Consultez ici et déposez gratuitement vos annonces d'emploi et de recrutement liées au domaine du laboratoire et au monde des sciences.


Offres d'emploi - chercheur

1 à 10 sur 22

     Annonce 119692

06 Août
chercheur post-doctorant
localisation du poste : 75015 Paris Île-de-France France


Nous recherchons un post-doctorant très motivé pour rejoindre le laboratoire des Maladies Génétiques de la Peau dirigé par le Prof. Alain Hovnanian à l'Institut Imagine des maladies génétiques / INSERM UMR1163 à Paris, France. Le candidat retenu sera responsable d'un projet visant à tester in vivo l'efficacité d’un nouveau traitement du syndrome de Netherton dans un modèle de souris bien caractérisé.
Missions et fonctions :
• Planifier et exécuter des protocoles pour tester in vivo des molécules thérapeutiques dans un modèle murin du syndrome de Netherton
• Superviser et / ou effectuer des analyses tissulaires / moléculaires d'échantillons biologiques (histologie, coloration par immunofluorescence, microscopie, RT-qPCR, etc.)
• Gérer l'ordre, le stockage et l'annotation des échantillons biologiques
• Gérer une lignée de souris
• Analyser les données, rédiger et présenter des rapports d'étape / publications scientifiques
• Participer aux réunions
• Effectuer une recherche bibliographique et rester à jour des avancées scientifiques dans le domaine
• Proposer des stratégies de résolution de problèmes, si le projet l'exige

Qualités et compétences
Des travaux antérieurs en génétique, sur les maladies de la peau, l'inflammation et/ou des modèles murins seront très appréciés, mais ne sont pas absolument nécessaires.

Compétences / qualifications requises
• Accréditation pour l'expérimentation animale (niveau 1)
• Bonnes capacités de communication et de présentation
• Capacité de travailler en équipe
• Excellentes capacités d'organisation
• Bonnes capacités de communication en anglais oral et écrit

Formation et qualifications
Les candidats doivent avoir un doctorat avec une solide expérience en biologie cellulaire, en biologie moléculaire ou en modèles de souris transgéniques.

Modalités de recrutement et environnement de travail
• Durée du contrat: 12 mois, avec possibilité de renouvellement
• Salaire mensuel brut: selon le plan de rémunération INSERM publié (en fonction de l'expérience)
• Possibilité de travailler avec un assistant ingénieur et d’être guidé au début par un chercheur post-doctorant sénior
• Possibilité de travailler dans un environnement international, à l'interface entre la recherche fondamentale et la recherche clinique
• Apprentissage des techniques spécifiques au laboratoire (par exemple culture de kératinocytes primaires, traitement d'échantillons de peau, etc.)
• Participation à des réunions et des conférences internationales
• Possibilité de s'impliquer dans d'autres projets en cours avec d'excellentes perspectives de publication
• Possibilité de suivre des cours / formations spécifiques

Contact
Veuillez contacter Alain HOVNANIAN (alain.hovnanian@inserm.fr) en incluant dans le message une lettre de motivation et un CV.


Pour répondre à l'annonce 119692

     Annonce 119554

23 Juillet
Postdoctoral Researcher
localisation du poste : 91191 Gif sur yvette Île-de-France FRANCE


Develop innovative high-resolution mass spectrometry techniques related to the project.

The laboratory LEMM (Drug Metabolism Research Laboratory) at CEA, in collaboration with the Institute of Memory and Alzheimer's Disease, the neuropathology department, and the Department of Metabolic Biochemistry at University Hospital Pitié-Salpêtrière (Paris), invites application for a position of Postdoctoral Researcher.

Position's description :
Extensive characterization and quantification of proteins associated with neurodegenerative diseases is crucial for the understanding of molecular mechanisms and identification of relevant biomarkers for positive diagnosis.

In these objectives, the Postdoctoral Researcher will develop innovative high-resolution mass spectrometry techniques related to the project, in particular in the fields of quantitative top-down and bottom-up mass spectrometry, in order to precisely characterize the proteoforms and post-translational modifications of biomarkers in tissues and biological fluids from patients with neurodegenerative diseases.

As a consequence, he/she will need a solid grounding in protein mass spectrometry and the handling of human biological samples. The post-doc also aims at applying such methods to clinical cohorts, including data analysis and interpretation. The project will require writing scientific articles or reports.

Core activity of the laboratory is the development of innovative analytical methods based on mass spectrometry (Hansbauer EM et al, Anal. Chem 2017, Viodé A et al, Front Neurosci. 2018, Viodé A et al, Analyst 2019, Dubois C et al, J Proteome Res. 2020). Further information on CEA at http://www.cea.fr/drf/english/.

Contract :
The position is available for a period of 24 months, with an expected starting date 1st December 2020, and is located at laboratory LEMM (Saclay, 20 km south of Paris, France).

Requirements :
The candidate will hold a doctoral degree in analytical chemistry or biochemistry. Prior research experience in mass spectrometry-based quantitative proteomics is required. Enthusiasm for interdisciplinary research, ability to work in a team and good English skills are expected

Applications should be written in English or French comprising a statement of motivation and research interests, a CV, a full publication list, and the names of two referees.

 


Pour répondre à l'annonce 119554

     Annonce 119515

20 Juillet
Coordinateur d’expertise scientifique dans le domaine des risques liés aux milieux aériens (H/F) - CDI
localisation du poste : 94700 MAISONS-ALFORT Île-de-France FRANCE


Poste à pourvoir
Coordinateur d’expertise scientifique dans le domaine des risques liés aux milieux aériens (H/F)

Catégorie d’emploi
Agent contractuel de catégorie 1 ou agent titulaire de catégorie A+

Type de contrat
Contrat à durée indéterminée de droit public, détachement, affectation

Localisation
Maisons-Alfort (94)

Prise de fonction
Dès que possible

Rémunération selon l’expérience et le niveau de formation par référence aux grilles indiciaires des agences sanitaires, en application du décret n° 2003-224 du 7 mars 2003, ou selon statut particulier si fonctionnaire.

L’AGENCE ET L’ENTITÉ D’AFFECTATION

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) est un établissement public administratif placé sous la tutelle des ministères chargés de l’Agriculture, de la Consommation, de l’Environnement, de la Santé et du Travail. Elle intervient dans les domaines du travail, de l'environnement, de l'alimentation, de la santé et du bien-être des animaux, de la santé des végétaux avec un objectif prioritaire : contribuer à assurer la sécurité des travailleurs et des consommateurs.

Pour élaborer des recommandations de santé publique, l'Anses met en œuvre une expertise scientifique indépendante, pluridisciplinaire, collective et contradictoire. Elle s’appuie sur un réseau de 9 laboratoires de référence et de recherche sur 18 sites. Ils ont des missions d'expertise, de surveillance épidémiologique, d'alerte et de conseil scientifique et technique. Ils assurent, ainsi, un rôle essentiel dans la qualification des dangers par la collecte des données issues des réseaux de laboratoires agréés.

Entité recruteuse
Direction de l’évaluation des risques.

Unité d’évaluation des risques liés à l’air (UERA).

Missions / contexte
La direction de l’évaluation des risques (DER) assure l’ensemble des missions d’évaluation dans le domaine des bénéfices et des risques nutritionnels et sanitaires liés à l’alimentation, des risques liés à la santé-environnement, des risques liés à la santé au travail, des risques liés à la santé, à l’alimentation et au bien-être des animaux, et des risques liés à la santé des végétaux. Elle fait appel à des comités d’experts spécialisés (CES) et autres collectifs d’experts constitués auprès de l’Agence en coordonnant leurs travaux. Elle fait également appel aux compétences scientifiques de ses personnels, et travaille en liaison avec les autres entités de l’Agence. Dans son domaine de compétence, elle assure certaines missions d’alerte et de vigilance, organise les études et enquêtes nécessaires à la collecte des données utiles à ses travaux d’expertise, gère les observatoires et bases de données qui y sont associés et mène à bien les développements méthodologiques nécessaires à l’accomplissement de ses missions.

L'Unité d’évaluation des risques liés à l’air (UERA) est chargée d’évaluer les risques sanitaires liés aux contaminants des milieux aériens (environnements extérieur et intérieur). Elle assure à cet égard, la coordination scientifique du Comité d’Experts Spécialisé (CES) « Evaluation des risques liés aux milieux aériens » ainsi que de plusieurs groupes de travail composés d’experts indépendants qui assistent l’agence dans la mise en œuvre de ses missions d’expertise. L’UERA pilote la mise en œuvre, dans une approche transversale, de l’expertise préalable à la création ou la modification d’un tableau de maladie professionnelle récemment confiée à l’Anses. Elle contribue par ailleurs à appuyer les autres unités de la direction dans la définition et la collecte de données d’exposition nécessaires à la conduite d’évaluations de risques dans le domaine de la santé environnement et de la santé au travail et participe à différents travaux scientifiques transversaux. Sous la responsabilité du chef d’unité, l'UERA comprend onze agents.


DESCRIPTION DU POSTE
Missions Sous l’autorité de la cheffe d’unité, le/la coordinateur(trice) d’expertise scientifique a pour mission d’assurer la préparation et le suivi d’expertises collectives et des produits qui en sont issus, dans le domaine de l’évaluation des risques liés à l’air.

Dans le cadre de ses activités, l’agent sera amené à traiter de diverses thématiques en lien avec la pollution du compartiment atmosphérique (air extérieur et air intérieur, air des lieux de travail). Il est également plus particulièrement attendu une implication et un suivi de la thématique « amiante » dans laquelle l’Anses s’implique depuis plusieurs années.

Activités
Sous la responsabilité de la cheffe d’unité, l’agent contribuera à la coordination des expertises en évaluation des risques liés à des contaminations de l’air, à travers les actions suivantes :
- Piloter le traitement de saisines et auto-saisines dans le cadre de l’expertise collective « Risques liés aux milieux aériens » et des groupes de travail qui y sont rattachés et prendre en charge directement certaines de ces saisines et auto-saisines ;
- Discerner les enjeux stratégiques d’une expertise, anticiper les problèmes pouvant survenir lors de l’instruction d’une saisine, vérifier la recevabilité scientifique des dossiers, identifier les questions posées au CES, les moyens et les compétences nécessaires pour y répondre ;
- Développer/assurer une expertise interne : (i) prendre en charge une saisine pouvant ne pas relever de l’expertise collective, en accord avec le président du CES et le chef d’unité concerné ; (ii) élaborer des synthèses bibliographiques, états des connaissances…
- Animer les réunions (CES, groupes de travail, autres …),
- Rédiger les comptes rendus de réunions et tout ou partie du produit de l'expertise (avis, rapports), gérer le produit de l'expertise de la validation par le CES jusqu'à la publication,
- Exercer un regard critique sur la pertinence des rapports d’expertise et être force de proposition pour améliorer la qualité de l’expertise,
- Contribuer à la préparation des documents susceptibles d’accompagner la publication des produits de l’expertise, à la diffusion de l’information (publications scientifiques, enseignement, formations, rapports d’activité, interviews média tous supports, etc.),
- Assurer la veille scientifique, réglementaire et technique en lien avec les services de l’Anses compétents ;
- Assurer la mise en œuvre et le respect des procédures qualité, de la déontologie de l’expertise ;
- Encadrer des stagiaires dans son domaine de compétence ;
- Représenter l’Agence auprès des tutelles et des parties prenantes ;
- Participer aux activités européennes et internationales de l’agence dans le champ d’activité de l’unité.

