MEDINTECHS     MEDINOV     AVEC SANTE     DIAG     PHARMAGORA 2024    


2023-07-21 
Hépatite B : vers une meilleure prise en charge des personnes infectées en Afrique

Avec 82 millions de personnes infectées en Afrique, le virus de l’hépatite B représente une menace sanitaire majeure. Un traitement précoce permet de fortement réduire le risque de complications liées à la maladie. Dans une récente analyse, des scientifiques remettent en cause la pertinence des tests diagnostiques utilisés en Afrique sub-saharienne et plaident pour une prise en charge plus adaptée aux populations locales.

Une hépatite est une inflammation du foie causée par des substances toxiques ou par des virus. On en dénombre aujourd’hui cinq, parmi lesquels le virus de l’hépatite B (VHB). Celui-ci est particulièrement répandu dans la population mondiale. On estime que 2 milliards de personnes ont été infectées par ce virus et que 316 millions en sont chroniquement atteintes, avec un risque élevé pour ces dernières de développer de graves pathologies hépatiques. La plupart des malades sont infectés au moment de leur naissance ou pendant l’enfance et d’importants efforts ont été entrepris ces dernières années sur la prise en charge des femmes enceintes positives au VHB ainsi que sur la stratégie vaccinale à mettre en œuvre pour les nouveaux-nés.

Malgré ces tentatives, le VHB reste endémique en Afrique : environ 82 millions de personnes y sont porteuses chroniques du virus, la plupart sans le savoir. Si l’infection par le VHB n’entraine pas nécessairement des formes pathologiques, elle peut évoluer vers des complications graves allant jusqu’au cancer du foie. Néanmoins, une prise en charge thérapeutique précoce permet de fortement réduire ce risque. Aujourd’hui, les recommandations internationales préconisent l’administration d’un traitement pour les patients développant une cirrhose ainsi que pour ceux ayant une charge virale élevée accompagnée d’une fibrose hépatique importante. Dans les pays à haut revenu, cette dernière est habituellement évaluée par une biopsie ou des techniques d’imagerie médicale, des outils diagnostiques peu disponibles dans les pays à faible revenu.

https://www.pasteur.fr/fr/journal-recherche/actualites/hepatite-b-meilleure-prise-charge-personnes-infectees-afrique

 

Partager cette brève :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC