AVEC SANTE     MEDINTECHS     MEDINOV     DIAG     PHARMAGORA 2024    


2023-10-04 
CSL Seqirus présente des données démontrant le potentiel de la vaccination antigrippale pour soulager le système de santé

•    A l’occasion du 9ème congrès du Groupe de Travail Scientifique Européen sur la Grippe (ESWI), CSL Seqirus publie des données sur l’effet généré par des campagnes de vaccination efficaces sur la protection des systèmes de santé à travers le monde1,2.
•    Les données françaises démontrent que des vaccins permettent potentiellement de réduire la pression sur l’occupation des lits d’hôpitaux de 10 à 15%.1
•    Les données belges démontrent que les vaccins avec adjuvant présentent un rapport coût-efficacité positif, tout en permettant d’éviter jusqu’à 6,920 infections grippales, 530 hospitalisations et 66 décès par an.2

Paris, 20 Septembre, 2023 -- CSL Seqirus, filiale de CSL Limited (ASX:CSL) dévoile lors du 9ème congrès du Groupe de Travail Scientifique Européen sur la Grippe (ESWI) organisé à Valence (Espagne) du 17 au 20 septembre 2023, de nouvelles analyses démontrant le potentiel des vaccins antigrippaux pour limiter le fardeau de la grippe saisonnière sur les hôpitaux et les systèmes de santé1,2.

« Dans un monde où les systèmes de santé se concentrent sur une meilleure prévention des maladies infectieuses, la vaccination n’est pas une option, mais bien un outil essentiel » a déclaré le Dr Joaquin Mould-Quevedo, Directeur Global Health Economics and Value Strategy au sein de CSL Seqirus. « En tant que leader mondial de la couverture antigrippale, CSL Seqirus est conscient de sa responsabilité dans la réduction des cas de grippe à travers le monde. Les données présentées au congrès de l’ESWI offrent un aperçu de l’impact potentiel de vaccins antigrippaux améliorés sur les systèmes de santé et les populations françaises et belges ».1,2

En France, entre 2 et 6 millions d’individus sont atteints de la grippe chaque année, provoquant 20 000 hospitalisations et 10 000 décès, dont 90% chez des personnes âgées1. Une nouvelle analyse montre que les vaccins antigrippaux peuvent constituer un outil de prévention puissant permettant de limiter l’utilisation du système de soins.1 Des résultats provenant d'un modèle de transmission dynamique indiquent que les vaccins antigrippaux quadrivalents à dose standard pour la population âgée pourraient réduire les hospitalisations de 11,1 % à 30,04% et les admissions en unité de soins intensifs de 9,7 % à 28,7 %.1 En outre, les vaccins renforcés devraient réduire davantage la pression sur les hôpitaux et les unités de soins intensifs de 10 à 15 %, permettant l’accès à davantage de lits dans le cas d'une éventuelle vague endémique de COVID-19.1

En Belgique, où environ 62 % de la population âgée a reçu une dose standard de vaccin antigrippal à base d'œufs entre 2015 et 2019, une analyse a permis d’étudier le rapport coût-efficacité potentiel de l'utilisation d'un vaccin antigrippal quadrivalent avec adjuvant (aQIV)2. Les conclusions de l'analyse, fondées sur un modèle statique de rapport coût-efficacité, ont montré que le passage à l'aQIV pourrait permettre d'éviter chaque année 6 920 infections grippales nécessitant potentiellement des soins médicaux, ainsi que 530 hospitalisations et 66 décès2. D’un point de vue coût-efficacité, le vaccin aQIV était rentable, avec un coût supplémentaire de 15 227 euros par QALY comparé à une dose standard, et économique comparé à un vaccin à forte dose2.