Conditions particulières
Le titulaire de ce poste est soumis à une Déclaration publique d’intérêts*.
* En vertu de l'Art L.5323-4 du code la santé publique, le titulaire du poste sera soumis à l'obligation de remplir une déclaration publique d'intérêt. Toute personne recrutée est soumise aux règles de déontologie de l’Anses. Elles garantissent le respect des obligations notamment d’indépendance et de réserve de ses agents

PROFIL RECHERCHÉ
Diplômes requis : BAC+5 (minimum) à BAC+8 (diplôme d’ingénieur, doctorat…) souhaité dans le domaine des sciences du vivant (toxicologie, épidémiologie, santé publique, biologie humaine, hygiène industrielle…)
Expériences similaires
- Senior expérimenté pouvant justifier d’une expérience réussie d’une dizaine d’années dans le domaine de l’évaluation du danger et des risques ou dans le domaine de la santé environnementale ou de la santé au travail. Une bonne connaissance des problématiques relatives aux pollutions atmosphériques sera un atout.
- Expérience avérée en gestion de l’expertise collective ou dans la participation / contribution scientifique à des projets ou des expertises scientifiques, au niveau national ou européen.

Compétences
- Connaissances approfondies des méthodes d’évaluation quantitative des risques sanitaires (EQRS)
- Connaissances de la thématique « Amiante » (réglementations, dangers, caractéristiques d’exposition)
- Aptitudes relationnelles et capacités de travail en équipe
- Capacité à interagir avec les autres unités/entités sur les questions transversales
- Capacités rédactionnelles avérées et aptitudes à la communication orale
- Capacités d’analyse et de synthèse
- Esprit critique, rigueur, sens de l’organisation, autonomie
- Bonne connaissance des missions de l’Agence et des entités en charge de ces missions
- Maîtrise de l’anglais scientifique (communication écrite et orale)

POUR POSTULER
Date limite de réponse : 7 août 2020

Adressez les candidatures par courriel (lettre de motivation + cv) en indiquant la référence 2020-106 à : recrutement@anses.fr


Pour répondre à l'annonce 119515

     Annonce 119498

18 Juillet
18 months ERC-funded Postdoctoral Fellowship
localisation du poste : 31000 Toulouse Occitanie France


Nearly all living organisms utilize iron as a cofactor to perform fundamental physiological processes such as oxygen transport and storage, energy production, DNA replication and reparation. The study of iron regulation encompasses a broad exposure to many different disciplines, from the study of very basic mechanisms of cellular functions or mitochondrial bioenergetics to various pathologies in hematology, hepatology, gastro-enterology or nephrology.

Indeed, disorders of iron homeostasis affect nearly a third of the worldwide population and current treatments are often ineffective, costly and burdensome for the patients. Our objective is to provide a better understanding of the intricate inter-organ communication between the hematopoietic progenitors, the liver, the intestine, the kidney and the spleen for iron acquisition in order to develop new therapeutic strategies for iron-related disorders.

We are part of the Digestive Health Research Institute (IRSD; http://en.irsd.fr/) in Toulouse (France), a dynamic research area located in southwest of France that encompasses internationally recognized laboratories in life sciences (fundamental biology, health, agronomy, environment) and state of the art facilities. The IRSD brings together a total of >80 researchers, professors, technicians, students and post-docs of different nationalities to offer a productive scientific environment focused on basic and clinical research to understand and treat diseases of the intestine and the liver.

Successful applicants will have an experimental background in molecular and cellular biology, animal studies, biochemistry, and/or genetics, and excellent communication/interpersonal skills. Applicant must have extensive expertise with murine models and should preferably be within 3 years of their PhD defense. Applicants without expertise in physiology or with murine models will not be considered.

The appointment is for 18 months with the possibility to renew. The salary is based on Inserm standards and will depend on the candidate’s qualifications and experience (25-30k€/year).

Please email a cover letter, CV, and two letters of support from former mentors or collaborators (including their contact information) to Léon Kautz: irsdeq5@gmail.com. Selected applicants will contacted for interviews by the end of August.


Pour répondre à l'annonce 119498

     Annonce 119403

07 Juillet
Chef de l’Unité Observatoire des Aliments (H/F) - CDI
localisation du poste : 94700 MAISONS-ALFORT Île-de-France FRANCE


Poste à pourvoir : Chef de l’Unité Observatoire des Aliments (H/F)

Catégorie d’emploi :  Agent contractuel de catégorie 1 ou agent titulaire de catégorie A+

Type de contrat : Contrat à durée indéterminée, détachement, affectation

Localisation : Maisons-Alfort (94)

Prise de fonction :  Dès que possible

Rémunération selon l’expérience et le niveau de formation par référence aux grilles indiciaires des agences sanitaires, en application du décret n° 2003-224 du 7 mars 2003, ou selon statut particulier si fonctionnaire.

L’AGENCE ET L’ENTITÉ D’AFFECTATION


L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) est un établissement public administratif placé sous la tutelle des ministères chargés de l’Agriculture, de la Consommation, de l’Environnement, de la Santé et du Travail. Elle intervient dans les domaines du travail, de l'environnement, de l'alimentation, de la santé et du bien-être des animaux, de la santé des végétaux avec un objectif prioritaire : contribuer à assurer la sécurité des travailleurs et des consommateurs.

