Le BLOG de la gazette du LABORATOIRE / ENVIRONNEMENT / ALLERGIES

 

Les allergies aéroportées, comment les combattre ?

Les allergies saisonnières qui nous avaient plus ou moins épargnés pendant les deux années de pandémie reviennent en force et cette fois-ci, sans la protection du masque. Les alertes aux pollens de bouleau se multiplient sur une grande partie de la France, mais les pollens souvent incriminés ne sont pas les seules sources allergènes aéroportées à pointer du doigt.

Les polluants de l'air intérieur peuvent déclencher une cascade de symptômes invalidants tels que : des éternuements, des démangeaisons, le nez qui coule, un gonflement important des voies respiratoires et une difficulté à respirer :
•    les pollens (bouleaux, charmes, noisetiers, frênes, cyprès...)
•    les poils d'animaux
•    les acariens et leurs excréments
•    les bactéries, les moisissures et les spores
•    les substances chimiques présentes dans les peintures, les tapis, les parfums, les objets en plastique, les plantes, les produits d'entretien
•    la fumée
•    le latex

Qu'est-ce qu'une allergie précisément ?

Une allergie aéroportée est une réaction de l'organisme lorsqu'une substance perçue comme nocive entre en contact avec une partie du corps : peau, bouche, muqueuse nasale, gorge, poumons. Des cellules immunitaires spéciales (anticorps) parcourent l'organisme à la recherche de substances nocives, puis libèrent des médiateurs chimiques de type hormonal (histamine) pour « donner l'alerte », indiquant que le corps est menacé. Les cellules immunitaires vont alors déclencher une réaction de « gonflement » afin d'isoler la zone contaminée et contenir la substance nocive. Un excès de mucus ou de liquide, une toux et des éternuements sont produits, afin d'aider à éliminer la substance nocive et à l'expulser par les voies respiratoires. Le processus naturel de l'inflammation génère des radicaux libres qui peuvent augmenter le niveau de stress oxydatif et endommager les cellules environnantes et créer une irritation, une douleur, des rougeurs et une souffrance. Lorsque les allergènes ne peuvent plus être détectés, l'inflammation et la réponse immunitaire se calment.

7 conseils pour améliorer la qualité de l'air de notre intérieur
par Susie Debice, scientifique de l’alimentation et thérapeute nutritionnelle, consultante pour Altrient :

1.Ouvrir quotidiennement les fenêtres pour améliorer la ventilation et renouveler l'air ambiant. Envisager l'installation d'un purificateur d'air, afin d'éliminer les substances chimiques nocives, la fumée, les acariens, les moisissures, les spores, le latex, les poils d'animaux, les bactéries et le pollen.
2.Investir dans une literie anti-acariens (protège-matelas, couettes et oreillers) et acheter un aspirateur antibactérien à lampe UV intégrée qui élimine les bactéries et les acariens de la literie.
3.Retirer les tapis ou la moquette et les remplacer par du parquet ou du carrelage afin de réduire l'accumulation d'acariens et de poils d'animaux. Investir dans un aspirateur certifié contre les allergies qui élimine les poils d'animaux, les acariens, le pollen et les bactéries.
4.Investir dans un absorbeur d'humidité de qualité, en particulier si l’on sèche ses vêtements à l'intérieur. Le fait de réduire l'humidité de l'air intérieur aide à enrayer la croissance des moisissures et à réduire la propagation des spores.
5.Remplacer les produits d'entretien chimiques par des produits de nettoyage écologiques et biodégradables et des chiffons qui respectent l'environnement.
6.Choisir des peintures et des vernis exempts de substances chimiques pour la décoration intérieure afin de réduire la charge toxique.
7.Remplacer les produits de beauté par des produits sans parfum ou aux parfums naturels/bios et remplacer les produits en aérosol à base de substances chimiques (déodorants, vaporisateurs pour le corps, laques pour cheveux) par des alternatives naturelles ou des versions sans aérosol.

Conseils diététiques pour les personnes allergiques
Une bonne stratégie alimentaire pour les personnes qui souffrent d'allergies consiste à réduire les boissons alcoolisées, la caféine, les aliments sucrés, les produits laitiers et la viande rouge, car ces aliments entretiennent le processus inflammatoire. Suivre un régime sans produits laitiers peut aider certaines personnes allergiques, car ces produits peuvent augmenter la production de mucus chez les personnes souffrant d’intolérance. Les antioxydants et la vitamine C aident à neutraliser les radicaux libres et soutiennent les cellules exposées à des niveaux plus élevés de stress oxydatif. Les aliments naturellement riches en antioxydants comprennent les baies noires/rouges (myrtilles, mûres, framboises, fraises) et les légumes oranges/rouges (poivrons, carottes, courges). Les aliments riches en vitamine C comprennent les baies rouges, les baies de goji, l'açai, le persil, les agrumes et les légumes à feuilles vertes. Les acides gras oméga 3 que l'on trouve naturellement dans les fruits à coque, les graines et les poissons gras peuvent favoriser une production normale de prostaglandines anti-inflammatoires dans le corps, contribuant ainsi au maintien de la bonne santé du système immunitaire.

Le Dr. Thomas E. Levy, cardiologue et expert mondial de la vitamine C établit l'intérêt de la vitamine C pour combattre les allergies - Vitamine C, la Panacée Originelle : « Les histaminiques sont les molécules qui déclenchent des réactions allergiques dans le corps. Bien que cette réponse soit partiellement nécessaire et utile, en tant que médiateur de l'inflammation contre les antigènes, chez de nombreux individus, la réponse peut être prolongée. Cela se traduit par une réponse inflammatoire chronique qui peut produire des symptômes indésirables (comme les yeux qui piquent et le nez bouché), et favorise également les maladies chroniques importantes telles que l'athérosclérose. La vitamine C permet non seulement d'éliminer ou de neutraliser les allergènes en cause et les toxines, mais elle neutralise également les effets toxiques de l'histamine elle-même fonctionnant comme un antihistaminique naturel. A ce titre, la vitamine C liposomale d’Altrient a démontré son efficacité, en comparaison avec les compléments alimentaires classiques.»

Pour en savoir plus : www.instagram.com/altrient_france

E. Bouillard

 

Partager :

Le BLOG de la gazette du LABORATOIRE/ ENVIRONNEMENT / Allergies