Couleur, lumière, brillance, apparence et signature hyperspectrale : les solutions Konica Minolta Sensing, au service de vos activités R&D, formulation et contrôle qualité

De l’automobile à l’avionique, des revêtements et matériaux de construction aux arts graphiques, jusqu’à l’agroalimentaire et l’agriculture, la chimie, la pharmacie et la cosmétique, sans oublier bien sûr les matières plastiques, nombreux sont les secteurs dont la R&D, la formulation et le contrôle qualité sont optimisés grâce aux solutionsKonica Minolta Sensing. L’entreprise, filiale de la division industrielle de Konica Minolta, Inc. Japon, est spécialisée dans les mesures de la couleur et de l’apparence, des sources lumineuses et des écrans jusqu’à la signature hyperspectrale des matériaux…

Ses activités au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en Afrique francophone sont coordonnées depuis la France avec l’appui d’un réseau de distributeurs qualifiés et une présence régulière sur les salons professionnels. C’est d’ailleurs en Algérie sur Plast’Alger, qui se tiendra du 16 au 18 mai prochain, que l’équipe Konica Minolta Sensing vous donne rendez-vous. Elle y sera notamment représentée par la société EPS, Elastoplast Produits et Services. L’occasion de faire le point sur Konica Minolta Sensing et ses solutions, concentrés de technologies pour des mesures de haute précision, quels que soient le matériau, sa nature, sa forme et ses dimensions…

Des solutions adaptées à chaque besoin, de la formulation au contrôle qualité du produit fini

Depuis plus de 40 ans et le lancement notamment du premier Chromamètre au début des années 80, Konica Minolta Sensing ne cesse d’innover. Sa R&D dynamique, centrée initialement sur la mesure de la couleur et la brillance, s’est largement déployée au fil des ans, en particulier ces dix dernières années avec l’acquisition des entités Instrument Systems GmbH en Allemagne (2012), Radiant Vision Systems aux États-Unis (2015), Eines Systems SL en Espagne (2019) et Specim en Finlande (2020), associée à plusieurs partenariats OEM, notamment avec les sociétés Just Normlicht, Rhopoint et matchmycolor LLC.

« Notre activité se concentre historiquement dans le domaine du visible, sur la lumière, en émission ou en éclairage, sur l’étude des reflets, la définition et l’uniformité de la couleur et de la lumière, et s’est étendue depuis l’intégration de Specim et de sa technologie d’imagerie hyperspectrale (HSI), du visible au proche et moyen infrarouge », nous explique Jean-Jacques REGULE, responsable Grands Comptes Konica Minolta Sensing Europe. « Nous accompagnons nos clients de la conception au produit fini, et aujourd’hui jusqu’aux applications de tri et recyclage, grâce à l’expertise de nos équipes et nos solutions de mesure de la couleur, de la lumière et de la brillance, de l’apparence et de la signature spectrale des matériaux ».

Spectrophotomètres portables et fixes, brillancemètres, cabines lumineuses d’observation, vidéocolorimètres, vidéophotomètres, caméras hyperspectrales, spectroradiomètres, chromamètres, luxmètres, logiciels de contrôle qualité, logiciel de formulation des couleurs… les instruments et logiciels Konica Minolta Sensing Europe associent les technologies optiques et traitement d’images de pointe aux toutes dernières avancées dans les domaines de l’information et de la communication (TIC), du contrôle et de la gestion des données. Ainsi, quel que soit le matériau, sa forme, sa taille et sa nature, il existe un instrument Konica Minolta Sensing capable de définir, formuler et caractériser sa couleur, sa brillance, son apparence et sa luminosité, de mesurer de subtiles nuances que l’œil humain ne peut percevoir précisément, jusqu’à l’identification de ses constituants.

Portable ou fixe, en mode réflexion ou transmission, pour des mesures sur des matières opaques, translucides ou transparentes…

L’étendue de la gamme d’instruments Konica Minolta Sensing permet de choisir sans compromis l’appareil qui correspond parfaitement à vos exigences de mesure, portable ou fixe, en mode réflexion ou en mode transmission, de matières opaques, translucides ou transparentes. Parmi les applications concernées, figurent les problématiques de mesure liées à la production de matières plastiques et à leur transformation.

Voici quelques exemples de spectrophotomètres fixes et portables, de brillancemètres et solutions logicielles de contrôle et gestion des données Konica Minolta Sensing :

Le spectrophotomètre CM-36dG, instrument de paillasse de très hautes précision et fiabilité, permet de réaliser des mesures de couleur en mode réflexion pour les produits opaques, et en mode transmission pour les produits transparents ou translucides. Il est idéalement adapté à une large gamme d'applications : plastiques, peintures, céramiques, vitrages, produits chimiques... Le CM-36dG est également le premier spectrophotomètre de table au monde à intégrer un brillancemètre 60° conforme à la norme ISO 2813 : les mesures de la couleur et de la brillance sont simultanées. Un temps précieux est ainsi gagné, le risque d’erreur commise par l’opérateur est réduit, la méthode de contrôle qualité est rationalisée et simplifiée, les investissements en équipement et les coûts de maintenance associés sont optimisés !

Le CM-5, spectrophotomètre de table polyvalent, permet de mesurer la couleur de tous types d’échantillons solides, pâteux, poudreux et liquides, en mode réflexion ou en mode transmission. Il s’impose de fait comme l’instrument de laboratoire idéal pour des applications liées aux matières plastiques comme aux arômes et parfums, aux produits verriers, agroalimentaires, chimiques ou encore pharmaceutiques. « Le CM-5, extrêmement intuitif, travaille aussi bien en autonomie totale, grâce à son logiciel interne de contrôle colorimétrique et son large écran couleur, que connecté avec une solution logicielle telle que notre système Colibri® », ajoute M. REGULE. « Dans le domaine des matières plastiques, un grand intérêt du CM-5 est sa capacité à travailler à la fois sur les granulés plastiques, mélanges-maitres et compounds, afin de les contrôler avant transformation, ce qui fait gagner une étape ». Autre particularité du CM-5, très appréciée dans l’industrie des plastiques : la possibilité de gérer les préformes PET transparentes comme les préformes opaques avant soufflage.

Le spectrophotomètre portable CM26dG, capable de mesurer simultanément la couleur et la brillance, permet d’augmenter le rendement lors des contrôles de grandes quantités d’échantillons et d’améliorer de manière significative la rapidité et la précision du processus d’inspection. Il fournit en outre des niveaux d’accord inter-instrument (IIA) inégalés, uniquement atteints jusqu’alors par des instruments de laboratoire de référence, ce qui lui confère la capacité de contrôler la qualité tout au long de la chaîne d’approvisionnement, depuis les fabrications de composants jusqu’aux produits finis.

La grande justesse de mesure du spectrophotomètre CM-26dG offre par ailleurs la possibilité de communiquer des données numériques de mesure basées sur des valeurs absolues – autrement dit sans avoir à utiliser de standards colorés physiques dans les usines et la chaîne d’approvisionnement - et permet ainsi une véritable « gestion numérique des données de couleur » (DCDM). Moderne et intuitif grâce à son écran couleur haute résolution et son Bluetooth™ optionnel, le CM-26dG est aussi ultra-rapide. Moins de deux secondes sont nécessaires pour effectuer la mesure et obtenir les résultats en condition multiple couleur/brillance.

Le spectrophotomètre portable CM-25cG, offre une très grande précision en mesure absolue et une excellente répétabilité. Encore plus compact et léger que son prédécesseur, c’est un outil indispensable pour le contrôle des matières plastiques dans l’industrie automobile. « Beaucoup d’équipementiers et sous-traitants automobiles dans les matières plastiques se doivent d’utiliser le CM-25cG comme élément de contrôle pour pouvoir satisfaire leurs donneurs d’ordre », explique Jean-Jacques REGULE. Sa géométrie de mesure de 45°c:0° est reconnue pour fournir des valeurs colorimétriques en étroite corrélation avec la perception visuelle, et son capteur intégré de la brillance à 60° mesure précisément l’indice de brillance de la surface. Sans aucun compromis sur les performances, le CM-25cG a été conçu pour égaler ou surpasser les recommandations des normes de mesure de la couleur et de mesure de la brillance rencontrées dans un grand nombre d’industries, y compris celles relatives aux matières plastiques, pièces intérieures automobiles, textiles à haute visibilité (EN471) ou peintures et revêtements…

Le système de gestion des couleurs Colibri® complète parfaitement les spectrophotomètres. Cette suite logicielle de formulation/correction modulable permet de spécifier, communiquer, contretyper des coloris, et contrôler la qualité des productions. Polyvalent, il s’adresse aussi bien à l’industrie des plastiques qu’à celles des peintures, des cosmétiques et des parfums. « Colibri® est adapté au contrôle qualité et à la formulation, en réflexion comme en transmission, ce qui est important dans le domaine des matières plastiques », souligne M. REGULE. « L’intérêt est de pouvoir partager cette base de données entre différents postes de travail ou unités de fabrication, en construisant un réseau d’appareils connectés. C’est un gain de temps important et une économie de matière conséquente, en particulier dans les matières plastiques où la mise au point de nouvelles gammes de teintes nécessitait jusqu’à lors la réalisation d’une plaquette en laboratoire, une étape très chronophage ».