Pour élaborer des recommandations de santé publique, l'Anses met en œuvre une expertise scientifique indépendante, pluridisciplinaire, collective et contradictoire. Elle s’appuie sur un réseau de 9 laboratoires de référence et de recherche sur 18 sites, qui assurent des missions d'expertise, de surveillance épidémiologique, d'alerte et de conseil scientifique et technique. Ils assurent, ainsi, un rôle essentiel dans la qualification des dangers par la collecte des données issues des réseaux de laboratoires agréés.

Entité recruteuse Direction de l’évaluation des risques (DER)
Unité Observatoire des Aliments (UOA)

Missions / contexte La Direction de l’évaluation des risques (DER) assure l’ensemble des missions d’évaluation dans le domaine des bénéfices et des risques nutritionnels et sanitaires liés à l’alimentation, des risques liés à la santé-environnement, des risques liés à la santé au travail, des risques liés à la santé, à l’alimentation et au bien-être des animaux, et des risques liés à la santé des végétaux. Elle fait appel aux collectifs d’experts constitués auprès de l’Agence en coordonnant leurs travaux. Elle peut également faire appel aux compétences scientifiques de ses personnels, et travaille en liaison avec les autres entités de l’Agence. Dans son domaine de compétence, elle assure des missions d’alerte et de vigilance, organise les études et enquêtes nécessaires à la collecte des données utiles à ses travaux d’expertise, gère les observatoires et bases de données qui y sont associés et mène à bien les développements méthodologiques nécessaires à l’accomplissement de ses missions.

Au sein du domaine « Méthodologie et observatoires », l’Unité Observatoire des aliments (UOA) est chargée de maintenir et valoriser des bases de données relatives aux contaminations (Contamine) et aux caractéristiques nutritionnelles des aliments (Ciqual et Oqali). Par la production d’indicateurs sur la qualité sanitaire et nutritionnelle, la fourniture de données pour des évaluations de risque, et leur mise en perspective, y compris vers le public, ces bases doivent contribuer à l’amélioration de la santé par la qualité nutritionnelle et la maîtrise des risques associés à l’alimentation. L’UOA est le porteur de l’Observatoire de la qualité des aliments (Oqali) créé par la loi avec pour mission d’assurer un suivi de la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire, dispositif mis en œuvre avec l’INRAE. Cet observatoire est considéré par l’Europe comme une référence qu’elle cherche à généraliser : ceci conduit l’unité à s’impliquer dans le cadre de projets européens comme Best-ReMaP 2020-2023 (Reformulation, Children Marketing and Public Procurement).

Le site internet du CIQUAL, dont le contenu est géré par l’UOA, est le site de référence national sur la composition nutritionnelle des aliments et un volet très suivi du site de l’Anses.
La direction de l’évaluation des risques (DER assure l’ensemble des missions d’évaluation dans le domaine des bénéfices et des risques nutritionnels et sanitaires liés à l’alimentation, des risques liés à la santé-environnement, des risques liés à la santé au travail, des risques liés à la santé, à l’alimentation et au bien-être des animaux, et des risques liés à la santé des végétaux.
Elle fait appel à des comités d’experts spécialisés (CES) et autres collectifs d’experts constitués auprès de l’Agence en coordonnant leurs travaux. Elle fait également appel aux compétences scientifiques de ses personnels, et travaille en liaison avec les autres entités de l’Agence.

Dans son domaine de compétence, elle assure certaines missions d’alerte et de vigilance, organise les études et enquêtes nécessaires à la collecte des données utiles à ses travaux d’expertise, gère les observatoires et bases de données qui y sont associés et mène à bien les développements méthodologiques nécessaires à l’accomplissement de ses missions.

Elle mobilise en tant que de besoin les membres du réseau R31 pour l’exécution de ses missions, dans le cadre notamment de conventions de recherche et de développement.

La DER est composée de près de 160 agents répartis en 11 unités et 2 missions en préfiguration, dans trois domaines principaux : Expertise et évaluation - Méthodes et observatoires – Coordination de l’expertise. Elle est dirigée par un directeur, //associé de deux adjoints et deux adjoints au directeur/// ?. La Der est sous la coordination du directeur général délégué en charge du pôle « Sciences pour l’expertise ».

DESCRIPTION DU POSTE

Missions
Le chef d’unité de l’UOA manage les ressources humaines de son équipe, composée de 15 agents (agronomes, diététiciens, vétérinaires…), et en pilote la production scientifique en cohérence avec les orientations de la direction de l’évaluation des risques (DER) et le programme de travail de l’Agence. Il est assisté d’un adjoint.
Il garantit la qualité scientifique des travaux de son unité, en veillant à la mise en œuvre des méthodologies d’expertise et de surveillance et au respect de la politique qualité de l’Agence.
Il veille à l’organisation des interfaces tant internes qu’externes nécessaires au déploiement des missions de son unité et favorise les transversalités au sein de l’Agence. Il contribue à la visibilité des activités de l’unité.

Activités
Manager son équipe et gérer les ressources affectées aux missions de son unité :
• Piloter la production d’ensemble de l’équipe au regard des missions de l’unité, des orientations de la DER, et du programme de travail de l’Agence,
• Fournir à la direction de la DER les moyens d’orienter ses choix en assurant un reporting adapté,
• Définir le contenu des missions, évaluer ses collaborateurs, contribuer au recrutement et à la définition des besoins en formation de son équipe,
• Gérer de façon efficiente l’ensemble des moyens alloués pour la réalisation des missions, en accord avec les politiques de l’Anses,
• Détecter les potentiels et participer à la gestion de carrière de ses collaborateurs.

S’assurer de la qualité et de la pertinence des travaux de son unité :
• Garantir la rigueur de la production de son unité et veiller aux méthodologies mises en œuvre,
• Animer la réflexion scientifique dans son cœur de métier en participant à la définition et à l’évolution du programme de travail de l’agence,
• Veiller à la bonne intégration des données des bases de l’unité dans les travaux d’expertise et de recherche de l’Agence ;
• Rendre accessibles les résultats des travaux afin de faciliter la prise de décision par la DER, les autres entités de l’agence, les commanditaires ou ministères concernés,
• Veiller au respect des plannings et des délais des missions confiées à son unité.
• S’assurer que le site CIQUAL répond bien aux attentes de ses nombreux utilisateurs

Assurer des fonctions de représentation institutionnelle :
• Assurer les relations avec les parties prenantes et avec les différents partenaires nationaux et internationaux (INRA, ministères prestataires, autres agences de santé publique, partenaires européens des projets, fédérations professionnelles de l’agro-alimentaire et de la distribution, associations de consommateurs …)
• Représenter l’Agence à l’extérieur, dans son champ de compétences,
• Sur le champ de mission de l’unité, remplacer, à leur demande, le directeur de la DER ou de ses adjoints dans des missions de représentation de l’agence

Conditions particulières Le titulaire de ce poste est soumis à une Déclaration publique d’intérêts*.
*En vertu de l'Art L.5323-4 du code la santé publique, le titulaire du poste sera soumis à l'obligation de remplir une déclaration publique d'intérêt. Toute personne recrutée est soumise aux règles de déontologie de l’Anses. Elles garantissent le respect des obligations notamment d’indépendance et de réserve de ses agents.

PROFIL RECHERCHÉ

Diplômes requis : BAC+5 minimum, BAC+ 8 est un plus : ingénieur agronome ou agro-alimentaire, spécialisation en nutrition ou statistiques/bases de données, docteur en sciences (nutrition, sciences des aliments épidémiologie, statistiques, biologie, santé publique, bases de données …)

Expériences similaires
- Expérience confirmée (plus de 7 ans) dans la gestion de projets complexes et multi-acteurs et en matière de gestion et d’exploitation de systèmes d’information alimentaire, nutritionnelle ou sanitaire dans l’ensemble de ses dimensions (exploitation, production de rapports…).
- Expérience significative en management fonctionnel et/ou en management hiérarchique
- Expérience significative dans au moins un des domaines scientifiques suivants : nutrition, épidémiologie, statistique, expologie, appréciation quantitative des risques.
- Expérience appréciée en évaluation ou gestion des risques sanitaires dans les domaines de l’alimentation, de l’environnement

Compétences
- Connaissance du cadre réglementaire en matière d’évaluation du risque sanitaire et de droit de la donnée
- Connaissance du fonctionnement des institutions françaises, européennes et internationales, dans le secteur de la gestion du risque sanitaire et de la santé publique
- Connaissances en composition nutritionnelle des aliments et en informatique (bases de données)
- Connaissances opérationnelles ou approfondies en statistiques ou bases de données
- Maîtrise des techniques de management d’équipe et de conduite de changement, gestion de projets
- Fortes capacités d’interface institutionnelle et capacités à piloter des projets transversaux
- Capacités d’écoute, fortes aptitudes au dialogue avec des acteurs pluridisciplinaires et de différents horizons (associatifs, ministères, industriels, …)
- Fortes aptitudes à la communication orale et écrite
- Fortes capacités d’analyse et de synthèse
- Autonomie, sens de la rigueur, de l'organisation et de la planification
- Maîtrise de l’anglais scientifique (communication écrite et orale)

POUR POSTULER
Date limite de réponse : 23 juillet 2020

Renseignements sur le poste : Matthieu SCHULER, directeur, Jean-Luc VOLATIER, adjoint au directeur

Adresser les candidatures par courriel (lettre de motivation + cv) en indiquant la référence 2020-104 à : recrutement@anses.fr


Pour répondre à l'annonce 119403

     Annonce 119374

06 Juillet
Chargé(e) de Développement Galénique
localisation du poste : Chargé(e) de Développement Galénique VILLEJUIF Île-de-France France


Rexgenero France est une société de biotechnologie basée à Paris (Villejuif) qui vient de finaliser une levée de fonds permettant de financer son développement jusqu’au stade clinique (phase I/II).

La société développe des immunothérapies pour lutter contre le cancer. Plus spécifiquement Rexgenero développe des produits thérapeutiques de type ATMP (thérapie génique) qui mettent en œuvre des vecteurs lentiviraux.
A l’interface entre les départements Bioproduction, Contrôle Qualité et R&D, nous souhaitons recruter un(e) Chargé(e) de Développement Galénique pour renforcer l’équipe.

En plus de l’aspect opérationnel avec la réalisation d’expériences dédiées à l’optimisation de la formulation d’un produit injectable à base de lentivecteurs encapsulés dans un polymère, ce poste prévoit également des études de stabilité et une activité d’amélioration continue des méthodes analytiques permettant de caractériser le produit.

Votre approche expérimentale devra intégrer les exigences scientifiques, réglementaires et pharmaceutiques requises pour des produits injectables développés par la société.

Responsabilités
• Design, réalisation et coordination du développement galénique et des plannings expérimentaux avec les différents responsables de projets de la société
• Mise au point et optimisation de la formulation de nanoparticules injectables et réalisation d’études de stabilité.
• Implémentation des outils analytiques nécessaires à la réalisation des plans de développement galénique : concentration et distribution de taille, composition, forme et morphologie, etc…
• Pilotage des partenaires et sous-traitants avec lesquels la société aura choisi de travailler
• Gestion opérationnelle du laboratoire : gestion des achats, entretien et maintenance des équipements, respect de la réglementation et des règles d'hygiène et sécurité en environnement confiné de niveau 2 (OGM)
• Rédaction, revue et validation de la documentation technique (SOP, WI, REC…), des plans d’études et des rapports internes
• Participation à la dissémination des résultats scientifiques de la société (brevets, articles scientifiques, communications à des congrès internationaux)

Profil recherché
• Formation scientifique (minimum Bac+3) avec une spécialisation en développement galénique
• Minimum de 3 ans d’expérience dans un environnement biotech ou pharma
• Compétences en formulation de nanoparticules et lyophilisation indispensable
• Expertise dans les vecteurs lentiviraux fortement souhaitée
• Habitude de travailler sous assurance qualité
• Connaissance des BPL
• Un très bon niveau d'anglais est souhaité pour ce rôle, en raison des enjeux internationaux du développement de la société
• Maitrise des outils informatiques

Qualités requises
Caractère entreprenant, dynamique et très opérationnel, vous avez le goût du challenge et le sens des responsabilités. Vous faites preuve d’un fort niveau d’autonomie et savez être force de proposition. Volontaire et organisé(e), vous êtes rigoureux (se) et disposez d’un excellent esprit d’équipe et de bonnes capacités d'adaptation et de communication.

Le Poste est basé à Villejuif (94)

Contact : apply-2f16190b9469@aratinga.breezy-mail.com


Pour répondre à l'annonce 119374

     Annonce 119373

06 Juillet
Chargé(e) de Développement Galénique
localisation du poste : 94800 VILLEJUIF Île-de-France France


Rexgenero France est une société de biotechnologie basée à Paris (Villejuif) qui vient de finaliser une levée de fonds permettant de financer son développement jusqu’au stade clinique (phase I/II).

La société développe des immunothérapies pour lutter contre le cancer. Plus spécifiquement Rexgenero développe des produits thérapeutiques de type ATMP (thérapie génique) qui mettent en œuvre des vecteurs lentiviraux.
A l’interface entre les départements Bioproduction, Contrôle Qualité et R&D, nous souhaitons recruter un(e) Chargé(e) de Développement Galénique pour renforcer l’équipe.

En plus de l’aspect opérationnel avec la réalisation d’expériences dédiées à l’optimisation de la formulation d’un produit injectable à base de lentivecteurs encapsulés dans un polymère, ce poste prévoit également des études de stabilité et une activité d’amélioration continue des méthodes analytiques permettant de caractériser le produit.

Votre approche expérimentale devra intégrer les exigences scientifiques, réglementaires et pharmaceutiques requises pour des produits injectables développés par la société.

Responsabilités
• Design, réalisation et coordination du développement galénique et des plannings expérimentaux avec les différents responsables de projets de la société
• Mise au point et optimisation de la formulation de nanoparticules injectables et réalisation d’études de stabilité.
• Implémentation des outils analytiques nécessaires à la réalisation des plans de développement galénique : concentration et distribution de taille, composition, forme et morphologie, etc…
• Pilotage des partenaires et sous-traitants avec lesquels la société aura choisi de travailler
• Gestion opérationnelle du laboratoire : gestion des achats, entretien et maintenance des équipements, respect de la réglementation et des règles d'hygiène et sécurité en environnement confiné de niveau 2 (OGM)
• Rédaction, revue et validation de la documentation technique (SOP, WI, REC…), des plans d’études et des rapports internes
• Participation à la dissémination des résultats scientifiques de la société (brevets, articles scientifiques, communications à des congrès internationaux)

Profil recherché
• Formation scientifique (minimum Bac+3) avec une spécialisation en développement galénique
• Minimum de 3 ans d’expérience dans un environnement biotech ou pharma
• Compétences en formulation de nanoparticules et lyophilisation indispensable
• Expertise dans les vecteurs lentiviraux fortement souhaitée
• Habitude de travailler sous assurance qualité
• Connaissance des BPL
• Un très bon niveau d'anglais est souhaité pour ce rôle, en raison des enjeux internationaux du développement de la société
• Maitrise des outils informatiques

Qualités requises
Caractère entreprenant, dynamique et très opérationnel, vous avez le goût du challenge et le sens des responsabilités. Vous faites preuve d’un fort niveau d’autonomie et savez être force de proposition. Volontaire et organisé(e), vous êtes rigoureux (se) et disposez d’un excellent esprit d’équipe et de bonnes capacités d'adaptation et de communication.

Le Poste est basé à Villejuif (94)

Contact : apply-2f16190b9469@aratinga.breezy-mail.com


Pour répondre à l'annonce 119373

     Annonce 119356

02 Juillet
Chef de Projet R&D (h/f)
localisation du poste : 69007 lyon Auvergne-Rhône-Alpes France


RELEVER DES CHALLENGES DE SANTE PUBLIQUE VOUS MOTIVE ?
VOUS AVEZ ENVIE DE REJOINDRE UNE EQUIPE DE PASSIONNES POUR PARTICIPER AU DEVELOPPEMENT D’UNE NOUVELLE SOLUTION THERAPEUTIQUE ?
VENEZ RENFORCER NOS EQUIPES !

Société biopharmaceutique développant des solutions thérapeutiques dans le domaine de la biodéfense et des maladies infectieuses nous cherchons :
un / une CHEF DE PROJET R&D BIOTECH (h/f).
CDD 6 mois (Lyon) à pourvoir immédiatement en vue de création de poste

I - LE POSTE :
Rattaché au Head of R&D, vous assurez le pilotage d’un nouveau projet de développement de médicament et coordonnez l’ensemble des acteurs et partenaires impliqués.

Acteur central du projet, vous :
• Assurez la planification et la coordination des activités internes, externes et sous-traitées :
- Animation des points de projets réguliers, en interne, avec les acteurs des différents départements et, en externe, avec les partenaires du projet
- Sélection des sous-traitants
- Mise en place d’outils de suivi du planning, des actions, du coût
- Reporting auprès de l’ensemble des acteurs et partenaires
- Validation et partage des résultats
• Participez à la rédaction des protocoles expérimentaux, in vitro et in vivo
• Analysez de manière critique, interpréter et synthétiser les données
• Présentez les résultats des études, en interne et en externe
• Garantissez la pertinence et la validité réglementaire en lien avec les fonctions Qualité et Réglementaire
• Suivez la bibliographie et l’état d’avancement des recherches sur le sujet.

II – VOTRE PROFIL :
Doté d’un PhD en sciences de la vie ou titulaire d’un bac + 5 (ingénieur génie biologie/biochimie ou Master 2 professionnalisant), vous avez une première expérience réussie de la conduite de projet en en développement pharmaceutique.

Vous avez de bonnes connaissances en virologie.

Vous savez appréhender le projet dans une approche large et transversale et maitrisez MS Project et XLS.

Rigoureux, organisé et force de proposition, vous saurez vous adapter à une culture de start-up où l’on travaille dans un esprit d’équipe.

La rédaction en anglais ne vous pose pas de problème.

Si la perspective d’intégrer notre équipe et de participer activement à notre développement vous intéresse,

Merci d'adresser votre candidature sous la référence 20-06-CPR&D par mail à :
recrutement@fabentech.com


Pour répondre à l'annonce 119356

     Annonce 119353

02 Juillet
Chef de Projet R&D
localisation du poste : 69007 lyon Auvergne-Rhône-Alpes france


RELEVER DES CHALLENGES DE SANTE PUBLIQUE VOUS MOTIVE ?
VOUS AVEZ ENVIE DE REJOINDRE UNE EQUIPE DE PASSIONNES POUR PARTICIPER AU DEVELOPPEMENT D’UNE NOUVELLE SOLUTION THERAPEUTIQUE ?
VENEZ RENFORCER NOS EQUIPES !

Société biopharmaceutique développant des solutions thérapeutiques dans le domaine de la biodéfense et des maladies infectieuses nous cherchons un / une
CHEF DE PROJET R&D BIOTECH (h/f).

CDD 6 mois (Lyon) à pourvoir immédiatement en vue de création de poste.

I - LE POSTE :
Rattaché au Head of R&D, vous assurez le pilotage d’un nouveau projet de développement de médicament et coordonnez l’ensemble des acteurs et partenaires impliqués.
Acteur central du projet, vous :
• Assurez la planification et la coordination des activités internes, externes et sous-traitées :
- Animation des points de projets réguliers, en interne, avec les acteurs des différents départements et, en externe, avec les partenaires du projet
- Sélection des sous-traitants
- Mise en place d’outils de suivi du planning, des actions, du coût
- Reporting auprès de l’ensemble des acteurs et partenaires
- Validation et partage des résultats
• Participez à la rédaction des protocoles expérimentaux, in vitro et in vivo
• Analysez de manière critique, interpréter et synthétiser les données
• Présentez les résultats des études, en interne et en externe
• Garantissez la pertinence et la validité réglementaire en lien avec les fonctions Qualité et Réglementaire
• Suivez la bibliographie et l’état d’avancement des recherches sur le sujet.

II – VOTRE PROFIL :
Doté d’un PhD en sciences de la vie ou titulaire d’un bac + 5 (ingénieur génie biologie/biochimie ou Master 2 professionnalisant), vous avez une première expérience réussie de la conduite de projet en en développement pharmaceutique.

Vous avez de bonnes connaissances en virologie.

Vous savez appréhender le projet dans une approche large et transversale et maitrisez MS Project et XLS.

Rigoureux, organisé et force de proposition, vous saurez vous adapter à une culture de start-up où l’on travaille dans un esprit d’équipe.

La rédaction en anglais ne vous pose pas de problème.

Si la perspective d’intégrer notre équipe et de participer activement à notre développement vous intéresse,

Merci d'adresser votre candidature sous la référence 20-06-CPR&D par mail à :
recrutement@fabentech.com


Pour répondre à l'annonce 119353

     Annonce 119299

26 Juin
Chargé de mission « chef d’équipe « Plantes » et Référent scientifique » (H/F) - CDI
localisation du poste : 63370 Lempdes Auvergne-Rhône-Alpes FRANCE


Poste à pourvoir Chargé de mission « chef d’équipe « Plantes » et Référent scientifique » (H/F).

Catégorie d’emploi Agent contractuel de catégorie 1 ou agent titulaire de catégorie A+

Type de contrat Contrat à durée indéterminée de droit public, détachement, affectation

Localisation : Lempdes (63)

Prise de fonction : Dès que possible

Rémunération selon l’expérience et le niveau de formation par référence aux grilles indiciaires des agences sanitaires, en application du décret n° 2003-224 du 7 mars 2003, ou selon statut particulier si fonctionnaire.

L’AGENCE ET L’ENTITÉ D’AFFECTATION

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) est un établissement public administratif placé sous la tutelle des ministères chargés de l’Agriculture, de la Consommation, de l’Environnement, de la Santé et du Travail. Elle intervient dans les domaines du travail, de l'environnement, de l'alimentation, de la santé et du bien-être des animaux, de la santé des végétaux avec un objectif prioritaire : contribuer à assurer la sécurité des travailleurs et des consommateurs.

Pour élaborer des recommandations de santé publique, l'Anses met en œuvre une expertise scientifique indépendante, pluridisciplinaire, collective et contradictoire. Elle s’appuie sur un réseau de 9 laboratoires de référence et de recherche sur 18 sites, qui assurent des missions d'expertise, de surveillance épidémiologique, d'alerte et de conseil scientifique et technique. Ils assurent, ainsi, un rôle essentiel dans la qualification des dangers par la collecte des données issues des réseaux de laboratoires agréés.

Entité recruteuse Laboratoire de la santé des Végétaux– unité de quarantaine :

L’unité de quarantaine de Clermont-Ferrand est une des six unités du laboratoire de la santé des végétaux de l’Anses. Elle réalise des d’expertises et participe à des projets de recherche dans le domaine des organismes nuisibles de quarantaine et du confinement. Elle est laboratoire national de référence pour le virus de la Sharka, les virus de la pomme de terre et les virus des agrumes.

Missions / contexte
Sa mission principale est d’assurer la mise en quarantaine des végétaux introduits sur le territoire français en dérogation aux règles générales phytosanitaires. Ses installations confinées (de niveaux de sécurité 1, 2 et 3) lui permettent de réaliser en toute sécurité un ensemble d’observations et d’analyses sur le matériel végétal introduit nécessaire pour vérifier son état sanitaire.

Les activités de l’unité de quarantaine concernent des végétaux destinés à la recherche scientifique ou à la création variétale, principalement sur arbres fruitiers (y compris les agrumes et noisetiers), la vigne et la pomme de terre.

L’unité de quarantaine compte 11 agents permanents. Elle est organisée en deux équipes : l'équipe « plantes » qui réalise toutes les opérations en serres de cultures et l'équipe « laboratoire » qui effectue les analyses, ainsi que toutes les opérations de culture in vitro nécessaires à la quarantaine.

DESCRIPTION DU POSTE

Missions Sous l’autorité du chef d’unité, le « chargé de mission » est en charge de l’équipe « Plantes » et est le référent scientifique de l’unité.

Activités A ce titre, vous devrez :
En tant que chef de l’équipe « Plantes » :
- encadrer une équipe de 4 techniciens et 1 chargé de projet
- organiser les activités de l’équipe « Plantes »
- élaborer le schéma décisionnel du diagnostic des plants en quarantaine
- gérer les relations avec les SRAL, les introducteurs et les partenaires de la quarantaine végétale post-entrée
- gérer le déroulement de la campagne d’introductions

En tant que référent scientifique de l’unité :
-
mettre en œuvre la politique scientifique et technique de l’unité
- initier et coordonner des programmes de recherche scientifique et technique
- établir des partenariats scientifiques et techniques
- coordonner et participer à la veille scientifique, technique et réglementaire relative aux pathologies des plantes, au confinement et aux méthodes de détection
- répondre aux avis et expertises scientifiques et techniques
- encadrer des études scientifiques et techniques
- encadrer des stagiaires travaillant sur les études scientifiques et techniques
- rédiger ou encadrer la rédaction de publications scientifiques et techniques ou de vulgarisation

Conditions particulières :
- Le titulaire de ce poste est soumis à une Déclaration publique d’intérêts*
- Ne pas avoir de contre-indication pour travailler en milieu confiné
* En vertu de l'Art L.5323-4 du code la santé publique, le titulaire du poste sera soumis à l'obligation de remplir une déclaration publique d'intérêt. Toute personne recrutée est soumise aux règles de déontologie de l’Anses. Elles garantissent le respect des obligations notamment d’indépendance et de réserve de ses agents.

PROFIL RECHERCHÉ

Diplômes requis : Doctorat en phytopathologie ou culture des plantes souhaité

Minimum BAC +5

Expériences similaires
- Expérience appréciée dans l’encadrement d’une équipe
- Expérience souhaitée en phytopathologie et/ou culture des plantes sous serre
- Expérience souhaitée en recherche scientifique et/ou en conduite de projets
- Expérience souhaitée en gestions d’installations de culture sous serre
- Expérience souhaitée en gestion d’installations confinées

Compétences
- Compétences scientifiques et techniques en phytopathologie
- Connaissances réglementaires en santé des végétaux
- Aptitudes relationnelles et goût pour le travail en équipe
- Capacités rédactionnelles avérées et aptitudes à la communication orale
- Capacité d’analyse et de synthèse
- Maîtrise de l’anglais scientifique (communication écrite et orale)
- Maîtrise de l’outil informatique (pack office, pro logiciels, logiciels)
- Aptitude organisationnelle, rigoureux(se) et dynamique,

POUR POSTULER
Date limite de réponse : 17 juillet 2020

Renseignements sur le poste : Jean-Emmanuel Gerbault (jean-emmanuel.gerbault@anses.fr)

Adresser les candidatures par courriel (lettre de motivation + cv) en indiquant la référence 2020-103 à : recrutement@anses.fr


Pour répondre à l'annonce 119299


Annonces 1 à 10 sur 22



DEPOSER UNE ANNONCE

FORMATIONS
NewsletterFR