À PROPOS DES ÉTUDES PRÉSENTÉES DURANT L’ESWI
Estimation de l’impact de la vaccination antigrippale sur l’utilisation des lits de soins intensifs et de réanimation au cours d’une saison grippale dans un contexte de Covid-19 endémique en France.
Dans cette étude, un modèle dynamique susceptibilité-exposition-infection récupération (SEIR) a été utilisé afin de simuler la transmission de la grippe et les recommandations actuelles des autorités de santé françaises en matière de vaccination contre la grippe (par exemple, la population âgée, les individus de moins de 65 ans présentant des comorbidités, etc.), par rapport à différents taux de couverture vaccinale dans plusieurs groupes d'âge de la population française (6 mois - 2 ans, 2-17 ans, 18-49 ans, 50-64 ans, 65-74 ans, 75 ans et plus)1. Quatre scénarios ont été évalués : 57% (scénario de base), 62%, 69% et 74% de couverture vaccinale dans la population plus âgée.1
Les résultats ont montré que les vaccins quadrivalents standard contre la grippe à destination des personnes âgées pouvaient réduire l’utilisation de lits d'hôpitaux (11,09 %-30,04 %) et d'unités de soins intensifs (9,67 %-28,65 %) nécessaires pour soigner les sujets atteints de grippe saisonnière.1 En outre, les vaccins renforcés à destination des personnes âgées, étant plus efficaces, devraient permettre de garder libres davantage de lits d'hôpitaux et d'unités de soins intensifs en France (10 à 15 %).1
Coût-efficacité du vaccin antigrippal quadrivalent avec adjuvant dans la population âgée belge.
Dans cette étude, un modèle statique de coût-efficacité adapté aux données nationales disponibles a été utilisé afin d’évaluer les coûts et résultats de différentes stratégies de vaccination2. Le modèle calcule les coûts et les bénéfices liés à la grippe pour une saison grippale régulière en utilisant la distribution moyenne des souches provenant de 04 saisons grippales disponibles en Belgique2.
Les analyses, publiées récemment au sein du journal Expert Review of Vaccines, ont démontré que le remplacement d’un vaccin à dose standard (SD-QIV) par un vaccin à dose élevée (HD-QIV) au sein de la population âgée belge permettrait d’éviter 6 920 infections grippales nécessitant des soins médicaux, 530 hospitalisations et 66 décès2. Les résultats obtenus par le modèle démontrent que le vaccin antigrippal quadrivalent avec adjuvant est coût-efficace par rapport à un vaccin à dose standard, avec un coût incrémental de 15 227 euros par QALY, et permet de réaliser des économies par rapport à un vaccin à dose élevée. Ce dernier, en raison du vaccin antigrippal quadrivalent avec adjuvant, présente un coût unitaire inférieur et une efficacité potentielle similaire à celle du vaccin à dose élevée2. Les analyses de sensibilité réalisées confirment la robustesse des résultats du scénario de base2.

Limitations de l’étude
Les évaluations économiques en santé peuvent constituer un outil supplémentaire particulièrement utile pour le processus décisionnel, pour lesquelles les approches méthodologiques doivent être continuellement affinées et améliorées. Il convient ainsi d’être prudent dans l'interprétation des résultats des évaluations économiques réalisées dans un contexte donné et lors de l’extrapolation de ces résultats à une population, un lieu, des systèmes de soins de santé, et une utilisation des ressources différents. Il est fortement recommandé de procéder régulièrement à des évaluations économiques afin de s'assurer que les résultats sont valides et à jour, et qu'ils correspondent aux points de vue des payeurs et aux priorités des sociétés qui font l'objet de la recherche entreprise.

A propos de la grippe saisonnière
La grippe est une pathologie respiratoire saisonnière courante et contagieuse qui peut entraîner une maladie grave et des complications potentiellement mortelles chez certaines personnes3. La grippe peut déclancher des symptômes cliniques allant d'une infection respiratoire légère à modérée à des complications graves, une hospitalisation et, dans certains cas, la mort.3 Etant donné que la transmission des virus de la grippe à d'autres personnes peut se produire un jour avant l'apparition des symptômes et jusqu'à 5 à 7 jours après avoir contracté la maladie, la grippe peut être facilement transmise à d'autres personnes.3 Selon les estimations préliminaires des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), entre 300 000 et 650 000 hospitalisations liées à la grippe aux États-Unis ont eu lieu au cours de la saison grippale 2022/2023.4 Les CDC recommandent la vaccination annuelle des personnes âgées de 6 mois et plus, qui ne présentent pas de contre-indications. Sachant qu'il faut environ deux semaines après la vaccination pour que se développent dans l'organisme les anticorps qui aident à protéger contre l'infection par le virus de la grippe, il est recommandé de se faire vacciner avant que la grippe ne commence à se propager dans une population ou communauté donnée.5 Les CDC recommandent de se faire vacciner avant la fin du mois d'octobre.5
 