Le Novo-Gloss FLEX 60, le meilleur des brillancemètres adapté aux petites pièces, pièces courbes et surfaces sensibles aux rayures. Conçu spécifiquement pour déterminer l’indice de brillance de surfaces impossibles à mesurer avec des brillancemètres conventionnels, en particulier des matières plastiques des intérieurs automobiles, le Novo-Gloss Flex 60 combine les fonctionnalités d'un brillancemètre évolué avec une sonde de mesure à 60°, mobile et ultralégère, conforme aux normes ISO 2813 et ASTM D523.

A noter également les performances d’autres brillancemètres tels que le IQ-S et le IQ FLEX 20-S qui mesurent non seulement la brillance spéculaire, mais aussi la qualité d’image réfléchie par une surface ainsi que son profil de réflexion (DOI, Haze, peau d’orange de surface…)

Les caméras hyperspectrales Specim, telles que l’AFX10 permettent « et c’est nouveau pour Konica Minolta », souligne M. REGULE, de répondre aux applications de tri et de recyclage via la reconnaissance des matières. Le système effectue des mesures du visible au proche infrarouge ainsi que dans le domaine infrarouge à ondes courtes, et définit la signature spectrale des matériaux. Les applications sont nombreuses depuis le tri et le recyclage, notamment des matières plastiques, jusqu’à l’agriculture où les caméras hyperspectrales peuvent être intégrées sur des solutions aéroportées pour scanner par exemple les exploitations maraichères et détecter d’éventuelles maladies ou carences…

Konica Minolta Sensing, une filiale de la division industrielle Konica Minolta, Inc. Japon

Le groupe Konica Minolta est issu de la fusion en 2004 des sociétés Konica et Minolta. Il réunit aujourd’hui dans le monde plus de 50 000 personnes autour d’un vaste panel d’activités liées notamment au développement, à la fabrication et à la commercialisation de solutions d’impression et de solutions informatiques, mais aussi dans le domaine de l’imagerie médicale, des matériaux innovants, produits optiques & optoélectroniques et des instruments de mesure.

« La division Konica Minolta Sensing, dont l’origine remonte à plus de quarante ans, est spécialisée dans les instruments de mesure pour les applications industrielles et médicales. Elle est implantée aux Etats-Unis, au Japon, à Singapour, en Corée, en Chine et en région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) et dessert plus de 30 pays », ajoute Jean-Jacques REGULE. « La région EMEA, où elle emploie plus de 120 collaborateurs, est plus précisément découpée en cinq zones géographiques dont celle de la France qui, avec l’appui d’un réseau de distributeurs qualifiés, coordonne également les activités du Groupe dans les pays de l’Afrique francophone ainsi qu’au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Espagne et au Portugal ».

L’équipe Konica Minolta Sensing basée en France réunit une vingtaine de personnes, dont six ingénieurs commerciaux et quatre techniciens SAV hautement qualifiés et expérimentés, qui assurent également la maintenance des équipements installées en Tunisie, Algérie, Maroc et Afrique francophone. « La société EPS (Elastoplast Produits & Services), dirigée par Farid ARFI, nous représente localement, en Tunisie et en Algérie », ajoute Sébastien DAUDET. « Pour le Maroc et l’Afrique francophone, nous travaillons principalement en direct depuis la France via notre direction commerciale en charge de l’export, en collaboration également avec un réseau de distributeurs »

Konica Minolta Sensing offre un accompagnement et des solutions complètes, depuis le conseil sur le choix des instruments et des méthodes optimales de mesure, jusqu’à une vaste gamme de services incluant maintenance, validation QI/QO et formation. Des webinaires sont d’ailleurs régulièrement organisés, sur les thématiques notamment du traitement de surface, de la colorimétrie ou encore de la mesure de la brillance et l’apparence en surface…

Pour en savoir plus :
Jean-Jacques REGULE
Tél. : +33 (0)1 80 11 10 70
info.france@seu.konicaminolta.eu
www5.konicaminolta.eu

S. DENIS


Partager :