PHARMAGORA 2024     DIAG     MEDINTECHS     AVEC SANTE     MEDINOV    


2023-08-31 
La Commission européenne approuve une diminution de la fréquence d’administration pour l’anticorps bispécifique TECVAYLI®▼ (teclistamab) de Janssen

Le teclistamab, le premier anticorps bispécifique dirigé contre l’antigène de maturation des lymphocytes B (BCMA) à recevoir une autorisation en Europe, provoque une réponse profonde et durable avec une incidence moindre du nombre d’infections de grade 3 ou supérieur chez les patients éligibles au traitement atteints d’un myélome multiple en rechute et réfractaire (MMRR) dont l’administration hebdomadaire est réduite à un schéma posologique consistant en une dose toutes les deux semaines1,2.

BEERSE, Belgique, 24 août 2023 (GLOBE NEWSWIRE) -- Le laboratoire pharmaceutique Janssen du groupe Johnson & Johnson a annoncé aujourd’hui que la Commission européenne (CE) avait octroyé une autorisation pour une modification d’application de type II concernant TECVAYLI®▼ (teclistamab), permettant ainsi de diminuer la fréquence des administrations à une dose de 1,5 mg/kg toutes les deux semaines chez les patients ayant obtenu une réponse complète (RC) ou mieux pendant une durée minimale de six mois1.

Le teclistamab est le premier anticorps bispécifique dirigé contre l’antigène de maturation des lymphocytes B (BCMA), présent sur les cellules du myélome multiple, et le cluster de différenciation 3 (CD3), présent sur les lymphocytes T, à avoir reçu une autorisation en Europe pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute et récidivant (MMRR) ayant reçu au moins trois traitements antérieurs, incluant un agent immunomodulateur, un inhibiteur du protéasome et un anticorps anti-CD38 et dont la maladie a progressé pendant le dernier traitement1.

« Chaque patient a une expérience du myélome multiple qui lui est propre et l’approche thérapeutique doit s’adapter aux besoins spécifiques de chacun », explique le Dr Niels van de Donk, professeur d’hématologie à l’Amsterdam University Medical Centers.† « Cette option posologique d’une administration de teclistamab toutes les deux semaines, qui est associée à une incidence réduite des infections de grade 3 ou supérieur d’apparition récente, un faible taux d’arrêt du traitement et le maintien d’une réponse profonde, pourrait apporter un bénéfice significatif aux personnes qui vivent avec le myélome multiple, notamment par la possibilité de diminuer la durée des séjours à l’hôpital ».

Pour accorder son autorisation, la Commission européenne s’est appuyé sur les résultats positifs obtenus dans l’étude de phase 1/2 MajesTEC-1 (phase 1 : NCT03145181 ; phase 2 : NCT04557098), évaluant la sécurité d’emploi et l’efficacité du teclistamab chez les patients atteints d’un MMRR3,4.

Les données les plus récentes issues de l’étude ont été présentées il y a peu lors de la réunion annuelle 2023 de la Société américaine d’oncologie clinique (American Society of Clinical Oncology, ASCO) (tenue du 2 au 6 juin à Chicago) et du congrès 2023 de l’Association européenne d’hématologie (European Hematology Association, EHA) (tenu du 8 au 11 juin, à Francfort)2,5. Les patients qui participaient à l’étude avaient reçu un nombre médian de cinq lignes antérieures de traitement (intervalle 2-14) et, après une phase initiale d’augmentation de la dose, ils ont initialement reçu la dose recommandée en phase 2 (DRP2) de 1,5 mg/kg de teclistamab administré par voie sous-cutanée une fois par semaine1,2. Les patients ayant obtenu une réponse partielle (RP) ou mieux confirmée au terme de quatre cycles de traitement ou davantage (phase 1), ou une réponse complète (RC) ou mieux confirmée pendant une durée minimale de six mois (phase 2), étaient admissibles à une réduction de la fréquence d’administration à 1,5 mg/kg par voie sous-cutanée toutes les deux semaines jusqu’à progression de la maladie ou apparition d’une toxicité inacceptable1,2.

« Suite à l’autorisation initiale octroyée par la Commission européenne en août 2022 pour le teclistamab, nos recherches sont restées concentrées sur la manière d’optimiser l’utilisation du teclistamab afin de mieux répondre aux besoins de chaque patient et d’améliorer leur expérience », indique le Dr Edmond Chan, Directeur principal, responsable d’aire thérapeutique Europe Moyen-Orient et Afrique, hématologie, de Janssen-Cilag Limited. « L’autorisation reçue aujourd’hui pour le teclistamab permet aux patients admissibles, à leurs soignants et à leurs médecins de pouvoir compter sur une option supplémentaire plus souple, basée sur le poids corporel, avec des administrations moins fréquentes selon la réponse de chaque patient ».

Parmi les 104 patients sur 165 ayant obtenu une réponse après l’administration de la DRP2 de teclistamab, 63 patients sont passés à une dose toutes les deux semaines2. Les résultats de l’analyse ont montré qu’au moment de ce changement, 85,7 pour cent des patients avaient obtenu une RC ou mieux, 12,7 pour cent une très bonne réponse partielle (TBRP) et 1,6 pour cent une RP2. Le temps médian pour passer de la première dose une fois par semaine à la première dose une fois toutes les deux semaines était de 11,3 mois (intervalle 3-30 mois)2. Lors de l’évaluation de suivi réalisée à la médiane de 12,6 mois (intervalle 1-25 mois) après le changement, la durée de réponse médiane n’avait pas encore été atteinte et 68,7 pour cent (intervalle de confiance [IC] à 95 pour cent, 53,6-79,7) des patients ayant changé de fréquence d’administration ont maintenu une réponse pendant deux années ou davantage après l’obtention de la première réponse2. L'incidence des infections de grade 3 ou supérieur d’apparition récente après 12 à 18 mois de suivi était plus faible chez les patients répondeurs qui étaient passé à une dose toutes les deux semaines au bout de 12 mois ou plus tôt par rapport à ceux qui n’avaient pas changé à 12 mois et recevaient toujours une dose par semaine (15,6 pour cent par rapport à 33,3 pour cent)2. Au moment du recueil des données, 41 patients (65 pour cent) recevaient encore le traitement2.

« Pour faire avancer les thérapies immunitaires comme le teclistamab, il est essentiel de recourir à une approche adaptée afin de pouvoir réagir à l’évolution des données et des preuves médicales et trouver l’équilibre le plus juste entre efficacité et sécurité d’emploi », a déclaré le docteur Sen Zhuang, vice-président recherche clinique et développement de Janssen Research & Development, LLC. « L’autorisation que nous avons reçue aujourd’hui renforce notre volonté d’étoffer nos solutions pour le myélome multiple en investissant dans la recherche de pointe, afin que nous puissions continuer d’améliorer les résultats pour les patients, sans oublier leur qualité de vie ».


À propos de l’étude MajesTEC-1
MajesTEC-1 (NCT03145181, NCT04557098), est une étude multicentrique et multicohorte de phase 1/2 à bras unique, en ouvert et à escalade de la dose, visant à évaluer la sécurité d’emploi et l’efficacité du teclistamab chez les adultes atteints d'un MMRR ayant reçu au moins trois lignes thérapeutiques antérieures (n=165)3,4.
La phase 1 de l’étude (NCT03145181) a été menée en deux parties : escalade de la dose (partie 1) et extension de la dose (partie 2). Elle visait à évaluer la sécurité d’emploi, la tolérance, la pharmacocinétique et l’efficacité préliminaire du teclistamab chez des participants adultes atteints de MMRR3. La phase 2 de l’étude (NCT04557098) évaluait l’efficacité du teclistamab à la DRP2, établie à 1,5 mg/kg une fois par semaine par voie sous-cutanée, mesurée par le taux de réponse globale (TRG)4.

À propos du teclistamab
Le teclistamab est un anticorps bispécifique prêt à l’emploi1. L’injection de teclistamab par voie sous-cutanée redirige les lymphocytes T vers deux cibles cellulaires (le BCMA et le CD3) pour activer le système immunitaire et lutter contre le cancer. Le teclistamab fait actuellement l’objet d’une évaluation dans plusieurs études en monothérapie ou en association3,4,6,7,8,9.
Le teclistamab a reçu l’autorisation de la Commission européenne (CE) en août 20221. La demande d’autorisation de mise sur le marché conditionnelle a été examinée par le Comité des médicaments à usage humain (Committee for Medicinal Products for Human Use, CHMP) selon une procédure accélérée permettant aux patients d’avoir accès plus rapidement à ce médicament10. L’agence européenne des médicaments (EMA) a également apporté son soutien par le biais de son programme PRIority MEdicines (PRIME) , qui offre une aide supplémentaire et rapide sur les plans scientifique et réglementaire concernant les médicaments susceptibles de répondre à des besoins médicaux non satisfaits pour les patients11.
Pour une liste complète des effets indésirables et des informations sur la posologie et l’administration, les contre-indications et les autres précautions d’emploi du teclistamab, veuillez vous référer au Résumé des caractéristiques du produit. Conformément à la réglementation de l’EMA relative aux nouveaux médicaments et à ceux ayant reçu une autorisation conditionnelle, le teclistamab fait l’objet d’une surveillance supplémentaire.

À propos du myélome multiple
Le myélome multiple est un cancer du sang incurable qui affecte un type de globules blancs appelés « plasmocytes », que l’on trouve dans la moelle osseuse12,13. Dans le cas du myélome multiple, ces plasmocytes malins se modifient et se développent de manière incontrôlée12. En Europe, plus de 50 900 personnes ont reçu un diagnostic de myélome multiple en 2020, et plus de 32 400 patients sont décédés14. Si certains patients atteints d’un myélome multiple ne présentent initialement aucun symptôme, d’autres peuvent présenter des symptômes courants de la maladie, qui peuvent inclure une fracture ou une douleur osseuse, un faible taux de globules rouges, de la fatigue, un taux de calcium élevé ou une insuffisance rénale15.

À propos du laboratoire pharmaceutique Janssen du groupe Johnson & Johnson
Chez Janssen, nous créons un avenir où la maladie appartient au passé. Nous sommes un laboratoire pharmaceutique du groupe Johnson & Johnson et nous travaillons sans relâche pour que cet avenir devienne une réalité pour les patients du monde entier, en combattant la maladie par la science, en améliorant l’accès par l’ingéniosité et en guérissant le désespoir par tous nos efforts. Nous nous concentrons sur les domaines de la médecine où nous pouvons faire la plus grande différence, à savoir les troubles cardiovasculaires, le métabolisme, et la rétine, l’immunologie, les maladies infectieuses et les vaccins, les neurosciences, l’oncologie et l’hypertension pulmonaire.
Pour en savoir plus, consultez notre site Web à l’adresse suivante : www.janssen.com/emea

*†Niels van de Donk, M.D. est un consultant rémunéré par Janssen ; il n’a reçu aucune rémunération pour toute activité médiatique.

Références :
_____________________
1 Agence européenne des médicaments. Résumé des caractéristiques du produit de TECVAYLI. Août 2023.
2 Usmani S et al. Durability of Responses With Biweekly Dosing of Teclistamab in Patients With Relapsed/Refractory Multiple Myeloma Achieving a Clinical Response in the MajesTEC-1 Study. Poster présenté (no 8034) à la réunion annuelle 2023 de l’American Society for Clinical Oncology (ASCO). Juin 2023.
3 ClinicalTrials.gov. Dose Escalation Study of Teclistamab, a Humanized BCMA*CD3 Bispecific Antibody, in Participants With Relapsed or Refractory Multiple Myeloma (MajesTEC-1). Disponible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03145181. Dernier accès : août 2023.
4 ClinicalTrials.gov. A Study of Teclistamab in Participants With Relapsed or Refractory Multiple Myeloma (MajesTEC-1). Disponible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04557098. Dernier accès : août 2023.
5 Bhutani et al. . Durability of Responses With Biweekly Dosing of Teclistamab in Patients With Relapsed/Refractory Multiple Myeloma Achieving a Clinical Response in the MajesTEC-1 Study. Poster présenté (no 881) à la réunion annuelle de l’Association européenne d’hématologie (EHA). Juin 2023.
6 ClinicalTrials.gov. A Study of Teclistamab With Other Anticancer Therapies in Participants With Multiple Myeloma (MajesTEC-2). Disponible sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04722146. Dernier accès : août 2023.
7 ClinicalTrials.gov. A Study of the Combination of Talquetamab and Teclistamab in Participants With Relapsed or Refractory Multiple Myeloma. Disponible sur : https://classic.clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04586426. Dernier accès : août 2023.
8 ClinicalTrials.gov. A Study of Subcutaneous Daratumumab Regimens in Combination With Bispecific T Cell Redirection Antibodies for the Treatment of Participants With Multiple Myeloma. Disponible sur : https://classic.clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04108195. Dernier accès : août 2023.
9 ClinicalTrials.gov. A Study of Teclistamab in Combination With Daratumumab Subcutaneously (SC) (TecDara) Versus Daratumumab SC, Pomalidomide, and Dexamethasone (DPd) or Daratumumab SC, Bortezomib, and Dexamethasone (DVd) in Participants With Relapsed or Refractory Multiple Myeloma (MajesTEC-3). Disponible sur : https://classic.clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT05083169. Dernier accès : août 2023.
10 Agence européenne des médicaments. Accelerated assessment. Disponible sur : https://www.ema.europa.eu/en/humanregulatory/marketing-authorisation/accelerated-assessment. Dernier accès : août 2023.
11 Agence européenne des médicaments. PRIME Factsheet. Disponible sur : https://www.ema.europa.eu/en/human-regulatory/research-development/prime-priority-medicines. Dernier accès : août 2023.
12 Abdi J et al. Drug resistance in multiple myeloma: latest findings and new concepts on molecular mechanisms Oncotarget. 2013;4(12):2186–2207.
13 American Society of Clinical Oncology. Multiple myeloma: introduction. Disponible sur : https://www.cancer.net/cancer-types/multiple-myeloma/introduction. Dernier accès : août 2023.
14 GLOBOCAN 2020. Cancer Today Population Factsheets: Europe Region. Disponible sur : https://gco.iarc.fr/today/data/factsheets/populations/908-europe-fact-sheets.pdf. Dernier accès : août 2023.
15 American Cancer Society. Multiple myeloma: early detection, diagnosis and staging. Disponible sur : https://www.cancer.org/content/dam/CRC/PDF/Public/8740.00.pdf. Dernier accès : août 2023.

 

 

Partager cette brève :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC