Aix-Marseille Université, campus de la Timone : Nikon et l’Institut de NeuroPhysiopathologie inaugurent le Centre d'Excellence Nikon pour la Neuro-Nano-Imagerie

Le 22 septembre 2022, le Centre d'Excellence Nikon pour la Neuro-Nano-Imagerie sera inauguré au sein de l’Institut de NeuroPhysiopathologie de l’Université d’Aix-Marseille. Sa vocation ? Faciliter l’accès des neuroscientifiques aux toutes dernières technologies de microscopie à super-résolution pour mieux comprendre les fonctions et les dysfonctions des cellules du cerveau. Gros plan !

Des experts, chercheurs du NCIS et constructeur en imagerie scientifique, partenaires de longue date

« Notre laboratoire a de tout temps été équipé de microscopes Nikon », présente Christophe LETERRIER, Ph. D., directeur du Centre d'Excellence Nikon pour la Neuro-Nano-Imagerie. « Nous possédons même quelques pièces de musée comme notre microscope inversé Diaphot, toujours utilisé en pièce de culture cellulaire ! ».

Tout à la fois historique et à la pointe de la technologie, la collaboration entre Nikon et l’Institut de Neurophysiopathologie (INP) a donné naissance en avril 2021 au Centre d'Excellence Nikon pour la Neuro-Nano-Imagerie, hébergé au sein du Service d'imagerie neurocellulaire (en anglais : NCIS, Neuro-Cellular Imaging Service).

L'Institut de NeuroPhysiopathologie est une unité mixte de recherche, UMR 7051 CNRS - Université Aix-Marseille, basée sur le campus de la Timone au sein de la Faculté des Sciences Médicales et Paramédicales d’Aix-Marseille Université. Centre d'excellence pour la formation et la recherche, il allie la recherche fondamentale et translationnelle pour étudier le cerveau, depuis l'organisation, la fonction et l'interaction des cellules neurales, aux bases moléculaires et cellulaires des principales maladies qui l’affectent, jusqu’au développement des stratégies de thérapies cellulaires et moléculaires innovantes. Sous la direction de Michel KHRESTCHATISKY, l’INP se compose de onze équipes de recherche et d’une start-up, la société de biotechnologies VECT-HORUS.

Le NCIS appartient à la plateforme d'imagerie photonique NeuroTimone (PImaNT). Le Centre d'Excellence et les solutions de toute dernière génération Nikon qu’il intègre désormais, viennent compléter son parc instrumental déjà équipé de plusieurs microscopes, notamment à champ large et confocaux…

Nikon, société leader dans le marché de l’imagerie scientifique, compte plus de 100 ans d’histoire et de contribution active au progrès technologique dans les domaines de l’optique avancée et de l’intelligence artificielle, du traitement et de l’analyse d’images, appliqué à la recherche en biosciences et à la découverte de médicaments. Ses Centres d'Excellence et Centres d'Imagerie, fondés en partenariat avec des instituts de recherche clés du monde entier – à l’exemple du Nikon Imaging Center @Institut Curie-CNRS qui fête cette année son 15ème anniversaire (cf notre article paru sur le sujet en juin dernier) - ont pour objectif de favoriser l’accès des communautés scientifiques locales aux dernières technologies optiques et d'imagerie en biosciences. Ces centres et laboratoires donnent aux chercheurs, universitaires et stagiaires ainsi qu’aux professionnels de l'industrie, l’opportunité d'améliorer leurs capacités de recherche et à Nikon celle de recueillir en retour des informations pour le développement de ses futures solutions.

Le Centre d'Excellence Nikon pour la Neuro-Nano-Imagerie, créé avec l’université d’Aix-Marseille, est le treizième Centre d’Excellence Nikon implanté en Europe et le second en France ; le premier, basé à Nantes, associe Nikon à l’ONIRIS et à l’Institut de recherche en santé de l’université de Nantes (IRS-UN).

Trois nouveaux microscopes Nikon à super-résolution…

« Le Centre d'Excellence Nikon pour la Neuro-NanoImagerie que nous inaugurons ce 22 septembre au sein de l’université d'Aix-Marseille, a vu le jour dans le cadre du projet d’investissement visant à doter le NCIS des technologies les plus avancées en termes de microscopie. Ce projet, financièrement soutenu par le contrat de plan État-Région et le Fonds Européen de DEveloppement Régional (FEDER), a permis d’intégrer à notre plateforme quatre nouveaux appareils, dont trois microscopes Nikon : trois techniques de microscopie à super-résolution », précise M. LETERRIER.

Le système confocal à disque rotatif et à super-résolution SoRa assure une imagerie rapide et délicate avec sectionnement optique, qui permet d’atteindre des résolutions de 170 nm latéralement, 350 nm axialement, sans nuire à la vitesse d'acquisition. C’est une solution idéale pour l'imagerie des cellules vivantes ;

Le système à super-résolution N-SIM fournit une microscopie à éclairage structuré pour une imagerie robuste et multicolore, avec une résolution doublée par rapport à la microscopie en fluorescence, limitée par la diffraction. Le système N-SIM, également compatible avec l'imagerie de cellules vivantes, permet en effet d’obtenir une résolution de 120 nm latéralement et 250 nm axialement.

Le système N-STORM, microscopie de reconstruction optique stochastique, offre une imagerie de localisation de molécule unique à super-résolution. Il permet d'atteindre une résolution de 20 nm latéralement, 50 nm axialement, et propose en outre une fonction d'imagerie de cellules vivantes, pour disséquer l'organisation à l'échelle nanométrique des complexes macromoléculaires directement dans les cellules.

… pour étudier la fonction neuronale à l'étude subcellulaire !

Fort de ces nouveaux équipements de pointe, le Centre d'Excellence Nikon pour la Neuro-NanoImagerie d'Aix-Marseille Université se concentre sur la façon dont la microscopie à super-résolution peut aider à comprendre les cellules du cerveau et leurs dysfonctionnements. L'idée est de mettre à la disposition des chercheurs en neurosciences, des secteurs privés et publics, des microscopes permettant l'imagerie sub-cellulaire à la meilleure résolution possible.

Les experts biologistes et microscopistes du Centre d’Excellence Nikon s’appliquent par ailleurs à conseiller les utilisateurs sur le choix de la technologie la mieux adaptée à leur projet, et travaillent également au développement de nouvelles procédures de préparation d'échantillons, d'imagerie, d’acquisition et d’analyse de données, à partir de ces nouveaux équipements de pointe.

Les microscopes sont accessibles aux chercheurs après une formation initiale par l’ingénieur responsable de la plateforme NCIS, Laure FOUREL. Cette dernière est assistée de Christophe LETERRIER pour tous les aspects de super-résolution et peut également compter sur le support de Christophe MACHU, ingénieur d’affaire Nikon, basé à Marseille.

A la pointe de l'imagerie cellulaire, l'Institut de NeuroPhysiopathologie de l’Université d’Aix-Marseille et son Service d’imagerie neurocellulaire, entendent aujourd’hui conserver cette position de tout premier plan. « Nous sommes très heureux de ce partenariat avec Nikon qui nous permettra de maintenir notre expertise grâce à un accès privilégié aux nouvelles technologies développées. La microscopie confocale de super-résolution et les nouvelles possibilités qu’elle offre dans l’étude des cellules du cerveau et de leurs dysfonctionnements sont le cœur de notre expertise et nous continuerons à l’avenir à compléter notre parc instrumental des technologies les plus innovantes », conclut M. LETERRIER.

Pour en savoir plus, être formé(e) sur un équipement ou obtenir des conseils techniques en matière d'imagerie et d'analyse :

- Laure FOUREL : laure.fourel@univ-amu.fr
- Christophe LETERRIER : christophe.leterrier@univ-amu.fr
service.clientele.ms.fr@nikon.com

https://inp.univ-amu.fr/fr/nikon-center-of-excellence-for-neuro-nanoimaging
https://www.microscope.healthcare.nikon.com/fr_EU/bioimaging-centers/nic-and-cofe/aix-marseille-university

A vos agendas !

A noter également que l’équipe Nikon sera présente et prête à vous accueillir sur :
- les 27èmes Journées de la Fédération Française d’Etude de la Reproduction (FFER 2022), du 14 au 16 septembre à Paris ;
- Forum Labo Lyon (stand F83), du 19 au 20 septembre à Lyon ;
- Brain Conference, du 27 au 30 septembre à Bordeaux ;
- Carrefour Pathologie, du 16 au 18 octobre à Paris ;
- CBS Grenoble, le 15 novembre à Grenoble ;
- Réseau microscopiste INRAE, du 23 au 25 novembre à Rennes.

S. DENIS


Partager :