A propos de la pandémie grippale
La grippe est une pathologie respiratoire saisonnière courante et contagieuse3. On parle de pandémie grippale lorsqu’apparait une nouvelle souche capable de se transmettre facilement d’individu à individu et contre laquelle la plupart des individus ne sont pas immunisés6.
Le risque de mortalité due à une infection est plus élevé en cas de grippe pandémique qu'en cas de grippe saisonnière, car l'immunité préexistante contre le nouveau virus est généralement plus faible voire inexistante dans la population humaine5. La survenue et la sévérité d’une grippe pandémique sont imprévisibles : quatre pandémies de grippe se sont produites au cours du 20e siècle, dont notamment la pandémie de 1918, une des plus graves de l’histoire récente, causant jusqu’à 50 millions de morts dans le monde entier7. Les vaccins contre la grippe pandémique spécifiques à une souche particulière sont fabriqués en réponse à la déclaration officielle de la survenue d’une pandémie8. Des vaccins prépandémiques (également appelés zoonotiques) contre la grippe sont mis au point pendant la période interpandémique pour aider à protéger contre les souches de grippe ayant un potentiel pandémique. Ces vaccins peuvent être déployés sur instruction d’un gouvernement pour atténuer le risque d'une épidémie ou fournir une première ligne de défense avant un vaccin pandémique si une pandémie devait être déclarée8.
 
A propos de CSL Seqirus
CSL Seqirus est membre du groupe CSL (ASX:CSL). CSL Seqirus est l'un des plus importants fournisseurs de vaccins antigrippaux au monde et un acteur majeur dans la prévention de la grippe à l'échelle mondiale, ainsi qu’un partenaire international de la préparation aux pandémies. Grâce à ses installations de production ultramodernes aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie, et des capacités de R&D de premier plan, CSL Seqirus utilise les technologies à base d’œufs, de cellules et d’adjuvants pour offrir un large portefeuille de vaccins antigrippaux différenciés dans plus de 20 pays dans le monde.
Pour plus d’informations sur CSL Seqirus, visitez seqirus.com

A propos de CSL
CSL (ASX:CSL ; USOTC:CSLLY) est une entreprise de biotechnologie mondiale qui possède un portefeuille dynamique de traitements, incluant notamment l'hémophilie et les déficiences immunitaires, des vaccins contre la grippe, et des thérapies dans les déficiences en fer, la dialyse et la néphrologie. Depuis notre création en 1916, nous restons animés par notre objectif de sauver des vies en utilisant les technologies les plus innovantes. Aujourd'hui, CSL – comprenant nos trois entreprises : CSL Behring, CSL Seqirus et CSL Vifor - fournit des traitements vitaux à des patients dans plus de 100 pays et emploie 32 000 personnes. Notre combinaison unique de force commerciale, de focalisation sur la R&D et d'excellence opérationnelle nous permet d'identifier, de développer et de fournir des innovations afin de permettre à nos patients de vivre leur vie pleinement. Pour des histoires inspirantes sur les promesses de la biotechnologie, visitez CSLBehring.com/Vita

Public visé
Ce communiqué de presse est émis par CSL Seqirus depuis Summit, New Jersey, Etats-Unis et est destiné à fournir des informations sur nos activités globales. Veuillez noter que les informations relatives au statut d'approbation et aux étiquettes des produits CSL Seqirus approuvés peuvent varier d'un pays à l'autre. Veuillez consulter votre autorité réglementaire locale pour connaître le statut d'approbation des produits CSL Seqirus.
 
Déclarations prospectives
Le présent communiqué de presse peut contenir des énoncés prospectifs, y compris des énoncés concernant des résultats, performances ou réalisations futurs. Ces déclarations impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui peuvent faire en sorte que nos résultats, performances ou réalisations réels soient matériellement différents des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus dans les déclarations prévisionnelles. Ces déclarations reflètent notre point de vue actuel sur des événements futurs et sont basées sur des hypothèses et soumises à des risques et incertitudes. Compte tenu de ces incertitudes, vous ne devriez pas accorder une confiance excessive à ces déclarations prévisionnelles.

 

Partager cette brève :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC