de l’accès aux médicaments et de l’attractivité

1er Observatoire de l’accès aux médicaments et de l’attractivité : la France, loin des meilleurs standards européens

 

Le Leem, comme il s’y était engagé, a mis en place le 1er Observatoire de l’accès aux médicaments et de l’attractivité en France, un outil de mesure à 360° confié à un tiers extérieur, le cabinet Roland Berger. Les résultats de cette première édition placent la France comme un élève très moyen de l’Europe. Peut mieux faire ?

Un bilan en demi-teinte. L’observatoire de l’accès aux médicaments et de l’attractivité de la France, mis en place par le Leem suite à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2023, a livré ses premiers résultats. L’outil a été conçu dans un double objectif :
•    Factualiser les éventuelles pertes de chance des patients français, en termes de disponibilité et d’accessibilité des médicaments ;
•    Mettre en perspective le niveau d’attractivité du territoire par rapport à ses voisins européens.

Trois sources d’information ont été compilées : des données publiques, des études internes du Leem ainsi qu’une enquête réalisée auprès des entreprises du médicament.

Accessibilité et disponibilité des médicaments : une France en retrait

D’un côté, la disponibilité des nouveaux médicaments en France est significativement moindre qu'en Allemagne, en Italie ou en Angleterre, en partie en raison de délais de négociation plus élevés et de conditions économiques défavorables. À fin 2022, 34% des médicaments ayant reçu une autorisation de mise sur le marché au niveau européen entre 2018 et 2021 n’étaient pas disponibles en France, dont un tiers étaient toujours en cours d’évaluation ou de négociation.

En outre, les délais pour la mise sur le marché sont très éloignés de la cible de 180 jours fixée par la directive européenne Transparence, malgré une notable amélioration des délais d'évaluation par la haute autorité de santé. Hors situations critiques, les patients allemands, anglais et italiens bénéficient des médicaments plusieurs mois avant les patients français.

 

 

Partager cette brève :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC