CONGRES BIOMEDJ     DIAG    


2023-12-14 
Première mondiale : Robocath réalise une angioplastie coronaire robotique à 2 800 km de distance en Chine

L’opération, qui a eu lieu entre Pékin et Urumqi, a été intégralement réalisée avec la plateforme robotique R-OneTM grâce à la connexion 5G

 
Rouen, France, le 13 décembre 2023 – Robocath, société qui conçoit, développe et commercialise des solutions robotiques innovantes pour le traitement des maladies cardiovasculaires, annonce aujourd’hui la réalisation d’une angioplastie coronaire robotique sur l’Homme à 2 800 km de distance. Cette intervention a été réalisée entre Pékin et Urumqi, capitale de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, par deux cardiologues interventionnels, les Pr. Yundai Chen et Pr. Yining Yang. Cette avancée majeure, intégralement réalisée en connexion 5G, ouvre la voie au traitement endovasculaire à très grande distance sur l’Homme.

La procédure s’est déroulée en juillet 2023 sur un patient de 59 ans, reçu à l’hôpital de la région autonome ouïgoure du Xinjiang à Urumqi. Grâce à l’utilisation de R-One, première plateforme robotique commercialisée par Robocath, le Pr. Yundai Chen, basé à Pékin, a pu réaliser une angioplastie coronaire complète avec l’assistance du Pr. Yining Yang et de son équipe médicale, situés en salle de cathétérisme avec le patient. La communication technique et orale entre les deux opérateurs a pu être assurée tout au long de la procédure grâce à la stabilité et la fiabilité du réseau 5G, supprimant les possibles effets de latence du système d’imagerie et de son.

« Je suis honorée d’avoir contribué à cette première mondiale dans le domaine de la médecine interventionnelle. Son succès ouvre définitivement la voie au traitement à grande distance des procédures cardiovasculaires. La Chine compte aujourd’hui plus de 2 000 salles de cathétérisme. Pour autant, cela ne suffit pas à couvrir l’ensemble du territoire. De fait, nous sommes convaincus que la robotique contribuera à traiter efficacement un plus grand nombre de patients dans des délais plus courts. Le robot présente également l’avantage de réaliser une pose de stent avec une très grande précision. Je suis impatiente de poursuivre cette collaboration qui amorce le début d’une nouvelle ère de traitement pour notre discipline médicale », déclare le Pr. Yundai Chen, cardiologue interventionnel à Pékin.

« Cette procédure permet de démontrer au monde la faisabilité et la sécurité d’une angioplastie coronaire à très grande distance grâce à un système de communication parfaitement stable et maitrisé. A l’Hôpital de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, nous sommes particulièrement fiers d’avoir contribué à cette prouesse technique qui promet de révolutionner la médecine interventionnelle », précise le Pr. Yining Yang, cardiologue interventionnel à l’hôpital de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, à Urumqi.

« Chez Robocath, notre mission consiste à développer des plateformes robotiques intelligentes et connectées afin d’améliorer la prise en charge des maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité dans le monde. Ces urgences, dont l’AVC, ne sont pas traitées dans un délai raisonnable dû à l’éloignement géographique et au faible volume d’unités de soins dédiés. La robotique permettra à terme d’annuler cette distance et garantira aux patients un accès rapide au meilleur traitement par des praticiens expérimentés. Ces derniers opéreront depuis un centre expert vers des centres périphériques d’accueil d’urgence. Il reste encore certains défis à relever pour démocratiser ce type de traitement, notamment en termes d’organisation et de responsabilité juridique. Chez Robocath, nous restons convaincus que l’avenir de la médecine interventionnelle repose aujourd’hui sur la robotique. Son module de connexion à distance accélèrera considérablement son expansion, en particulier sur des grands territoires comme la Chine », déclare Lucien Goffart, directeur général de Robocath.

« Cette intervention concrétise l’ambition que nous nous sommes fixée il y a 15 ans en créant la société Robocath : garantir une égalité territoriale d’accès aux soins pour tous, et sur tous les territoires. Je suis fier que cette première mondiale soit un succès réalisé en collaboration avec notre co-entreprise Cathbot basée en Chine. Elle est une réponse directe aux enjeux de santé publique modernes et permettra à terme d’offrir la meilleure option de traitement au plus grand nombre. Comme d’autres révolutions, je suis persuadé que les autorités publiques seront à la hauteur de ce défi technologique pour amorcer les changements nécessaires compte tenu du bénéfice sociétal majeur que représente aujourd’hui le traitement robotique à grande distance des urgences vasculaires », conclut Philippe Bencteux, président-fondateur de Robocath.
 
A propos de Robocath
Fondée en 2009 par le docteur Philippe Bencteux, Robocath conçoit, développe et commercialise des solutions robotiques intelligentes dédiées au traitement des maladies cardiovasculaires. Acteur de la transformation digitale du secteur médical, ces développements visent à augmenter le geste réalisé et sécuriser les interventions grâce à des technologies intelligentes et connectées.
Robocath développe des solutions robotiques qui intègrent une technologie bionique unique et propriétaire permettant de sécuriser et d’optimiser l’angioplastie coronarienne. Cette procédure médicale consiste à revasculariser le muscle cardiaque grâce à l’implantation d’un ou plusieurs implants (stents) dans les artères qui l’irriguent. Une opération de ce type est pratiquée toutes les 30 secondes dans le monde. Ces solutions robotiques sont conçues pour intervenir avec précision et réaliser des gestes très spécifiques, le tout dans un environnement de travail amélioré. Grâce à leur architecture ouverte, elles sont compatibles avec la plupart des dispositifs d’angioplastie coronaire et salles de cathétérisme.
Robocath a obtenu le marquage CE en 2019 pour sa première solution robotique R-One. Dans le cadre d’une étude clinique prospective, multicentrique, non randomisée, à un bras, l’efficacité et la sécurité de R-One ont été démontrées avec un taux de succès technique supérieur à 95% et aucun événement cardiaque majeur (Major adverse cardiovascular events - MACE). La solution est aujourd’hui présente en Europe, en Afrique et en Chine.
A terme, Robocath ambitionne de devenir un leader mondial de la robotique vasculaire en poursuivant le développement de solutions digitales intelligentes. Basée à Rouen, Robocath compte plus de 70 collaborateurs.
www.robocath.com

Pour accéder au communiqué

 

Partager cette brève :

Newsletter DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC
la Gazette du DIAGNOSTIC